SOCIÉTÉ

Ronan Ynard : de vidéaste à secrétaire général du Théâtre du Nord

Ronan Ynard : de vidéaste à secrétaire général du Théâtre du Nord
Ronan Ynard : de vidéaste à secrétaire général du Théâtre du Nord

Le Youtubeur Ronan Ynard de la chaîne « Ronan au théâtre » intègre l’équipe du metteur en scène David Bobée, au Théâtre du Nord à Lille en tant que Secrétaire Général.

Après avoir animé une chaîne YouTube pendant près de cinq ans, assistant à mille et une représentations artistiques dans divers lieux culturels, Ronan Ynard quitte la banlieue parisienne pour Lille, où sa nouvelle vie commence désormais. Celui qui décortiquait les pièces d’autrui, va désormais défendre le projet artistique de David Bobée, le nouveau directeur du Théâtre du Nord. Rare fois où le spectateur devient membre de l’administration, Ronan se livre sur cette nouvelle aventure.

Direction Lille

C’est entre deux cartons que Ronan s’est donné un peu de son temps afin de réaliser cette discussion. Quand David l’a appelé en décembre dernier, « il y a eu zéro question. J’ai dit oui avant même quoi que ce soit. On n’a pas parlé de salaire, de déménagement, j’ai juste dit oui ». Une décision spontanée mais qui n’en reste pas moins difficile confie-t-il un peu peiné, « Ça a été un choix un peu douloureux. J’avais profité de l’année du confinement pour modifier la chaîne, développer des partenariats, travailler sur la couverture presse ».

Celui qui réalisait des interviews pour les équipes Têtu et du New York Times en janvier, préparait, dans le secret, sa nouvelle vie. Alors qu’il pensait plus jeune ne pas être à sa place au théâtre, Ronan en devient une de ses personnalités.

« J’ai découvert le théâtre par la pratique, puis je suis allé voir des sketchs et des spectacles d’humour. Avec internet, j’ai découvert le théâtre contemporain. Je ne savais même pas que ce type de théâtre existait  ».

Lui qui était venu étudier la biologie sur Paris, se trouvait finalement dans les rangs de la Sorbonne Nouvelle en Études théâtrales pour approfondir ses connaissances. En parallèle de ses études, durant plusieurs années, il a analysé des représentations dans ses vidéos, interrogé les artistes. En clair, Ronan a été un des critiques les plus connus du secteur.

Nouveau poste, nouvelles fonctions

A son arrivée à Lille, tout s’est enchaîné très vite « puisqu’il (ndlr : David Bobée) a été nommé fin février. Le 10 mars, on était déjà là-bas pour commencer à travailler, pour une prise de fonction officielle le 15 mars ».

Depuis, il rencontre sa nouvelle équipe et il est d’accord pour dire que « c’est très étrange de rencontrer une équipe majoritairement en télétravail ».

Au Théâtre du Nord « en tant que secrétaire général, je vais superviser tout ce qui concerne la communication, l’accueil, le marketing, la billetterie et le mécénat ». Plus loin, il n’oublie pas d’évoquer la médiation culturelle, pôle essentiel dans un théâtre pour toucher le public empêché et rappelle que ces missions plus spécifiques sont sous la charge de Blandine Dujardin, la directrice adjointe du Théâtre du Nord.

« Les théâtres faisaient très peu de vidéos, le confinement les a aussi un peu obligé  »

Ronan a été un innovateur, « pendant les trois, quatre premières années de ma chaîne, quand on tapait le nom d’une pièce, on tombait sur une de mes vidéos ou à la rigueur, sur un replay de Culturebox, ou d’Entrée libre sur France 5  ». Alors, au Théâtre du Nord, il veut attirer le public par le web.

Dans la continuité de ses engagements pour un véritable théâtre pour tous, Ronan nous a partagé une citation qu’il aime beaucoup, signée Hortense Archambault, directrice de la MC93 :

«  Ce qui est beau au théâtre, c’est que c’est un des rares endroits où on peut se réunir avec des gens qui ne nous ressemblent pas, qu’on n’aurait pas croisé dans la vie quotidienne et avec qui on va partager une même œuvre, une même expérience  ».

Hortense Archambault – Directrice de la Maison de la Culture de Seine-Saint-Denis.

Avec le sentiment que le projet artistique de David Bobée facilitera la diversification des publics, Ronan est convaincu que cette programmation offrant une telle diversité sur scène et une totale parité des metteurs et metteuses en scène, contribueront à réunir le peuple par l’art.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in SOCIÉTÉ