FestivalsMUSIQUE

FAME FESTIVAL – Quand la musique s’empare de l’image

Le Festival international de films sur la musique, plus connu sous le nom de FAME Festival, est de retour du 18 au 25 février. La Gaîté Lyrique n’ouvrira pas ses portes pour cette 7ème édition particulière du à la crise sanitaire, mais elle nous demandera d’allumer nos écrans (à la maison) afin de régaler nos pupilles et nos oreilles grâce à sa belle programmation à découvrir en exclusivité sur Mk2 Curiosity.

Pour cette édition 2021, le FAME se réinvente et se transforme afin de continuer à nous divertir et nous cultiver. Avec une programmation éclectique, le festival nous dépeint notre monde en ébullition à travers des documentaires et films portés sur la musique électronique, des minorités en besoin d’expression trop souvent réduites au silence, ou encore des icônes undergrounds ou influentes d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

«  Écouter le monde à travers son beat, ses breaks et ses pulsations  »

Nous le savons la musique et le cinéma n’ont jamais été très loin l’un de l’autre, et quand ils fusionnent c’est souvent un bouquets d’émotions qui nous traverse. Dans cette programmation, vous pourrez y découvrir des films portés sur le dancefloor.  Des débuts de la musique électronique et ses pionnières racontés par l’artiste expérimentale Laurie Anderson dans Sisters With Transistors, en passant par une épopée filandreuse sur le groupe Talk Talk dans le silencieux documentaire In a Silent Way.

Un panel varié donc, composé d’autres bijoux colorés comme la découverte d’un groupe de Country garage écossais dans Country Teasers, un concert inédit expérimental de Jarvis Cocker, et un film sur une des icônes punk anglaise avec la première française de Crock Of Gold, une rencontre avec Shane MacGowan des Pogues. Puis le film À qui veut bien l’entendre qui nous dévoilera la scène expérimentale et noise française. Mêlant table ronde et performances live, le festival prend différentes formes pour séduire ses spectateurs.

«  Du Dancefloor aux enjeux de société  »

Mais cette année le festival quitte le dancefloor (sans y rester trop loin) et se plonge dans les mœurs de notre société bercée par les crises sociales. C’est avec un voyage dans la club culture de Baltimore avec Dark City – Beneath The Beat ou encore la découverte de Memphis, berceau du blues, dans le  film Soul Kids que nous découvrons le quotidien des nouvelles générations en recherche de reconnaissance.

Mais c’est aussi avec le film Bring Down The Walls mélangeant le milieu carcéral américain avec la house musique que nous pourrons découvrir un film croisant des engagements politiques avec un activisme festif.  Voilà ce que vous réserve la compétition du FAME festival pendant toute une semaine. Un programme alléchant constitué de films inédits et rares hors compétition qui ne pourront que vous éblouir comme le cultissime Liquid Sky datant de 1982 sur le New-York new wave des années 80 qui à «  pour toile de fond une invasion extra-terrestre en quête d’orgasmes  », âme sensible s’abstenir.

Pour voir la programmation complète et participer au festival depuis chez vous, il vous suffit d’aller sur le site gaite-lyrique.net.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in Festivals