LITTÉRATURESorties BD

BD de l’été – Mystères du quotidien

Crédits : Fanny Monier


Cet été, la rédaction littérature vous offre un petit résumé des nouveautés BD du mois de juillet et d’août. Au programme : exploration dans le temps, poésie du quotidien et comédie covidienne.

« Château de sable » – Frederik Peeters et Oscar Lévy

À l’occasion de la sortie en salle d’Old, réalisé par le spécialiste de l’épouvante M. Night Shyamalan, les éditions Astrabile publient dans une version spéciale leur bande-dessinée Château de sable, qui a inspiré le film. Si Shyamalan est un maître de l’horreur, Château de sable propose une réflexion passionnante sur la vieillesse et le temps qui passe. En effet, fraîchement débarqués de la ville, une famille de vacanciers découvre une plage somptueuse qui a échappé aux touristes. Ils réalisent rapidement que quelque chose cloche : ici, le temps s’écoule de manière accélérée et un cycle entier de vie est résumé à une journée. Si le résumé est glaçant, il n’interroge en réalité que notre propre finitude et notre propension à nous penser immortel. Une BD à découvrir de toute urgence.

Crédits : Editions Atrabile

Château de sable, Frederik Peeters et Oscar Lévy

Emma Poesy

« Avant l’oubli » – Lisa Blumen

Dans cette bande-dessinée aux dessins ultra minimalistes, la dessinatrice Lisa Blumen imagine un monde pré-apocalyptique : la lune quitte son orbite autour de la terre et se rapproche dangereusement. Alors que la fin est proche, on observe les réactions des différents protagonistes. Appartenant tous à la vaste catégorie des mesdames et messieurs-tout-le-monde, ils s’affairent avec hargne à régler de petits problèmes de la vie courante. Quand certains découvrent les premiers émois de l’amour, d’autres se demandent quelles œuvres sauver en priorité (alors qu’ils vont tous y passer). Ce petit théâtre de l’effondrement donne lieu à des situations cocasses, souvent insolites. Et surtout, d’une touchante drôlerie.

Crédits : Editions L’employé du moi

Avant l’oubli, Lisa Blumen, éditions L’employé du moi, 24 euros

Emma Poesy

« Vague d’Amour »- François Ravard

François Ravard fait la part belle aux paysages bretons dans sa bande dessinée Vague d’amour. Le dessinateur, installé lui-même à Dinard, y regroupe une soixantaine d’instants du quotidien et de réflexions illustrées sur cette région, entre ciel et mer. Pleines de sensibilité et de douceur, ces pages composent une mosaïque qui éveillent les souvenirs d’enfance des lecteurs à la plage et autres aventures bretonnes. Inspiré notamment par Saint-Malo, le dessinateur partage, avec humour et tendresse, les secrets de cette côte dont les vagues bercent sa vie.

Crédits : Editions Glénat

Vague d’Amour, François Ravard, Glénat, 15 euros.

Lisette Pouvreau

« Dédales » – Charles Burns

Avec le premier tome de sa nouvelle série, Dédales, Charles Burns posait le décor. Les personnages étaient présentés et étoffés petit à petit, l’atmosphère doucement installée. On revenait dans les années punk et la réalité se mêlait de nouveaux aux cauchemars comme dans Black Hole et X’ed Out. Espérons que ce deuxième tome apportera plus de mystère et paradoxalement plus de sens à l’histoire, une direction. Si l’auteur invité d’honneur au Festival d’Angoulême 2020 renoue avec ses thématiques favorites, les lecteur·ices attendent du nouveau.

Editions Cornelius

Dédales, tome 2, Charles Burns, éditions Cornélius. 22,50 euros.

Anaïs Dinarque

« Animal Social Club » – Hervé Bouhis

Le dessinateur et scénariste Hervé Bouhis revient après Le Teckel avec une seconde bande-dessinée qu’il a entièrement scénarisée et dessinée. Animal social club, c’est l’histoire d’un couple de « bobos parisiens » qui tente de monter un projet de film après la pandémie de Covid-19. Tous clichés dehors et dûment illustrée par un dessin aussi caricatural que son propos – les bobos en sont l’archétype même – cette comédie dépeint avec humour et affection la fameuse « grande famille du cinéma français ». Acteurs et techniciens compris.

Editions Dargaud

Animal Social Club, Hervé Bouhis. Editions Dargaud. 19,99 euros

Emma Poesy

Journaliste

Vous pourriez aussi aimer

More in LITTÉRATURE