SOCIÉTÉ

AUTREMENT DIT : Sandra Muller, Barkhane, Capitole, Ukraine-Russie et M6

Illustration "Autrement Dit" - Claude Joyeux
Illustration "Autrement Dit" - Claude Joyeux

Chaque lundi matin, les infos que vous avez loupées, celles que vous n’avez pas comprises, et celles dont vous vous foutez  : autrement dit, l’actu de la semaine résumée.

Victoire juridique pour Sandra Muller à l’origine du hashtag #BalanceTonPorc

La Cour d’appel de Paris a relaxé le 31 avril Sandra Muller, journaliste et créatrice de la formule BalanceTonPorc en octobre 2017. Elle avait été condamnée en 2019 pour diffamation suite à la plainte d’Eric Brion, ancien dirigeant de la chaîne Equidia, qu’elle avait accusé d’harcèlement sexuel sur twitter. Ce tweet a été à l’origine du mouvement de libération de la parole contre les violences sexistes en France. La cour a fait valoir « le bénéfice de la bonne foi » pour Sandra Muller afin de prendre sa décision. Elle n’a cependant pas contesté le caractère diffamatoire de ses tweets.

https://twitter.com/LettreAudio/status/1377256631646490624?s=20

Reprise des combats dans le Dombass entre la Russie et l’Ukraine

Ces dernières semaines les combats ont repris dans le Dombass, région enclavée entre la Russie et l’Ukraine, provoquant une escalade des tensions verbales entre les deux pays. Moscou accuse l’Ukraine et l’OTAN de vouloir relancer la guerre dans la région alors que les troupes russes se multiplient à la frontière russo-ukrainienne. Depuis début mars 10 militaires ukrainiens ont été tués rapportant à 21 leur nombre depuis le début de l’année. La France et l’Allemagne ont appelé à « la retenue ». Tandis que certains experts en relations internationales n’y voient qu’une énième tentative d’intimidation russe vis-à-vis de l’Occident.

Rachat par TF1 de la chaîne M6 ?

Depuis fin janvier, M6 est à vendre. Le 23 mars ouvrait le second tour des offres de rachat. Vivendi, NRJ, Altice ou l’italien Médiaset : les propositions n’ont pas manquées. Pourtant c’est le géant Bouygues, propriétaire de TF1 qui serait à l’origine de l’offre la plus juteuse selon le Canard Enchainé. Avec ses productions très semblables, de nombreuses synergies pourraient être opérées. Elles permettrait l’économie de 500 millions d’euros par ans à TF1 qui peut donc proposer plus que ses concurrents. « Une fusion avec TF1 s’inscrirait dans notre stratégie de poursuite active de la consolidation du marché.  »

Néanmoins, le dispositif « anti-concentration de l’audiovisuel » interdit la détention de plus de 7 chaînes de la TNT par un même groupe. TF1 cherche donc des acheteurs pour celles moins lucratives. La décision finale reste entre les mains de l’Autorité de la concurrence. TF1 dominant le marché de la publicité audiovisuelle (48 %) et M6 (28 %), le gendarme pourrait entraver ce processus pour éviter un monopole qui mettrait en péril le rôle démocratique des chaînes publiques d’information.

Bombardement de Bounti (Mali) : l’ONU contre l’Etat Major

Le dimanche 3 janvier à Bounti au Mali, les forces spéciales françaises de l’opération Barkhane rapportent avoir « neutralisé » un rassemblement de djihadistes armés. 19 personnes sont tuées. Les habitants eux affirmant qu’il s’agissait d’un mariage réclament une enquête. La Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a entendu plus de 300 témoignages. Le 30 mars, l’organe assure que la majorité des personnes décédées étaient des civils et ne pas avoir trouvé d’armes ou de justification aux tirs français.

Le général François Lecointre, chef d’état-major des Armées, réfute les conclusions de la MINUSMA. Il confie à Franceinfo : « La méthodologie, pour moi, est extrêmement contestable ». Florence Parly, la ministre des Armées, réaffirme l’innocence de la France et de dénoncer « l’unilatéralisme de l’enquête onusienne ».

Le Capitole fait encore parler de lui

L’emblématique Capitole de Washington est à nouveau pris pour cible le vendredi 2 avril. Un homme de 25 ans a précipité sa voiture sur un barrage de police tuant un policier. L’assaillant sortit ensuite armé d’un couteau, et fut abattu dans la foulée. Cette attaque rappelle l’assaut sur le Congrès 3 mois auparavant.

Dans le même temps, deux agents de sécurité présents le 6 janvier ont porté plainte contre celui qu’ils jugent responsable : Donal Trump. James Blassingame et Sidney Hemby déclarent garder tous deux des séquelles physiques et psychologiques de ce jour. Chacun réclame 75 000 dollars de réparation à l’ancien président.

https://www.youtube.com/watch?v=DmgvVvksrfo

 

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in SOCIÉTÉ