SOCIÉTÉ

AUTREMENT DIT : Afghanistan, droit des femmes, Sécurité globale, prostituées

Illustration "Autrement Dit" - Claude Joyeux
Illustration "Autrement Dit" - Claude Joyeux

Chaque lundi matin, les infos que vous avez loupées, celles que vous n’avez pas comprises, et celles dont vous vous foutez  : autrement dit, l’actu de la semaine résumée.

Retrait des troupes américaines d’Afghanistan d’ici le 11 septembre

Les 2 500 militaires américains en Afghanistan ne quitteront pas le pays le 1er mai 2021 comme promis par l’administration Trump. Le 28 février 2020, les Talibans et le gouvernement afghan s’étaient engagés à des pourparlers pour assurer la paix. Pourtant les efforts sont vite retombés et le dialogue n’a pas été relancé.

Joe Biden a annoncé ce mercredi 14 avril qu’il repoussait la date du retrait total au 11 septembre 2021. Cette date symbolique marquera les 20 ans de la tragédie du World Trade Center en 2001 et de l’engagement américain en Afghanistan. 2 400 soldats américains sont morts dans ce conflit malgré les 2000 milliards de dollars dépensés par le pays.

Une femme sur deux dans 57 pays est privée des libertés liées à son corps

L’ONU a publié le 14 avril un nouveau rapport, « Mon corps est mien » sur les atteintes aux droits des femmes. Le Fond des Nations unies pour la population (FNUAP) s’est penché sur l’autonomie corporelle des femmes. Il analyse toutes les violences dont elles sont victimes : mutilations génitales, stérilisation forcée, tests de virginité, etc. Les menaces qui pèsent sur l’intégrité du corps féminin, comme les relations sexuelles forcées, ont aussi été prises en compte dans l’élaboration du rapport.

La loi « sécurité globale » définitivement adoptée par l’Assemblée nationale

Jeudi 15 avril, les députés ont adopté à 75 voix pour et 33 contre, la loi pour « une sécurité globale préservant les libertés ». Elle promeut un rapprochement des forces de sécurité du pays, publiques et privées. L’article 24, interdisant la diffusion d’images portant atteinte à des forces de l’ordre qui avait provoqué de nombreuses manifestations, a été modifié : seulement l’identification d’un policier constitue une infraction. Le Conseil constitutionnel doit encore examiner la loi.

Le ton monte entre Prague et Moscou

Le premier ministre tchèque Andrej Babis a laissé 48 heures à 18 diplomates russes pour quitter le pays. La raison de cette soudaine colère serait due à « des preuves nouvelles et irréfutables » de leur implication dans plusieurs explosions de stocks de munitions en 2014. L’une de ces explosions a causé la mort de deux agents de sécurité et détruit 50 tonnes de munitions tchèques. Ces tensions pourraient ralentir voir annuler les négociations autour d’une commande tchèque du vaccin anti-Covid russe Spoutnik V.

Vers une protection sociale pour les travailleuses du sexe en Espagne ?

Evelin Rochel est la première prostituée en Espagne dont le lien de travail avec un club a été officiellement reconnu. Alors que le club pour lequel elle travaille depuis plus de 20 ans décide de la licencier, elle porte plainte. Le Tribunal suprême de Madrid reconnaît pour la première fois le lien de travail qui l’unit à son club. Son avocat réclame le paiement des cotisations salariales pour toutes ces années de service. Cette décision ouvre le débat sur la couverture sociale des travailleuses du sexe dont les revenus sont très instables.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in SOCIÉTÉ