TOP – Les meilleurs films de 2020

© Henrik Ohsten

Si l’an passé, Parasite de Bong Joon-ho était une évidence pour notre rédaction, en 2020, année différente et toute autre ambiance cinématographique où Drunk de Thomas Vinterberg s’impose sans concession. Comme un désir de liberté, de fête et bien sûr de cinéma pour terminer cette année difficile en beauté en attendant que nos chères salles obscures rouvrent leur portes. Pas de petites pépites secrètes dans le classement de la rédaction de Maze mais des auteurs.rices et cinéastes confirmé.e.s et des films nécessaires. Pour découvrir des trésors cachés qui vous auraient échappé cette année, perdez-vous dans les Top 10 toujours plus diversifiés de chaque rédacteur.rice.

Le Top 10 de la rédaction

1. Drunk de Thomas Vinterberg

2. Ema de Pablo Larrain

3. Un Pays qui se tient sage de David Dufresne

4. Uncut Gems de Benny et Josh Safdie

5. 1917 de Sam Mendes

6. Dark waters de Todd Haynes

7. Mank de David Fincher

8. Les Sept de Chicago de Aaron Sorkin

9. Les Filles du docteur March de Greta Gerwig

10. Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood

10 – ex-aequo – Été 85 de François Ozon

Les Top 10 des rédacteurs.rices

Quentin Billet-Garin

1. The King of Staten Island de Judd Apatow 

Les yeux tournés vers l’ancien emplacement du World Trade Center, Pete Davidson aka Scott dans The King of Staten Island se résout à vivre sans un père, lui rendant hommage une dernière fois à l’endroit où il est mort, afin de mieux voir la vie qui l’attend. Le pouvoir du cadre, celui du cinéma de Judd Apatow, rejoint alors celui de l’espoir, construit par une résilience de chaque instant, où les souvenirs confondent rires et douleurs, pour enfin se remettre à vivre. Il n’a jamais été autant de question de retrouver la vie en 2020, il se peut que ce film nous ait apporté cette lumière.

2. Soul de Pete Docter 

3. Mank de David Fincher

4. Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood

5. The Third Day : Autumn de F. Barnett et M. Munden

6. Better Call Saul (S05E08) : Bagman de Vince Gilligan

7. En avant de Dan Scalon 

8. What did Jack do ? de David Lynch 

9. The Hunt de Craig Zobel 

10. Uncut Gems de Benny et Josh Safdie

Mathis Grosos

1. Drunk de Thomas Vinterberg 

Ils sont quatre. Ils sont profs. Ils sont ivres. Pour son nouveau film, Thomas Vinterberg nous projette dans la routine d’une bande de quadragénaires d’une petite ville danoise. Des amis dont on suit la belle envolée avec la crainte constante de la chute. L’expérience est enivrante tant le casting assure sans peine à nous faire passer d’une émotion à l’autre. Un beau travail sur le mouvement qui cause bien quelques vertiges.

2. 1917 de Sam Mendes 

3. Mignonnes de Maïmouna Doucouré 

4. Un pays qui se tient sage de David Dufresne

5. Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal 

6. Lux Æterna de Gaspar Noé 

7. Jojo Rabbit de Taika Waititi 

8. L’Ombre de Staline d’Agnieszka Holland 

9. Les Filles du docteur March de Greta Gerwig

10. The Boys in the Band de Joe Mantello

Farah El Amraoui

  1. Emma de Autumn de Wilde

C’est un film qui est bien mené par une histoire d’amour bien écrite. De plus, on a une ambiance loufoque voir grotesque qui ne donne pas à s’ennuyer. Un point important est bien sûr Anya Taylor Joy qui est la révélation de ces dernières années et le rôle d’Emma lui va à ravir. Enfin, les plans sont d’une réelle beauté.

2. Tenet de Christopher Nolan

3. Invisible Man de Leigh Whannell

4. Birds of Prey de Cathy Yan

5. Les Sept de Chicago de Aaron Sorkin

6. Mank de David Fincher

7. Drunk de Thomas Vinterberg

8. Tout simplement noir de Jean-Pascal Zadi et John Wax 

9. Adieu les cons de Albert Dupontel

10. Le Blues de Ma Rainey de George C. Wolfe

Yoann Bourgin

1. Madame de Stéphane Riethauser

L’histoire non pas d’une, mais de deux vies mêlées, celles d’un réalisateur et de sa grand-mère. Avec des similitudes, des destins croisés, des combats intemporels pour chaque époque. Une confrontation de générations qui interroge le genre, où l’image donne un réel pouvoir de déconstruction, puis de reconstruction des schémas dominants. De ce récit il ressort une constante, si précieuse en cette période ; la soif de liberté.

2. Drunk de Thomas Vinterberg 

3. Un pays qui se tient sage de David Dufresne 

4. Ema de Pablo Larrain

5. Lux Æterna de Gaspar Noé 

6. Tu mourras à vingt ans d’Amjad Abu Alala

7. Revenir de Jessica Palud 

8. Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes de Rodolphe Marconi 

9. A Perfect Family de Malou Leth Reymann

10. The Climb de Michael Angelo Covino

Romane Segui 

1. Un pays qui se tient sage de David Dufresne 

Nécessaire, la brutalité du documentaire sur les violences policières n’est pas la simple constatation d’une triste réalité. Elle est la piqûre de rappel qu’il faut s’injecter en 2021. Entre images saccadées prises par les manifestants et interventions réfléchies et pertinentes pour appuyer son point de vue, David Dufresne dépeint la triste fresque de l’état policier français tel qu’il est aujourd’hui, en y apportant une réflexion mûrie. Après un Pays qui se tient sage, nous souhaiterions Une police qui se tient sage.

2. Drunk de Thomas Vinterberg

3. Monos d’Alejandro Landes 

4. 1917 de Sam Mendes 

5. Waves de Trey Edward Shults 

6. Deux de Filippo Meneghetti 

7. Adieu les cons d’Albert Dupontel 

8. Ema de Pablo Larrain 

9. Eté 85 de François Ozon 

10. The Gentlemen de Guy Ritchie

Pauline Pitrou 

  1. Kajillionaire de Miranda July

Loufoque et poétique, Kajillionnaire rayonne de sensibilité et d’intelligence à la fois dans le scénario et dans la mise en scène. En peignant une galerie de marginaux aussi cruels qu’attachants, Miranda July nous parle de notre monde rongé par la société de consommation et par le désir d’avoir, eux aussi, une vie de rêve. Une chronique sociale et politique décalée qui marque un souffle nouveau dans le cinéma américain.

2. Adolescentes de Sébastien Lifshitz

3. Si c’était de l’amour de Patric Chiha

4. Queen & Slim de Melina Matsoukas 

5. Antigone de Sophie Deraspe 

6. Dans un jardin qu’on dirait éternel de Tatsushi Ōmori

7. Adam de Maryam Touzani 

8. Rocks de Sarah Gavron

9. Eva en Août de Jonás Trueba

10. Disclosure de Sam Feder

Clément Simon 

1. Uncut Gems de Joshua et Ben Safdie

Les frères Safdie nous ont habitués à du très haut niveau depuis quelques années. Leur précédent film, Good Time, avait déjà la gueule d’un Martin Scorsese première période, celui de Mean Streets et Taxi Driver. Uncut Gems prolonge les thématiques avec un Adam Sandler au sommet et une spirale infernale qui nous plonge jusque dans la matière de l’image. C’est sans aucun doute leur plus grand film.

2. Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood 

3. Soul de Pete Docter

4. Un Soupçon d’amour de Paul Vecchiali 

5. Mank de David Fincher

6. Effacer l’historique de Benoît Delépine et Gustave Kervern

7. Hotel by the River de Hong Sang-soo

8. Je veux juste en finir de Charlie Kaufman 

9. The Hunt de Craig Zobel

10. Dark Waters de Todd Haynes

Emma Poesy

1. Les Filles du Dr March de Greta Gerwig

Les Filles du Dr March de Greta Gerwig, tiré du roman (presque éponyme) de Louisa May Alcott, revisite ce formidable conte féministe dans une version qui, malgré l’âge de l’ouvrage, ne perd rien en pertinence. On retrouve avec plaisir le quotidien des quatre sœurs, dont Joe, personnage emblématique par sa force de caractère et son indépendance, dans sa quête pour réaliser son rêve d’être écrivaine. Le film est porté par sa distribution prestigieuse, avec Saoirse Ronan dans le rôle-titre, Emma Watson, Timothée Chalamet ou encore Louis Garrel. À voir absolument. 

2. Adieu les cons de Albert Dupontel

3. Été 85 de François Ozon

4. Drunk de Thomas Vinterberg

5. Énorme de Sophie Letourneur

6. Queen & Slim de Melina Matsoukas

7. Lucky strike de Yong-hoon KIM

8. Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait de Emmanuel Mouret

9. Garçon chiffon de Nicolas Maury

10. The King of Staten Island de Judd Apatow 

Marin Pobel 

  1. Family Romance, LLC de Werner Herzog

Family Romance, LLC est la manifestation ambiguë d’une lutte, d’individus face à des cages. C’est celle interne de notre culture globale et homogène, qui nous enferme. Werner Herzog nous montre comment y faire face par le cinéma, au sein de la dissonance qui nous entoure, comment nous imbriquer à nouveau avec la beauté.

2. Ema de Pablo Larrain

3. Epicentro de Hubert Sauper

4. 1917 de Sam Mendes

5. Un Jour si blanc de Hlynur Palmason

6. Jinpa, un conte tibétain de Pema Tseden

7. Jésus de Josh Enck

8. Un divan à Tunis de Manele Labidi

9. Séjour dans les monts Fuchun de Gu Xiaogang

10. Un pays qui se tient sage de David Dufresne

Leïna Jung 

1. Benni de Nora Fingscheidt Benni 

Benni de Nora Fingscheidt Benni est un film empreint de violence, d’amour, de rejet et de bienveillance, sur l’importance de la confiance et la constante dépendance à l’amour quel que soit l’âge. Un film à voir, une réalité à découvrir.

2. Un Divan à Tunis de Manele Labidi

3. La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier

4. Les Filles du Docteur March de Greta Gerwig 

5. Eté 85 de François Ozon 

6. Madame de Stephane Riethauser

7. The Old Guard de Gina Prince-Bythewood 

8. Sole de Carlo Sironi

9. Adieu les cons d’Albert Dupontel 

10. Madre de Rodrigo Sorogoyen

Elise Lamarche 

1. Adolescentes de Sébastien Lifshitz 

Face au monde extérieur et son lot d’horreurs quotidiennes, il est de ces films qui transforment la réalité insipide en une bulle hors du temps, propice à la rêverie. Adolescentes de Sébastien Lifshitz appartient incontestablement à cette catégorie. Petit miracle, film miraculé pour ne pas dire rescapé de cette année 2020 faite d’annulations et d’interdictions, Adolescentes opère comme une madeleine de Proust et nous replonge dans nos années collège et lycée, époque bénie et terrible, si proche et si lointaine à la fois. Adolescentes est un objet rare, précieux et indispensable. Ode au souvenir, à la mélancolie, le film met en relief la puissance réparatrice du cinéma. Sébastien Lifshitz filme la vie et ses tourments avec amour, bienveillance et pudeur. Je rêve d’un monde à l’image de ses films.

2. Énorme de Sophie Letourneur 

3. Sapphire Crystal de Virgil Vernier

4. Ema de Pablo Larraín

5. Garçon chiffon de Nicolas Maury 

6. La Cravate de Mathias Théry et Etienne Chaillou

7. Poissonsexe de Olivier Babinet 

8. Un Pays qui se tient sage de David Dufresne

9. Effacer l’historique de Gustave Kervern et Benoît Delépine 

10. Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood

Thomas Soulet 

1. Je veux juste en finir de Charlie Kaufman

Le scénariste Charlie Kaufman (Dans la peau de John Malkovich, Eternal Sunshine Of The Spotless Mind) nous présente son dernier long métrage, en tant que réalisateur, Je veux juste en finir. Film presque Lynchien, nous suivons un couple naissant, interprété par Jessie Buckley et Jesse Plemons, en route vers chez les parents du jeune garçon. À travers une mise en scène et des dialogues poétiques nous traversons une narration et une direction de la photographie à la bizarrerie parfaite. La romance dépressive et gênante se transforme petit à petit en un thriller psychologique aux images absurdes et envoûtantes. Un long métrage perturbant mais délicieux aux allures de films casse-tête tel que Under The Silver Lake ou Mullholand Drive. 

2. 1917 de Sam Mendes 

3. The Gentlemen de Guy Richie 

4. Drunk de Thomas Vinterberg 

5. Uncut Gems de Benny et Josh Safdie 

6. Judy de Rupert Goold

7. Invisible Man de Leigh Whannell 

8. Dark Waters de Todd Haynes 

9. Les Sept de Chicago de Aaron Sorkin 

10. L’extraordinaire Mr. Rogers de Marielle Heller

Giulia Lisi 

1. Les filles du docteur March de Greta Gerwig

Mélange des deux romans de Louisa May Alcott, Les Filles du docteur March dépeint la vie des quatre sœurs et de leur entourage avec justesse et émotion. Les protagonistes sont des modèles de féminisme et d’indépendance, et représentent une jeunesse qui s’affirme dans le monde, au gré des petites joies et tristesses du quotidien. 

2. La Bonne épouse de Martin Provost

3. Tenet de Christopher Nolan 

4. Jojo Rabbit de Taika Waititi

5. Dark Waters de Todd Haynes

Garance Nicpoń 

1. The Boys in the Band de Joe Mantello

The Boys in the Band est l’adaptation de la célèbre pièce de Mart Crowley, sortie sur Netflix à la rentrée. Ce classique réinventé à l’écran atteint très vite le sans faute. Des acteurs au sommet de leur jeu, des dialogues bouleversants, et finalement, l’adaptation poignante d’une oeuvre qui surprend, percutante et pertinente plus de 50 ans après sa création. Mention spéciale pour le travail de Lou Eyrich sur les costumes, fabuleux. 

2. Le Blues de Ma Rainey de George C. Wolfe 

3. Adam de Maryam Touzani 

4. Les Sept de Chicago d’Aaron Sorkin

5. Été 85 de François Ozon 

6. Mes Jours de Gloire d’Antoine de Bary

7. Mank de David Fincher 

8. Tenet de Christopher Nolan 

9. Un Divan à Tunis de Manèle Labidi 

10. The Old Guard de Gina Prince-Bytheood

Caroline Fauvel 

1. Ema de Pablo Larrain

Ema a été sans aucun doute la surprise de cette année. Pablo Larraín a refait un retour lumineux au cinéma avec ce film – après Jackie et Neruda. Long-métrage hypnotique, fougueux et intrinsèquement féministe. Ema transcende, d’une part grâce à la prestation de Mariana Di Girólamo et les revendications libératrices de son personnage, d’une autre, par son esthétique et son rythme insufflé par le projet musical et sonore de Nicolas Jaar. Ema est un tout fantasme, solaire, à la fois déroutant et électrisant. De quoi prendre notre dose d’euphorie en attendant de danser, encore et encore.

2. Madre de Rodrigo Sorogoyen

3. La Llorona de Jayro Bustamante

4. Drunk de Thomas Vinterberg

5. Queen & Slim de Melina Matsoukas

6. Kajillionaire de Miranda July

7. Adolescentes de Sébastien Lifshitz

8. Un Pays qui se tient sage de David Dufresne

9. La Communion de Jan Komasa

10. Uncut Gems de Benny et Josh Safdie 

Mentions spéciales pour Les choses qu’on dit, les choses qu’on fait d’Emmanuel Mouret (surprise inattendue) et Gagarine de Fanny Liatard, qui aurait sûrement été dans les premiers si on avait pas arraché ce film aux cinémas en 2020.

Nathan Esquié 

1. Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood

Dernier film à ce jour de Clint Eastwood, Le Cas Richard Jewell est un film émouvant et passionnant. Poursuivant son obsession pour les héros américains, le cinéaste porte à l’écran le destin hors du commun de Richard Jewell, un gardien de sécurité à la personnalité un peu à part, qui déjoue un attentat à la bombe lors des Jeux Olympiques de 1996 à Atlanta. Devenu héros national en une soirée, et suspecté d’être l’auteur de la bombe le lendemain, sa vie bascule lorsqu’il est confronté à la célébrité. C. Eastwood montre au public qu’à 90 ans, il est encore un grand cinéaste et il réussit un sans-faute. Les interprétations sont toutes réussies et émouvantes, que ce soit le héros, l’avocat joué par Sam Rockwell ou encore la journaliste sans scrupules jouée par Olivia Wilde.

2. Dark Waters de Todd Haynes

3. Mank de David Fincher

4. Radioactive de Marjane Satrapi

5. Greenland le dernier refuge de Ric Roman Waugh

6. 1917 de Sam Mendes

7. Light of my Life de Casey Affleck

8. Les Sept de Chicago de Aaron Sorkin

9. Tyler Rake de Sam Hargrave

10. EurovisionSong Contest  : The Story of Fire Saga de David Dobkin

Camille Gho

1. Une enfance de Martha Jane Cannary de Rémi Chayé 

C’était mon dernier film avant cette si symbolique fermeture des cinémas, à nouveau, à la fin du mois d’octobre. Un film-doudou, aux couleurs apaisantes et à l’animation hypnotisante. J’ai été particulièrement marquée par la représentation du ciel dans ce film qui rend hommage à la beauté de l’Ouest américain, à l’époque où les pionniers cherchaient encore la frontier. En y ajoutant la musique, une pincée de légende et un tour de cours d’équitation, on obtient un beau portrait de l’enfance de cette héroïne à double tranchant – Calamity Jane. 

2. Lucky Strike de Yong-hoon Kim

3. Drunk de Thomas Vinterberg

4. Mignonnes de Maïmouna Doucouré 

5. Un pays qui se tient sage de David Dufresne 

6. Antebellum de Gerard Bush et Christopher Renz 

7. Les Sept de Chicago de Aaron Sorkin 

8. Une Ode américaine de Ron Howard 

9. Petit Pays de Éric Barbier 

10. Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal 

Pierre-Théo Guernalec 

1. The King of Staten Island de Judd Apatow

Chronique d’une rédemption attendue, d’une métamorphose convenue, le visionnage du dernier film de Judd Apatow réserve peu de surprise. Seulement, son plus bel aspect réside justement dans le traitement et le lent développement quasiment majestueux d’une trame immuable. The King of Staten Island rappelle simplement que le cinéma est une affaire d’émotions. 

2. Uncut Gems de Joshua et Benny Safdie

3. Ema de Pablo Larrain 

4. La Communion de Jan Komasa

5. Dark Waters de Todd Haynes 

6. La Llorona de Jayro Bustamante 

7. Madre de Rodrigo Sorogoyen 

8. 1917 de Sam Mendes 

9. La Fille au bracelet de Stéphane Demoustier

10. Le Cas Richard Jewell de Clint Eastwood

Diane Lestage

1. Ema de Pablo Larrain

Irrésistiblement brûlant, libertaire, queer, féministe et hypnotique, le dernier film du cinéaste chilien Pablo Larraín est un chef d’oeuvre visuel. Ema est la proposition artistique et cinématographique la plus audacieuse de l’année.

2. Madre de Rodrigo Sorogoyen

3. La Llorona de Jayro Bustamante

4. Drunk de Thomas Vinterberg

5. Adieu les cons de Albert Dupontel

6. Le Colocataire de Marco Berger

7. Fin de siècle de Lucio Castro

8. Un pays qui se tient sage de David Dufresne

9. Lara Jenkins de Jan-Ole Gerster

10. Eté 85 de François Ozon

Justine Vignal 

  1. Si c’était de l’amour de Patric Chiha 

Immersion intime au sein d’une troupe de danse fascinante, Si c’était de l’amour capture brillamment les répétitions d’une pièce sur les raves des 70’s. Rapidement, la captation se transforme en une expérience à part entière, pétrie d’émotions viscérales et de rythmes propres à des soirées cathartiques. Si c’était de l’amour fait partie de ces oeuvres dont la force est visible et pourtant insaisissable. Une forme qui provoque une transe continue et une jouissance multi-sensorielle inattendue : une leçon de créativité documentaire.

2. Adolescentes de Sébastien Lifshitz 

3. Ema de Pablo Larraín

4. Les Filles du docteur March de Greta Gerwig 

5. Light of my Life de Casey Affleck

6. Dark waters de Todd Haynes

7. Félicita de Bruno Merle 

8. Benni de Nora Fingscheidt 

9. Invisible Man de Leigh Whannell  

10. Kajillionaire de Miranda July

Mentions spéciales : Eva en août de Jonás Trueba, Mickey and the bear de Annabelle Attanasio.

Guillaume Ménard

1. Lux Æterna de Gaspar Noé

Un moyen métrage cacophonique dans lequel Béatrice Dalle tente de faire son premier film avec Charlotte Gainsbourg dans le rôle principal. Après une première partie de dialogue génialement lunaire qu’on imagine improvisé pour une bonne partie, le film bascule dans un chaos visuel et sonore. Une plongée dans les enfers, jouissive et paranoïaque qui s’offre le luxe d’être frontale, rapide et sans détour.

2. Uncut Gems de Josh et Bennie Safdie

3. Soul de Pete Docter et Kemp Powers

4. Effacer l’historique de Gustave Kervern et Benoît Delépine

5. Les Sept de Chicago de Aaron Sorkin

6. Petite fille de Sébastien Lifshitz

7. Mank de David Fincher

8. Je veux juste en finir de Charlie Kaufman

9. Énorme de Sophie Letourneur

10. Tout simplement noir de Jean-Pascal Zadi et John Waxx

Diane Lestage

J'entretiens une relation de polygamie culturelle avec le cinéma, le théâtre et la littérature classique.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.