ART

Exposition – Cézanne s’invite aux Carrières de Lumières

Simulation © Culturespaces / Cutback

Les Carrières de Lumières, situées aux Baux-de-Provence, vont une fois de plus nous émerveiller. Nouvelle exposition numérique et immersive, elle est ouverte du 19 mai au 2 janvier 2022. Sous la direction artistique de Gianfranco Iannuzzi, l’exposition présente les œuvres les plus significatives du peintre Paul Cézanne. Peintre autodidacte, Cézanne présente des portraits, des natures mortes, des paysages. L’artiste est aujourd’hui considéré comme un pionnier de la modernité.

Durant l’exposition «  Cézanne, Maître de la Provence » aux Carrières de Lumières, des œuvres tels que «  Les joueurs de cartes  », ses natures mortes aux pommes ainsi que «  Les grandes Baigneuses  » seront présentés. Parcours thématique d’une durée d’environ 30 à 35 minutes, l’exposition révèle les peintures de l’artiste, mais aussi sa tourmente. La matière, les traits, le jeu sur la matière et son évolution font de Paul Cézanne un artiste où se croisent différents dialogues picturaux.

Paul Cézanne, sombre et lumineux

Simulation © Culturespaces / Cutback

Inspiré dans un premier temps par des artistes peintres tel que Delacroix ou Courbet, Cézanne va par la suite s’intéresser au courant impressionniste. Fortement inspiré de la technique de Pissarro (peindre sur le motif), Paul Cézanne dépassera les techniques traditionnelles impressionnistes. Sa technique singulière, les couleurs utilisées ainsi que la forte influence de l’abstrait dans ses œuvres influenceront le cubisme ainsi que les avant-gardes. Ainsi, il sera source d’inspiration et de modernité pour Zola, Monet ou encore Renoir. La nature, souvent représentée, révèle la passion du peintre pour la lumière et les couleurs. Parcs, forêts ou encore jardins situés à l’Estaque ou à La Sainte Victoire : voilà la nature cézarienne. Aixois, les paysages provinciaux tiendront une place centrale voir obsessionnelle dans son inspiration et dans ses créations. Cézanne peindra néanmoins 26 portraits, venant trancher avec le reste de ses créations. Ceux-ci partagent une face plus tourmentée de l’artiste. Des coups de pinceaux vigoureux, brutaux et couleurs obscures laissent paraître la face d’un artiste plus sombre. Dans une ambiance cauchemardesque, le peintre représente des scènes d’enlèvement, de crimes et de peur. En voyant un portrait de l’artiste exposé au Salon en 1866, un membre du jury déclare alors qu’il « peint, non seulement au couteau, mais encore au pistolet ». Comme un reflet du questionnement de l’artiste concernant ses contemporains, ses œuvres spécifiques inspirent l’angoisse et viennent trancher avec le restant de ses peintures, harmonieuses et lumineuses.

Une exposition immersive et dynamique

Simulation © Culturespaces / Cutback

L’exposition comprend plusieurs étapes. Parmi celles-ci, il y a entre autre la première scène. Elle commence d’abord par l’ambiance des expositions officielles du XIXe siècle avec des dorures puis des tableaux de maîtres. Néanmoins, la nature morte de la pomme de Cézanne vient rapidement briser cette atmosphère calme. Les fruits, notamment les pommes, viennent casser les codes, clin d’œil à une personnalité frondeuse qui caractérise l’artiste. Ce visuel est accompagné de Songe d’Automne de The Rosenberg Trio composé par Django Reinhardt.

« Avec une pomme, je veux étonner Paris ! »
Paul Cézanne

Par la suite, l’exposition nous immerge parmi les « chers amis » de Cézanne, les arbres et la nature. Parcs et jardins sont de mise. Peu à peu, des corps apparaissent. Les visiteurs se retrouvent accompagné par « Les Baigneuses » dans leur visite. Mélange d’harmonie, de forme et de couleur, l’œuvre est une référence en terme d’ensemble pictural. La tourmente de l’artiste vient trancher cette communion. Le cadre idyllique se transforme en ambiance sombre et angoissante. Des portraits ainsi que des scènes de peurs et d’enlèvements submergent les murs. Cézanne à alors 23 ans lorsqu’il réalise ces toiles. Par ces peintures, malgré son jeune âge, Cézanne s’éloigne de la peinture conventionnelle. Lors de la suite de la séquence de l’exposition, l’apaisement est de mise. Aix-en-Provence, la ville natale de l’artiste, décor les murs des Carrières de Lumières. Couleurs, paysages, natures, tout y est. Cézanne peint ce qui l’entoure, à commencer par ses proches. Ses dernières toiles sont des portraits qui représentent des amis mais aussi des employés. Celles-ci n’ont pas de détails : le peintre aborde les portraits comme des natures mortes. Les modèles posent pour l’artiste durant des heures et des heures. Néanmoins, il n’était pas rare d’entendre Paul Cézanne leur rétorquer : « Malheureux, vous dérangez la pose ! Je vous le dis, en vérité, il faut tenir comme une pomme. Est-ce que cela remue, une pomme ? ».

La suite de l’exposition est à découvrir aux Baux-de-Provence…

Carrières de Lumières, Route de Maillane, 13520 Les Baux-de-Provence. Exposition du 19 mai au 2 janvier 2022, billetterie en ligne disponible. Instagram et Facebook. Informations au 04 90 49 20 02 ou sur le site internet.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in ART