Clips de la semaineMUSIQUE

LES CLIPS DU MOIS – Février #2

Deux fois par mois, la rédaction vous offre une sélection de dix clips qui ont fait l’actualité musicale. Pour cette deuxième sélection du mois de février, un conte sucré avec November Ultra, une virée rétro avec Wallows et le brouillard romantique de Soleil Bleu.

November Ultra – Miel par Léo Gotainer et Zite Vincendeau-Verbraeken

Une lune de miel fantaisiste en plein jour : voilà ce que nous offre la chanteuse November Ultra pour son deuxième single cotonneux Miel. Pour ce titre à mi-chemin entre R&’nb et pop, elle fait appel au duo très prisé de la nouvelle scène française Zite et Léo (Isaac Delusion, Videoclub, Voyou…). Un univers empli de couleurs et de fulgurances qui sied à ravir avec la douce mélancolie du morceau. Dans un décor kitsch qui nous fait penser autant à l’univers pastel de Jacques Demy qu’aux mondes enchanteurs de Wes Anderson, Miel nous conte la tendre amitié entre la chanteuse et une abeille géante. Un conte doux et décalé pour célébrer la différence. Aussi amusant que touchant, le clip dépose des fleurs dans nos coeurs et fait couler un délicieux nectar orangé sur nos oreilles.

Pauline Pitrou

Yndi – Novo Mundo par Nina-Lou Giachetti

Un nouveau monde, c’est ce que nous promet Yndi pour le printemps prochain avec son album à venir. Après une récente proposition live, l’artiste Franco-brésilienne cultive son esthétique lumineuse et nous irradie de plaisir avec les mélodies et couleurs du clip de Novo Mundo. Les paroles et rythmiques vaporeuses se mêlent ici aux animations rondes et habiles de Nina-Lou Giachetti et Benjamin Geffroy. Le tout hypnotise, fascine, le temps de quelques minutes précieuses baignées de soleil et d’une mélancolie sensible.

Caroline Fauvel

Wallows – Quarterback par Nina Ljeti

À travers un objectif fisheye, Wallows nous emmène intimement au cœur d’une jeunesse américaine libre et solaire. On y voit l’éclat d’une vingtaine désinvolte évoluant d’une vieille voiture à des décors rétros. Le clip est peut-être l’incarnation même d’une insouciance qui nous manque cruellement. Tant dans la saturation des couleurs qu’avec des images granuleuses, Wallows s’inspire de l’esthétisme brut des années 90 et fait référence aux visuels des groupes de l’époque. La pochette du single s’apparente d’ailleurs sensiblement aux images brumeuses de The Cure. Quarterback s’inscrit dans cette lignée de clips aux plans randoms, rapides et désordonnés dans lesquels la négligence est une qualité et le budget obsolète. L’univers rétro du clip ravira sans aucun doute les «  indie kids » aux vestes griffées vintage et pantalons larges nostalgiques du grunge et du kitsch.

Julia Vaudron

Alice Phoebe Lou – Dirty Mouth par Alice Phoebe Lou, Senga Li, Damien Matthew, Alice Thesen & Jason Matthew

Nouveau single pour la chanteuse et compositrice sud-africaine Alice Phoebe-Lou  : Dirty Mouth est une danse cosmique, vapeur pop et estivale à l’énergie punkish  ! Ce titre figurera sur le troisième album de l’artiste, Glow, dont la sortie est prévue pour le 19 mars. Dans ce clip aux plans larges successifs, Alice, munie de sa guitare qu’elle ne quitte pas, frétille et gambade sur la plage, bondit sur le sable, se trémousse en haut des dunes ou dans les eaux colorées par le coucher de soleil… Groovy, cru et étoilé, Dirty Mouth nous offre une mélodie intimement enivrante. Jubilation garantie  !

Leelou Jomain

Soleil Bleu – Le Navire par Théo Frémont

Sorti le même jour que leur superbe premier EP Félins pour l’autre, le clip du deuxième titre de Soleil Bleu, Le Navire a été dévoilé ce vendredi 26 février. « Dans la nuit qui nous tient. L’amour fait des vas et viens. Dans nos cœurs un brouillard. Qui déforme notre regard. » entonnent en chœur Lou Lesage et Arthur Jacquin, ensemble musicalement comme dans la vie. Le bruit du vent précède la voix mélodieuse de la chanteuse. Elle apparait dressée comme une sirène sur les rochers, vêtue de noir, d’un voile et d’un maquillage bleu assortie à ses yeux. Cette ambiance bleuté et vaporeuse offre une sensualité mystérieuse à laquelle répond le chanteur. Il rentre dans le champs, lampe torche à la main, comme un gardien de phare dans la nuit. Le montage alterne leurs visages ne demandant qu’à être réunis dans le cadre. Ils semblent s’éloigner pour mieux se rapprocher. Mains et visages éclairés dans l’obscurité complète. Soleil bleu danse et s’aime dans le brouillard nous envoutant de leur pop mélancolique et planante. Pas de doute, ils sont félins pour l’autre.

Diane Lestage

J.E Sunde – 3 Songs par Adam Wheeler & Dru Korab

Dix minutes de vidéo. Dans son dernier clip, mis en ligne le 4 février dernier et d’une durée précise de 9:26min, J.E Sunde nous dévoile non pas un mais trois titres de son dernier album, 9 Songs About Love. Le premier, I Don’t Care to Dance, montre l’artiste américain au Art House North, centre d’art à Saint Paul (Minnesota), accompagné de sa guitare. Le titre, particulièrement déchirant, se voit entrecoupé d’images de paysages tournés à Los Angeles et dans ses alentours. Le voyage continue ensuite avec Wedding Ring. J.E Sunde, désormais debout, interprète ce titre rempli d’espoir tandis que la ville continue de défiler. Enfin, Color Your Nails vient achever cette déambulation vidéo mélancolique, nous laissant plongés dans un sentiment de tristesse profondément poétique.

Manon Michel

Saint DX x Ménage à trois – Can’t Get You par Hannah Rosselin

Pour le clip de Can’t Get You Saint DX s’associe à Ménage à trois ainsi qu’à la réalisatrice Hannah Rosselin pour faire monter la température. Mots susurrés, amours solitaires et bains complices, ce single et son clip mettent à merveille en images les paroles répétées par les deux artistes. La réalisatrice créé ici une réelle symbiose entre les textes et leur développement pictural, constituant un résultat vibrant et touchant de simplicité. Les corps s’entremêlent et se lient, tout comme les voix complémentaires de Saint DX et de la formation Ménage à trois, dans un ensemble érotique sobre et non voyeuriste. Can’t Get You c’est simplement «  (…) du soft porn réparateur  » comme le dit si bien la conceptrice de ce dernier, et c’est tout ce dont nous avions besoin.

Caroline Fauvel

Romane – Fantasy par Tamina Manganas

Tout premier clip et morceau pour la jeune chanteuse Romane repérée par le label Un Plan Simple (Part-Time Friends, Keep Dancing Inc, Le Noiseur). Dans Fantasy, Romane nous ouvre les portes de son univers teinté de soul et de lumière. Pour mettre en images le morceau, elle fait appel à Tamina Manganas qui suit l’artiste dans ses déambulations parisiennes en solitaire ou entourée de ses amies. Extravagance et complicité féminine dans la capitale noctambule au programme de cette escapade visuelle. Un premier titre comme un hymne à la jeunesse et à la liberté qui révèle une artiste qu’il faudra désormais suivre de près.

Pauline Pitrou

Dye Crap – My Shits par Florent W. Dubois

C’est définitivement notre coup de cœur des iNOUïS du Printemps de Bourges 2021. Le groupe Rouennais Dye Crap est la révélation de ce mois de février un peu morose. Des guitares effrénées, des paroles sincères – qui parleront sans doute à pas mal de monde ces temps-ci – et une indie rock lo-fi comme on les aime. Dye Crap condense tout cela dans le clip en Technicolor de My Shits dirigé par Florent W. Dubois. Une réalisation visuelle légère qui respire la flemme et le soleil, juste le temps de patienter jusqu’à leur premier album qui sortira le 30 avril prochain.

Caroline Fauvel

Kleo & Katana Spectrum par Cyann

Ténèbres bleus et manège amoureux. Pour leur deuxième morceau Spectrum, le duo sulfureux Kleo & Katana s’échappent du côté du rap et livrent en prime un clip obscur et élégant réalisé par Cyann. Dans un décor fait d’ombres et de néons, les deux chanteuses parisiennes se confrontent entre désir et violence. Une vidéo obsédante qui s’accorde avec les vagues autotunées du titre et qui nous dévoile une autre facette plus sombre du tandem. Une ride bleue nuit dans laquelle on se noie aisément pour s’évader les soirs de pleine lune.

Pauline Pitrou

Vous pourriez aussi aimer