SOCIÉTÉ

AUTREMENT DIT – Ibis-Batignolles, Mali, Louvre, Nouvelle Calédonie et génocide

Illustration "Autrement Dit" - Claude Joyeux
Illustration "Autrement Dit" - Claude Joyeux

Chaque lundi matin, les infos que vous avez loupées, celles que vous n’avez pas comprises, et celles dont vous vous foutez : autrement dit, l’actu de la semaine résumée.

Victoire pour les femmes de chambre de l’Ibis-Batignolles 

Mardi 25 mai, les femmes de chambre de l’hôtel Ibis Batignolles ont signé un accord après 22 mois de lutte et 8 mois de grève pour de meilleures conditions de travail. La société STN, sous-traitant du groupe hôtelier Accor pour l’entretien des chambres, a revalorisé leur salaire de 250 à 500 euros par mois d’après la CGT-HPE (Hôtels de prestige et économiques). 

Un nouveau gouvernement de transition au Mali

Le colonel Assimi Goïta a été déclaré vendredi président de la transition du Mali par la cour constitutionnelle. Une décision qui intervient plusieurs jours après l’enlèvement du président de transition, Bah N’Daw et du premier ministre mardi par l’armée malienne.

L’ONU, les États-Unis, la France et de grandes associations avaient demandé la libération immédiate et inconditionnelle des deux hommes, dénonçant “une tentative de coup de force”.  Depuis août, l’armée a pris le pouvoir du pays. Elle prévoit de mettre en place des gouvernements de transition pendant 18 mois. 

Laurence des Cars devient la nouvelle présidente du musée du Louvre 

Laurence des Cars, directrice des musées d’Orsay et de l’Orangerie, sera à la tête du Louvre, à Paris, à partir de septembre. Choisie par Emmanuel Macron le 26 mai, elle sera la première femme à diriger cette célèbre institution depuis sa création en 1793. 

Vers un troisième référendum sur l’indépendance en Nouvelle-Calédonie 

Des négociations entre le premier ministre Jean Castex et les responsables politiques de la Nouvelle-Calédonie ont débuté le 26 mai pour discuter du troisième référendum d’indépendance. L’accord de Nouméa, passé en 1998, prévoyait un troisième référendum en cas d’échec des deux premiers. En 2018, 56,67 % de la population avait voté non et 53,26 % en 2020. Ces discussions devraient durer jusqu’au 3 juin.

L’Allemagne reconnaît avoir commis un “génocide” en Namibie 

Berlin a reconnu vendredi 28 mai être responsable d’un génocide en Namibie, en Afrique du sud. Des dizaines de milliers d’Hereros et de Namas ont été tué dans le pays par l’armée allemande entre 1904 et 1908. Pour cette raison, l’Allemagne versera un milliard d’euros d’aides au développement au pays. Ce génocide est, pour de nombreux historiens, le premier du XXème siècle. 

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in SOCIÉTÉ