Clips de la semaineMUSIQUE

LES CLIPS DE LA SEMAINE

Visuel : Guillaume Lacoste

Désormais, Maze vous propose une sélection de clips chaque semaine. L’occasion de commencer la semaine de la beauté plein les yeux et les oreilles. Aujourd’hui on retrouve les clips de Odezenne, Black Marble, Radiohead, Yndi, Scuffles, Sheitan & the Pussy Magnets…

Odezenne – Mamour par Vladimir Mavounia-Kouka

Un grand retour en flammes et en cataclysmes pour le groupe Odezenne qui n’a décidément pas fini de nous surprendre. Premier extrait de leur prochain disque 1200 mètres en tout à paraître le 7 janvier, Mamour souffle un vent de renouveau dans la carrière immense des bordelais. S’armant d’un vocoder prononcé, le groupe offre un titre robotique et mélancolique à la plume toujours grandiose et poétique. Réalisée par Vladimir Mavounia-Kouka (déjà aux manettes des clips de Pastel et Dedans), la vidéo animée nous entraîne dans une épopée romantique du désastre parée de mille couleurs. Dans ce nouveau clip énigmatique et crépusculaire aux fortes influences SF, on suit l’amour d’un couple électrique dans un monde en ruines. Comme à son habitude, Odezenne livre un morceau gorgé de vie et de lumière qui flirte avec le bonheur et la nostalgie. Il ne reste plus qu’à attendre la nouvelle année pour découvrir un nouveau disque qui s’annonce dors et déjà merveilleux.

Pauline Pitrou

Black Marble – Preoccupation par Crack Cloud Media Studio

Preoccupation est le troisième single de Black Marble. Il annonce la sortie de l’album Fast Idol le 22 octobre, produit par Sacred Bones Records. La dimension de réflexion, le message véhiculé et l’échange avec d’autres artistes sont essentiels dans le processus de création de Black Marble. Ici, c’est le groupe et collectif canadien Crack Cloud qui a imaginé et conceptualisé le clip. Sur une mélodie aux accents cold-wave et aux synthés dansants, ils s’interrogent sur des thèmes sociétaux et sur le futur de notre monde. En effet, Chris Stewart précise :“Qu’est-il en train d’arriver ?” c’est juste demander ce qui est à venir spécifiquement même si l’on sait pertinemment ce qui nous attend en général.” (“What is on the way ?” is just questioning what is coming specifically but knowing what’s coming generally.) Dans la vidéo, des jeunes refont le monde devant les yeux et la caméra de Crack Cloud, dansent dans un parc, fument en contemplant l’horizon et foncent avec des pieux sur un tag de chat rose. Leur attitude un brin révoltée, mais toujours joyeuse image les questionnements mis en avant par les paroles.

Eva Duc

Radiohead – If You Say The Word par Kasper Häggström

Pour célébrer les 21 ans de deux albums, Kid A et Amnesiac, qui ont changé à jamais la musique alternative, Radiohead nous délivre un clip exclusif sur If You Say The Word. Ce titre inédit, enregistré à cette époque révolutionnaire, nous présente la mélancolie et les envolées lyriques de Thom Yorke agrémentées de guitares distordues et douces aux arpèges typiques du groupe d’Oxford. Le clip, très cinématographique, énonce une critique très claire contre le capitalisme de notre monde. Une chasse au bétail où ici l’animal n’est rien d’autre que les cols blancs. Dispersés dans la campagne anglaise, les traqueurs de ces hommes et femmes d’affaires les capturent pour les renvoyer dans leur « habitat naturel », la grande métropole. Un clip et un titre en dehors du temps qui n’a jamais touché aussi juste.

Thomas Soulet

Yndi – Reliques par Adrien Peze

L’artiste nous invite à la suivre et à nous perdre dans un univers sombre et mystique dans le clip de Reliques, morceau issu de son excellent album Noir Brésil. Dès les premières secondes, on ne peut qu’être happés par l’ambiance qui s’instaure, par les forêts immenses et brumeuses, l’océan à perte de vue. La vidéo narre l’histoire d’amour impossible entre la déesse du Soleil (Yndi) et le dieu de la Lune, séparés à jamais par le cycle de la vie. Tous deux ne vivent plus, mais subissent cette dynamique binaire. Le sacrifice du dieu du Soleil, dans la peau d’un jaguar, est la seule issue pour qu’ils se retrouvent enfin. Il s’exécute, et le soleil se couche. Cette nouvelle vidéo permet à l’artiste de s’imposer avec une esthétique visuelle léchée et recherchée. Dès le premier visionnage, l’écoute du morceau qui accompagne l’œuvre se vit différemment. Une chose est certaine, Yndi n’a pas fini de nous surprendre.

Robin Schmidt

Scuffles – C’était l’été par Flavien Caron, Josic Jégu, Morgan Richard

Le duo angevin Scuffles balance le furieux et premier single de leur prochain EP Sur le bitume, qui sortira le 12 novembre prochain. C’était l’été nous transporte dans une transe brute et mélancolique. Dans le clip, réalisé par Flavien Caron, Josic Jégu et Morgan Richard, un homme bichonne gaiement sa voiture, profite des merveilles de la vie sur la route. L’ouverture d’une lettre change finalement la journée de bord… Il se hâte à prendre le volant, hurle et roule des heures durant, jusqu’à manquer de gasoil et atterrir sur un terrain vague. Avec ses accords de guitares follement électrisants, ses mots ténébreux et entêtants, C’était l’été ne manquera pas d’ébranler vos coeurs.

Leelou Jomain

Sheitan & the Pussy Magnets – Nothing to be said par Nicolas Sorlat

Sheitan & The Pussy Magnets, groupe d’indie rock parisien, nous délivre cet électrique nouveau single Nothing To Be Said. Ce quintet nous importe ces influences anglaises dans ce titre au sonorités à la Miles Kane, moitié emblématique des Last Shadow Puppets. Orgues sixties, riffs de guitares lancinantes, et basse endiablées réanimeront le sheitan qui est en vous. Le clip réalisé par Nicolas Sorlat, nous emmène à la campagne où le groupe, habillé d’un style très mancunien, est comme emprisonné dans une maison diabolique où aucun mot ne peut être prononcé. Un morceau donc prometteur qui annonce la couleur pour leur premier EP qui sortira le 22 octobre.

Thomas Soulet

Auteur·rice

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

    Vous pourriez aussi aimer