CINÉMA

« Promising young woman » – Thriller nécéssaire

© Universal Pictures

Emerald Fennell connue notamment pour son rôle de Camila dans la série The Crown ou encore dans sa fonction de scénariste dans la série Killing Eve, se lance dans la réalisation avec un premier film, Promising Young Woman. Initialement prévu pour février en France, il est finalement repoussé au 26 mai 2021. 

Promising Young Woman est un thriller portant sur une femme dont l’objectif est de se se venger d’hommes ne respectant pas le sens du consentement. Derrière cette vengeance, il y a surtout une histoire douloureuse petit à petit révélée. Le personnage de Carey Mulligan n’est pas seulement une «  psychopathe  » c’est surtout une femme vulnérable qui n’a pas supporté la perte de son amie elle-même victime d’un viol collectif. 

Même si le film a quelques défauts dans sa manière de traiter certains sujets, on peut tout de même considérer que c’est un thriller «  féministe  ». Le personnage principal, Cassie, va adopter une routine qui est de se rendre dans des bars chaque soir afin de prétendre être alcoolisée et de voir si un homme va profiter d’elle par la suite. 

Au cours de ces soirées, elle finit par dévoiler son côté sombre lorsqu’un homme ne respectera pas la notion du consentement. La première scène le montre naturellement lorsqu’elle ne cesse de répéter à un homme insistant qui n’a visiblement pas compris la première fois qu’elle a dit qu’elle «  n’a pas envie  ». 

Un film pop et rythmé

Promising young woman réussit surtout à monter en crescendo dans le rythme jusqu’à même surprendre dans la tournure que va prendre l’histoire. Le film récompensé par le prix du meilleur scénario original aux Oscars, offre un scénario non sans défauts mais quand même inédit et pas si prévisible.

Le film est d’autant plus actuel qu’il offre une soundtrack un peu décalée et surtout très féminine avec la surprise d’avoir un remix orchestrale de la chanson mythique de Britney Spears, Toxic ou encore de It’s Raining Men du groupe The Weather Girls. La soundtrack est synonyme de l’aspect très pop-culture du film tant il multiplie les références musicales qui viennent s’ajouter à un soupçon de comédie noire mélangé à quelques scènes de comédie romantique. 

Ce revenge movie au féminin est découpé par chapitres ce qui permet de monter graduellement en puissance à chaque fois que l’on passe d’un chapitre à l’autre. La tension monte et la fin du film approche laissant croire que nous n’assisterons pas à une happy ending. Malgré un thriller noir et une fin tragique, le film réussit à ne soumettre aucune scène de violence, la performance de Carey Mulligan suffit à nous faire comprendre que la souffrance est belle est bien présente et submergera le personnage de Cassie tout le long du film. 

Promising Young Woman: Emerald Fennell, Carey Mulligan
© Focus Features

La violence d’un système

La réussite de Promising Young Woman vient surtout de sa manière d’aborder un sujet aussi cru et sensible que le viol, mais de manière subtile. Ne laissant rien paraitre au hasard, Emerald Fennell réussit à montrer que les coupables et les complices sont aussi les personnes qu’on soupçonne le moins ou du moins celles qui se veuillent sympathiques. 

La violence du viol c’est aussi tout le système dysfonctionnel qu’il y a autour : une directrice qui préfère protéger un potentiel violeur qu’une potentielle victime et une ancienne amie qui préfère ne pas croire lorsqu’une fille vient se confier à elle pour lui annoncer qu’elle a été victime d’un viol. 

Emerald Fennell réalise un film qui ne s’attarde pas à plaire à tout le monde mais plutôt à montrer la réalité des faits et comment un viol peut détruire la vie d’une victime quand le coupable continue de mener une vie paisible. La fin du film peut déplaire ou laisser sur sa faim mais une chose est sûre, on ne se lasse pas de ce revenge movie revisité.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in CINÉMA