MUSIQUEMusique en bref

MUSIQUE EN BREF – Chansons douces

Toutes les deux semaines, les journalistes de Maze vous proposent un tour d’horizon des albums et EP qui ont fait l’actualité musicale.

Arlo Parks – Collapsed in Sunbeams

Anaïs Oluwatoyin Estelle Marinho, aka Arlo Parks, signe, après 2 EP prometteurs un premier album néo soul sublime Collapsed in Sunbeams. C’est du haut de ces vingt printemps que la chanteuse anglaise nous livre en musique ses peines de cœur et autres déboires amoureux. Avec cet opus déchirant, elle nous dessine une adolescence éprise de sentiments sur une musique mélangeant jazz, trip hop, r’nb et soul pour en faire un bouquet musical tendre. La poétesse s’ouvre à nous, sur sa bissexualité assumée à travers des histoires d’amour aux textes libérateurs et inspirants pour nos jeunes générations en quête d’identité. Libérons-nous de nos frustrations, nos consternations et autres incompréhensions en écoutant ce poétique testament qui dès le morceau éponyme de l’album, nous dit « You shouldn’t be afraid to cry in front of me », une invitation donc au lâché prise.

Coups de coeur : Too Long, Black Dog, For Violet, Eugene

Sortie le 29 janvier

Thomas Soulet

VIDÉOCLUB – Euphories

Le groupe Vidéoclub composé de Adèle Castillon et de Mathieu Reynaud a sorti ce 29 janvier son premier album, Euphories. Ce duo musical aux inspirations des années 80, reste fidèle à leur style électro-pop qu’on avait découvert avec la sortie de leur morceau Amour Plastique en 2018. Cette chanson, la première de leur album, avait connu un grand succès à sa sortie puisqu’elle cumule aujourd’hui plus de 58 millions de vues sur YouTube. Le duo français connait une notoriété immense depuis deux ans, en France mais aussi à l’internationale puisque Amour Plastique est bientôt single de Platine au Mexique. Le nom de l’album, Euphories, c’est « l’euphorie du buzz qui s’empare de la toile, des compteurs de YouTube, des streams qui s’affolent et celle des premiers concerts ». Euphories parle d’amour, d’amitié, de mélancolie heureuse tout en s’inspirant des groupes mythiques et de l’esthétisme des années 80. On y retrouve des chansons originales, écrites par le groupe aussi bien en français qu’en anglais, mais également une reprise de What Are You Afraid Of du rappeur XXXTentacion. Un album à écouter pour se mettre dans une ambiance décalée, vintage et colorée en attendant de pouvoir assister à leurs concerts.

Coups de coeur : What Are You So Afraid Of, Roi, Petit Monde

Sortie le 29 janvier

Apolline Froger

Celeste – Not Your Muse

22 titres, 1h20. À première vue, le disque semble interminable. Et, soyons honnêtes, les albums aussi longs sont rarement un gage de qualité. Puis le premier titre Ideal Woman se lance, le second, le troisième, le quatrième etc. En fin de compte, on lance l’album et on est instantanément convaincu que c’est une bombe, long de ses 22 titres. Du haut de ses 26 ans, Celeste Epiphany Waite livrait au monde il y a quelques jours son premier long format, Not Your Muse. Un bijou de soul qui n’a strictement rien à envier aux ténors du genre, et qui fait voyager autant qu’il s’empreint de mélancolie. Et bien qu’il serait injuste de la comparer à la concurrence – quoique – on ne peut s’empêcher de mettre en face la puissance vocale d’une Adèle (Stop this Flame, Strange) ou cette nonchalance rétro qu’arborait la regrettée Amy Winehouse (Beloved, The Promise). Et finalement, c’est plutôt une belle preuve d’admiration que de la mettre au même niveau que ces deux géantes, sans parler de leur chevelure infinie. Révélation anglaise l’an dernier, et déjà un grand disque qui devrait trouver sa place parmi les plus beaux albums de 2021. Sublime.

Coups de coeur : Beloved, Strange, Lately

Sortie le 5 février

Guillaume Lacoste

Lala &Ce – Everything Tasteful

Tout a du goût, et surtout avec Lala &Ce. Le goût qui nous reste dans la bouche après l’écoute d’ Everything Tasteful est celui d’un bonbon mielleux et piquant. Album rap les plus attendus de 2021, Everything Tasteful est enfin à porté de mains. Deux ans après sa mixtape Le Son d’ Après, elle dévoile son premier disque co-produit avec quinze producteurs différents (un pour chaque morceau). Un quinze titres qui varie les atmosphères musicales mais traversé par les mêmes vapeurs nocturnes et sensuelles qu’on connaît de l’univers de la chanteuse. On y croise des beat ténébreux obscurs (Sipa, Gasolean, Nytro) et des prod’ plus romantiques (Show Me Love, Sous Tes lèvres, Parapluie, In Luv Again ) où Lala &Ce continue d’inventer et réinventer son langage désir indolent sur des fumées nocturnes. Pour ce premier disque, elle invite six artistes à poser avec elle dont ses amis de Rad cartier, le britannique Pucci Jr ou encore le rappeur Ghenda qui font du projet un bouquet de sonorités magiques et sucrées pour planer, aimer et danser. Entre drill, trap et rythmes ondulés , Everything Tasteful nous jette des vagues et des fleurs au visages et confirme le talent de la chanteuse qui se place définitivement comme une ovni lumineuse du rap français.

Coups de coeur : Sous Tes Lèvres, Parapluie, Sipa, Gasoleana, In Luv Again, Nytro, Show Me Love

Sortie le 29 janvier

Pauline Pitrou

Dioscures – CIELA

Un grand ciel gris peuplé de foudres et de papillons bleus nuit : si ce disque était une image, voilà sûrement à quoi il ressemblerait. Producteur de génie fidèle acolyte de Laylow sur son album TRINITY mais aussi du rappeur WIT, Dioscures dévoile son premier projet qui sera aussi son dernier (car il annonçait en décembre dernier qu’il arrêtait la musique). Pour ce joyau obscur et aérien de neuf titres, il s’entoure de nombreux artistes de renom notamment Sofiane Pamart, Laylow, Wit ou encore Dame Civile et Tamtam. Dioscures, tel un magicien des machines, réussit à créer des ambiances digitales et ténébreuses où il dépose des sons d’averses, d’oiseaux et d’orages. Chaque titre se démarque et s’associe à merveille avec les artistes invités. Un projet lourd de sens qui s’ouvre sur le titre sublime M.E.R.CI où il se confie à la sirène noire énigmatique présente sur la pochette de l’album et témoigne sa gratitude à celleux qui l’entoure et qui l’aident à avancer. Un projet de grâce sombre transpercé par des éclairs de lumière qui ne peut s’écouter qu’en boucle et qui restera longtemps accroché à nos oreilles et à nos âmes.

Coups de coeur : DO.R2.MI, CINÉ CLUB, CIELA 06.02

Sortie le 5 février

Pauline Pitrou

Motorama – Before The Road

On a tendance à l’oublier mais Motorama n’avait pas sorti d’album depuis 2018 avec Many Nights. Le groupe russe mené par Vlad Parshin fait une nouvelle fois avec Before The Road ce qu’il sait faire de mieux : un post punk fleuve inscrit dans la légèreté grave des mots et palettes sonores. Avec une musique demeurant chanté en anglais, contrairement a leur side project УТРO, uniquement interprété en russe. Un album qui s’inscrit sans difficulté quelconque dans la continuité des cinq précédents albums, mettant toujours en exergue des guitares éthérées, en touchant pourtant ici des mélodies plus apaisées comme sur le titre Little Mystery. Les synthés prennent aussi une place de choix dans cette partition notamment sur le titre Up, accordant ainsi profondeur et modernité. Des petites innovations cachées, subtiles et bien amenées qui font de Before the Road l’aboutissant temporaire une suite logique qui ne demande qu’à être allongée.

Coups de coeur : Up, Azure Height, The Tower

Sortie le 29 janvier

Caroline Fauvel

The Pirouettes – Équilibre

C’est beau quand un album porte si bien son nom. Un troisième album pour permettre à Vicky Chérie et Leo Bear Creek de trouver cet Équilibre entre leur duo musical The Pirouettes et leur couple à la ville qui n’est plus. Après avoir chanté leur idylle depuis leurs premiers EP en 2012 puis 2014, tout juste sortis du lycée, et enfin deux albums Carrément carrément en 2016 et Monopolis en 2018 ; Equilibre apparaît alors comme l’album de l’acceptation de la situation, du désir de continuer à travailler ensemble – à raison -, d’une certaine maturité où leurs voix ne se mêlent plus mais se répondent comme s’ils trouvaient enfin leur place. Leur musique pop continue d’être entraînante et joyeuse, mais les textes sont déchirants entre rupture et tendresse, des histoires vécues par tous. Si les 19 titres peuvent effrayer, on se laisse vite emporter par ces récits d’amours transis se demandant pardon d’Encore un peu d’amour, les déclarations d’Il n’y a que toi, un trio avec Timothée Joly appelant au Lâcher prise pour avancer, ou l’introspection rythmée dans Elevé par des loups. L’album se clôt sur un titre plein d’espoir, Nouveau départ, comme une envie curieuse de savoir dans quelle contrée musicale The Pirouettes nous emmènera ensuite.

Coups de coeur :

Sortie le 5 février

Diane Lestage

Metò – Alstroemeria (EP)

Derrière ce titre savant Alstroemeria, une fleur estivale qui donne son nom au tout premier EP du chanteur québécois Metò. Après avoir dévoilé les doux et mélancoliques Arvida et I Don’t Know, le chanteur livre un cinq titres authentique où il déploie une folk lumineuse et nostalgique. Jamais loin de ces grandes inspirations (Patrick Watson, Bon Iver), il nous offre un jardin d’émotions et de nostalgie à écouter les yeux fermés. Des harmonies et des chœurs aériens ou la recette parfaite de la folk actuelle. On voyage à travers les sonorités organiques des morceaux entièrement écrits en anglais à l’exception du titre Breathe For My Peace en duo avec Doubtfully Yours qui disperse quelques mots tendres en français. Une grotte de lumière et de pétales dans laquelle il fait bon se blottir les jours de neige, en attendant l’été.

Coups de coeur : Arvida, Breathe For My Peace

Sortie le 5 février

Pauline Pitrou

De La Groove – Equilibrium (Compilation)

De La Groove produit, réunit, créé depuis 2017 autour des musiques électroniques, avec Equilibrium le label signe son sixième vinyle, et pas des moindres. Sur cette compilation deux faces, six morceaux, pas moins de sept artistes internationaux, et une multitude de façon de se mouvoir au rythme de celle-ci. Cette composition vient créer un tout au caractère résolument orienté house et club. D’abord très groovy sur la face A – en témoigne le morceau de David Fiorese & Pepe Citarella -, puis très house sur la face B, n’hésitant pas à aller chercher du côté du Jazz ou de la soul pour asseoir son énergie – avec Reelsoul et XXXY notamment. Des choix esthétiques cohérents, un mixage engageant, des artistes reconnus : la suite sera forcément belle et nous fera danser.

Coup de cœur : Eroma

Sortie le 5 février

Caroline Fauvel

À retrouver très prochainement, des chroniques longues des sorties de Iliona, Josman et Goat Girl.

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

    Vous pourriez aussi aimer

    More in MUSIQUE