Clips de la semaineMUSIQUE

LES CLIPS DU MOIS – Mai #2

clips
Visuel : Guillaume Lacoste

Deux fois par mois, la rédaction vous offre une sélection des clips qui ont fait l’actualité musicale. Pour cette seconde sélection du mois de mai : Yoa, Dude Low, We Hate You Please Die, Ottis Cœur, Valence, Niteroy, Saint DX feat. David Numwami, Squid, Thee Dian, Elle Valenci et Hide.

Yoa – Diabolo Menthe par Matteo Renouf et Louise de Bastier

À l’heure où les terrasses des cafés se remplissent de nouveau et l’été pointe timidement le bout de son nez, Yoa s’invite à notre table et nous sert son diabolo menthe sur un plateau d’argent. Après Appartement, l’artiste continue de nous conter ses failles avec une comptine menthe à l’eau. Elle illustre cette balade mélancolique par une vidéo sublime co-réalisée par Matteo Renouf et Louise de Bastier où l’on voit la chanteuse posée devant une tapisserie rouge fleurie coiffée de tresses infinies. Au gré du clip, ses cheveux sont tirés par des mains invisibles hors champ. Le regard de Yoa, perçant et étrange, nous embarque dans son intériorité et ses névroses. Un coeur dégoulinant de rouge accroché à ses vêtements et des jeux de miroirs pour illustrer cette ode à la différence et au rapport à son corps. Un morceau fragile et doux qui confirme un peu plus l’univers sensible de la jeune artiste.

Pauline Pitrou

We Hate You Please Die – Barney par Margaux Jaudinaud

La formation We Hate You Please Die nous invite à nager en plein délire aux côtés de l’artiste / illustratrice Margaux Jaudinaud, qui nous immerge dans un environnement hyper colorful. On retrouve ici le vélo d’appartement de Can’t Wait to Be Fine en version pimpée, l’entourage du groupe dans un bar, un dinosaure menaçant – mais pas trop – en patins à roulettes, le tout sous une couche de vernis rose / orange qui apportent une touche pop à cette partition pleine d’un rock fougueux et définitivement enthousiasmant.

Caroline Fauvel

Ottis Coeur – Je Marche Derrière Toi par Ottis Cœur

Figurant parmi nos coups de coeur des Inouïs du Printemps de Bourges, le duo flamboyant Ottis Coeur dévoile son tout premier clip avec Je Marche Derrière Toi. Auto-réalisée par le tandem, la vidéo, sous ses airs simples détonne avec ses idées magiques. Les deux chanteuses posent allongées et apprêtées de rouge et de blanc sous une pluie d’objets. Fleurs, cartes de tarot, plumes et ballons tombent sur elles et colorent le clip d’une esthétique rouge et rose soulignant la fièvre sulfureuse du titre. Impassibles au début de la vidéo, les deux artistes dégénèrent au fil du titre et nous offrent une énième pluie de rires et de sourires complices. Un clip qui, malgré son immobilisme, fait flancher nos coeurs et bouger nos corps.

Pauline Pitrou

Valence – La vie attend pas par Gerardo Alcaine & Lucho Calderon

Valence c’est Vincent Dufour un artiste québécois qui manie la poésie pop en français comme personne. Pour nous immerger dans son futur premier album à paraître en septembre, il nous livre un roadtrip pop-rock sous l’égide du morceau La vie attend pas. Toujours accompagné de son chien, l’artiste marche, conduit, traverse, divague d’un bout à l’autre de paysages de villages et de plaines esseulées, contrastant avec la ferveur et le dynamisme des paroles qui se veulent presque grisantes.

Caroline Fauvel

Niteroy – O Farol par Lucas Martin Delaunay

Dirigé par Lucas Martin Delaunay, le clip de O Farol nous transporte dans un autre espace temporel. Le graphisme très années 70 se complète aux prises de vue de Niteroy changé en pilote de son vaisseau musical. Les formes géométriques et les couleurs froides s’opposent aux dessins teintés de couleurs pop telles des planètes que nous visitons. L’analogie est maître mot dans cette vidéo tant par le synthétiseur que l’on pourrait comparer aux commandes du vaisseau mais aussi par le rendu très vintage et le grain du clip. Embarquez pour un voyage psychédélique accompagné des notes entraînantes du morceau.

Eva Duc

David Numwami x Saint DX – A Phone Call par Pablo Padovani

Tous deux musiciens sur la précédente tournée de Charlotte Gainsbourg, Saint DX et David Numwami se retrouvent le temps d’un duo sous l’œil – et la caméra avisée – de Pablo Padovani (Moodoïd). Un double portrait à distance en noir et en blanc merveilleusement amené par les illustrations de Camille Potte, fidèle accompagnatrice de l’esthétique de Numwami. A Phone Call est une partition délicate, où les bons sentiments de la bromance des deux artistes se mêlent aux éclats des guitares et des synthés. Il ne nous reste plus qu’à patienter jusqu’aux EP respectifs des deux artistes à paraître au mois de juin.

Caroline Fauvel

Thee Dian – Paper Angel par Louise Mootz

Atmosphère fiévreuse et violence rouge, la jeune artiste Thee Dian signée sur le label Spin desire (Crystal Murray) dévoile son troisième single Paper Angel et l’illustre d’un clip à la croisée entre surnaturel et fantastique. Dans ce morceau où flotte une voix auto-tunée hypnotisante et des jeux de voix troublants, Thee Dian ouvre sa palette au rap et au R&’nb et propose un titre délicat où la mélancolie flirte avec la sensualité. Dans le clip brumeux réalisé par Louise Mootz, on voit l’artiste évoluer entre club et chambre dans une ambiance inquiétante et tamisée. Si la sensualité est présente au début du clip, elle se transforme très vite en violence. La jeune artiste transgenre a voulu retranscrire avec son titre l’acte symbolique de tuer son deadname, une transition vers la lumière et vers l’acceptation de soi illustré de manière métaphorique dans la vidéo. Un clip et un morceau comme un témoignage artistique sur la conception personnelle de la transition qui fait du bien à la nouvelle scène française et à la représentation des personnes LGBTQI+.

Pauline Pitrou

Dude Low feat. Luha – Black or White par Etienne Froidure

On pourrait penser, en lançant la vidéo, commencer une simple vidéo lyrics de Black or White de Dude Low en featuring avec Luha. Détrompez vous et laissez vous emporter par la musique, vous serez surpris de constater que c’est bien plus que ça. Vous reconnaîtrez sans aucun doute le dessin de la pochette du single réalisé par Bengal. Un clip minimaliste qui donne vie à l’œuvre de manière poétique. Les paroles s’ajoutent au fur et à mesure. Réalisé par Etienne Froidur, le clip met en valeur un petit gant de boxe et sa fleur fanée tantôt en animant l’image elle-même tantôt en découpant chaque plan à la manière des vieux dessins animés. Une simplicité et une douceur qui complètent à merveille les voix des deux musiciens.

Eva Duc

Squid – Pamphlet par Roman Djafari

Pamphlet clôture le dernier album de Squid, Bright Green Field. Le groupe souhaite réaliser un projet artistique complet au croisement de différents médiums. Ce souhait est mis à exécution dans le clip de Pamphlet qui est une collaboration avec le directeur artistique spécialisé dans la vidéo d’animation, Roman Djafari. Celui-ci met en image le morceau avec brio : deux œuvres se rencontrent pour n’en former qu’une. L’ambiance est anxiogène, bizarre mais colorée et le clip rempli de métaphores. Le personnage principal est un être humanoïde à cornes et aux oreilles pointues qui se cache des autres en restant enfermé chez lui. Le directeur artiste le dit lui même “la vidéo pour Pamphlet est une méditation du sentiment de n’appartenir à aucun groupe, de se sentir mal-aimé, d’être incompatible et d’en voir l’anxiété et le stress en résulter.” Un clip est long, intense presque autobiographique mais l’esthétique reste tout à fait originale, renforcée par la musique qui appuie à merveille le propos.

Eva Duc

Elle Valenci – Freedom par Marie Vivière

Pour la sortie de son EP Freedom, le 21 mai dernier, Elle Valenci dévoilait simultanément le clip du morceau éponyme au format cinq titres. Réalisé par Marie Vivière, la vidéo met en scène la chanteuse et des danseuses dans différents environnements aux ambiances rouge-néon et contemplatives, bucoliques et romantiques. Une palette de couleur saturée et estivale pour un son pop-électro sur lequel Elle Valenci pose ces doux mots aux influences soul/R’n’B. Pour nous conquérir un peu plus, une envoûtante vague synthétique transperce la fin du morceau. Avec ses sonorités éclectiques et le charisme de l’artiste, ce morceau, entraînant et dépaysant, a tout pour plaire ! 

Leelou Jomain

Hide – I Fall Asleep par Kevin Froly

Hide est le projet d’Alban, membre de la formation live des Limiñanas et de L’Épée. Après la sortie de Sharon en avril dernier, l’artiste nous dévoile un nouveau single rock-folk, I Fall Asleep. On se laisse facilement porter par la délicatesse des cordes, ainsi que la progression électrisante des rythmes. Le clip réalisé par Kevin Froly orchestre de sublimes décors et joue avec les lignes et perspectives des architectures. I Fall Asleep est une éclatante et organique expérience.

Leelou Jomain

Auteur·rice

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

    Vous pourriez aussi aimer