CINÉMAFestival de Cannes

CANNES 2021 – « Where is Anne Frank » : Donner vie à Kitty

© Purple Whale Films

SÉLECTION OFFICIELLE – HORS COMPÉTITION – Après La Valse de Bachir, Ari Folman revient de nouveau avec un film d’animation en hommage à un personnage mythique ainsi qu’avec un message politique, plus que nécessaire aujourd’hui.

Where is Anne Frank est un film d’animation retraçant l’histoire d’Anne Frank à travers son amie imaginaire qu’est Kitty. Ari Folman choisit l’originalité et fait vivre la destinataire du journal intime d’Anne Frank. Donc, le spectateur est face à un récit plus vivant que jamais.

Sur les traces d’Anne Frank

Tout commence avec une scène d’ouverture devant le fameux musée Anne Frank à Amsterdam. On y voit une file de personnes attendant d’y entrer. Mais, parallèlement, à l’intérieur le journal intime d’Anne Frank disparaît. Where is Anne Frank est avant tout un voyage à travers Amsterdam sur les traces de cette femme forte qu’était Anne Frank. Et, donner vie au personnage imaginaire Kitty présent dans son journal intime permet de redécouvrir l’histoire de cette femme. Elle aura donc décidément laissé une trace indélébile au sein de la ville d’Amsterdam.

Par ailleurs, le film permet de retrouver plusieurs endroits mythiques de la ville. On voit le théâtre Anne Frank, l’école Anne Frank ou encore l’hôpital Anne Frank. Kitty va suivre un parcours à travers ces lieux afin d’arriver à son ultime but ; celui de retrouver sa propriétaire. Le film n’est pas qu’un simple hommage à Anne Frank. Effectivement, c’est aussi un récit véhiculant des sentiments d’espoir, d’amitié et d’amour.

Où est Anne Frank !
© Purple Whale Films

Un film d’animation au message politique

Ari Folman marque le coup avec ce nouveau film. Effectivement, on voit une volonté de dénoncer l’indifférence qui existe aujourd’hui à l’égard des migrants. Dès la scène d’ouverture, il annonce la couleur. Il filme la tente d’une famille de migrant qui s’envole, tandis que les passants, quant à eux, font la queue pour entrer dans le musée. Alors, on commence à y voir le début d’un film engagé.

Ari Folman prouve l’hypocrisie qu’il y a à honorer une victime de la Shoah tout en continuant à ignorer le destin de ces personnes persécutées quotidiennement. Un des aspects forts du personnage de Kitty est aussi son combat contre l’expulsion des familles de migrants de leur refuge. D’ailleurs, elle rendra le journal qu’elle a récupéré contre la promesse de ne pas expulser les familles. Son personnage est humaniste. Elle prouve que sans beaucoup d’effort, il est possible d’agir pour les droits des migrants, un devoir plus qu’urgent.

Un film à voir en salles dès le 24 novembre 2021.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in CINÉMA