CINÉMA

« Le Peuple Loup » – Nos amis les bêtes

Le Peuple loup
© Apple TV + / Haut et Court

Après Le Prophète, le tandem Tomm Moore et Ross Stewart revient avec Le Peuple Loup. Un superbe long-métrage d’animation aux allures de conte celtique.

Les vacances approchent et vous ne savez pas quel film choisir pour emmener votre progéniture au cinéma. Ne cherchez plus  ! Le Peuple Loup est fait pour toute la famille. Ce magnifique long-métrage d’animation est l’œuvre du duo Tom Moore et Ross Stewart. Un tandem déjà à l’origine de jolies pépites comme Brendan et le secret de Kells en 2010 et Le Chant de la mer en 2015.

Deux films pour lesquels Tom Moore était réalisateur tandis que Ross Stewart occupait le poste de directeur artistique. Il a fallu attendre l’un des segments du film d’animation Le Prophète en 2015 pour que les deux hommes travaillent conjointement à la réalisation d’une histoire. Après cette première expérience, ils ont de nouveau été réunis et de leurs imaginations fertiles est sorti Le Peuple Loup.

En quelques mots, Le Peuple Loup plonge le spectateur en Irlande, au temps des superstitions et de la magie. Robyn est une jeune fille espiègle de onze ans qui aide son père à chasser la dernière meute de loups. Car, c’est bien connu, les loups sont des ennemis qu’il faut éliminer sans le moindre scrupule. C’est ce que croit Robyn. Jusqu’au jour où son chemin croise celui de Mebh. Avec sa longue crinière rousse et ses yeux expressifs, cette fillette n’en finit pas de l’intriguer. Pour cause, Mebh a un secret. Elle est humaine le jour et louve la nuit, tout comme sa mère. D’abord effrayée, Robyn s’habitue petit au petit au mode de vie de ces êtres différents. Il se dit que la menace ne vient pas tant des loups que des hommes.

Influences Miyazaki

S’il y avait une seule raison qui justifierait de se ruer en salle pour découvrir Le Peuple Loup, ce serait bien son incroyable beauté. Il y a quelque chose d’artisanal dans le travail d’animation de Tomm Moore et Ross Stewart. Par moment, la qualité des illustrations de certains plans impressionne.

Les couleurs du drapeau irlandais éclatent à l’image. La chevelure de feu de Mebh contraste avec le vert éclatant des paysages dans lesquels évoluent les personnages. Bien que le trait soit différent, Le Peuple Loup fait parfois penser aux films du maestro de l’animation japonaise, Hayao Miyazaki. Notamment pour son humanisme et son art subtil de la métaphore.

C’est indéniablement ce qui est réussi dans Le Peuple Loup. Le film possède plusieurs lectures, ce qui en fait un divertissement idéal pour les petits et les grands. Tomm Moore et Ross Stewart abordent plusieurs thèmes (l’altérité, l’émancipation, le féminisme) dans ce conte aux allures de légende celtique. Il ne ressemble en rien à ce que le cinéma d’animation propose habituellement. Beau, profond, Le Peuple Loup ne laisse pas insensible. Pour le plus grand bonheur des spectateurs, de 7 à 77 ans.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in CINÉMA