MUSIQUEMusique en bref

MUSIQUE EN BREF – Bain de couleurs

visuel : Guillaume Lacoste

Toutes les deux semaines, les journalistes de Maze vous proposent un tour d’horizon des albums et EP qui ont fait l’actualité musicale.

Twin Shadow – Twin Shadow

Le cinquième album éponyme du musicien est une collection de morceaux groovy et rétro. Une bande-son taillée pour l’été, où s’y croisent des influences reggae, funk et rock : tout ce qu’il faut pour danser. Le disque s’ouvre sur Alemania, introduction savante et envoûtante à Twin Shadow. S’il débute seulement avec une guitare et une simple ligne de basse, le musicien y greffe rapidement un choeur et un solo de guitare électrique qui élèvent le morceau. L’album se poursuit, et se révèle être un ensemble de créations feel-good, aux arrangements solaires, qui trouveront sans aucun doute leur chemin vers vos playlists d’été. Is There Any Love, single efficace qui avait annoncé l’arrivée de Twin Shadow, dénote néanmoins par sa production psychédélique entêtante ; c’est un morceau à savourer entre amis, au bord d’une plage. L’opus demeure trop souvent classique, mais il est délicieux lorsqu’il sort des sentiers battus, comme sur Johnny & Jonnie.

Coups de coeur : Alemania, Johnny & Jonnie, Is There Any Love

Sortie le 9 juillet

Robin Schmidt

WILLOW – lately I feel EVERYTHING

Virage à 360 degrés pour l’artiste, qui délivre un superbe album rock, aux touches punk. Cherchant à recréer les sons de son enfance, la jeune femme imagine quelque chose de plus intéressant encore. Loin de la caricature, WILLOW s’approprie les codes de la vague emo et en fait quelque chose de personnel, moderne, et semble avoir sincèrement trouvé sa place. naïve et Gaslight en sont la preuve : ce sont des morceaux solides et touchants. Les artistes invité.e.s contribuent à rendre ce disque excellent. Que ce soit la batterie légendaire de Travis Barker, le rap inattendu de Tierra Whack ou les vocalises de la guitariste Ayla Tesler-Mabe, tous ont élevé les morceaux sur lesquels ils étaient conviés. Mais l’apparition la plus anticipée était celle d’Avril Lavigne sur le fabuleux GROW, chanson digne d’une bande originale des années 00s. Plus qu’un simple featuring, qu’une consécration ou une validation pour WILLOW ; c’est un passage de flambeau. À écouter absolument.

Coups de coeur : GROW, XTRA, naïve, Come Home, Gaslight

Sortie le 16 juillet

Robin Schmidt

Connan Mockasin, Ade – It’s Just Wind

L’extraterrestre new-zélandais Connan Mockasin nous délivre cet étrange nouvel Opus It’s Just Wind accompagné de son paternel Ade. Suite à une crise cardiaque de son père, le chanteur guitariste décide de faire revivre une vieille blague qu’ils avaient entre eux. Enregistrer un album. Cet album ovniesque mélangeant poésie contemporaine et humour cinglant est digne d’un buvard de LSD mélangé à une bonne bouteille de mezcal. Instrumentales psychédéliques, solos de guitare liquéfiés sous les réverbes, et lectures d’extrait de journal du père sont la composition énigmatique du monde bizarre de la famille Mockasin. Alors que Connan s’éloigne de la pop psychédélique de son deuxième album Caramel, nous sommes plongés dans le lien, parfois immuable, de l’amitié père -fils.

Coups de coeur  : Te Awanga, What It Are, It’s Just Wind, Stuck, Clifton

Sortie le 16 juillet

Thomas Soulet

Clairo – Sling

C’est l’hiver en été. Deux ans après son premier disque Immunity aux teintes plus pop, la jeune chanteuse américaine de 22 ans dévoile son deuxième album Sling. S’éloignant de la voix innocente de ses débuts, Clairo s’affirme et arpente les chemins de la folk. Tantôt orchestrale, tantôt acoustique, elle dévoile douze titres purs et harmonieux. Traversé par une mélancolie hivernale mais lumineuse, Sling fait tomber des étoiles sur nos joues et recèle de magies. Un de ces disques où il faut se mettre en condition, pour rentrer dans la bulle sonore offerte par l’artiste, se laisser envahir par la poésie fragile. Produit par Jack Antonoff (Lana Del Rey, Taylor Swift), Sling nous balade sur des terres musicales apaisantes où chaque chanson est un paysage.

Coups de coeur : Bambi, Just For Today, Reaper

Sortie le 16 juillet

Pauline Pitrou

Rodrigo Amarante – Drama

Le chanteur compositeur brésilien Rodrigo Amarante revient avec un deuxième album tropical et pop Drama, sept ans après le sublime Cavalo. Mélangeant les langues entre anglais et espagnol, Rodrigo nous berce dans son monde musical inspiré de bossa nova et de la vague Tropicaliá des années 70 au Brésil. Résidant à Los Angeles, nous ne pouvons qu’admirer la dextérité que le carioca a pour s’adapter et nous délivrer cette pop si chaleureuse. Drama nous séduit du début à la fin tel une pièce de théâtre musical inspirée par l’amour et autres sentiments parfois incontrôlables engendrés par ce premier.

Coups de coeur : Maré, Tara ,Tao, Eu Com Você,The End

Sortie le 16 juillet

Thomas Soulet

Reijie Snow – Baw Baw Black Sheep

Le retour de Rejjie Snow, on l’attendait depuis Dear Annie en 2018. Après ses singles Cookie Chips, Relax, Mirrors, et le tube disco funk supra enthousiasmant Disco Pantz, l’artiste britannique nous livre une pépite en 14 pistes avec Baw Baw Black Sheep. Un album où cet artiste multi-tâches qu’on ne présente plus a su s’entourer sur la quasi totalité des sons pour livrer des productions calibrées aux lyrics entêtants. Ainsi Cam’Obi, Tinashe, ou MF DOOM se répondent d’un morceau à l’autre pour une belle totalité hybride et smooth, toujours portée par la voix de Rejjie. L’artiste sera en tournée en France et en Europe en mars prochain.

Coups de coeur : Obrigado, Cookie Chips feat. MF DOOM, Cam’Obi, Oreos feat. J. Ivy, Cam’Ob

Sortie le 12 juillet

Caroline Fauvel

Laylow – L’étrange histoire de Mr. Anderson

En 2020 Laylow a sorti Trinity, l’un des projets les plus intéressants et novateurs du rap français contemporain. Album concept basé, entre autres, sur la trilogie Matrix, il avait pris un soin particulier à créer un univers sonore et visuel riche, notamment par le biais de nombreuses interludes et d’une direction artistique exigeante. Il reproduit la même chose cette année avec L’étrange histoire de Mr. Anderson, album concept dans lequel son double raisonnable, au fil des interludes, semble essayer de remettre dans le droit chemin. La direction artistique de l’album est une nouvelle fois maitrisée, sombre, et permet à l’artiste, au fil des morceaux, de développer sa vision de la société et du monde qui l’entoure, bien épaulé par des collaborations de premier choix, grâce à Damso, slosthai Alpha Wanna, Nekfeu, et Hamza notamment.

Coups de coeur : Iverson

Sortie le 16 juillet

Victor Costa

Auteur·rice

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

    Vous pourriez aussi aimer

    More in MUSIQUE