STYLE

ShoezGallery, le rendez-vous des passionnés

@ruedalgerie

ShoezGallery réouvre ses portes ce samedi 28 novembre et fête par la même occasion les 30 ans de la Air Max III OG «  Radiant Red ».

C’est l’adresse des passionnés de sneakers et de culture urbaine depuis sa création en 2003, d’ailleurs depuis, la rue leur appartient. Tout se passe à fond pour ShoezGallery. Pour ceux qui ne sauraient pas où le shop se situe il suffit de lever la tête Rue d’Algérie dans le premier arrondissement de Lyon pour le comprendre. Là-bas ils vendent des baskets depuis un bon bout de temps et c’est sûrement l’adresse la plus conviviale de la capitale des soyeux. On pourrait même se permettre de parler de famille. Et ce sont ses membres qui sont affichés sur les échafaudages postés devant le shop. Pour être plus précis, ShoezGallery ce n’est pas que des baskets, c’est aussi de la sape et pour ça il suffit juste de traverser la rue pour aller toquer chez Dope. Que ce soit d’un côté ou de l’autre, ça respire pleinement la passion, et difficile de ne pas trouver son bonheur.

ShoezGallery fait partie des ces boutiques qui tentent encore aujourd’hui de créer une expérience client déjouant le virtuel. Le shop avait organisé un très joli pop up exclusif lors de la sortie d’une paire de baskets reprenant le thème d’Halloween et avaient réuni du beau monde. En ces temps de Covid, les liens avec les clients se sont quelque peu distandus. Alors que les magasins rouvrent ce week-end, ShoezGallery s’occupe de tout et gâte les férus de baskets en organisant un nouveau pop up. À l’occasion de la réédition de la plus OG des paires de la street, le shop sort sa collection personnelle pour l’exposer et proposer un réel musée de la Air Max. 

Point culture

Peu importe comment l’on nomme cette paire, Air Max III ou Air Max 90, c’est une basket historique que l’on doit (aussi) au géant Tinker Hatfield. C’est lui qui introduit pour la première fois la technologie Air sole de manière visible sur un modèle de Air Max One en 1987. Trois ans plus tard, Tinker Hatfield balance en 1990 un modèle qui se fera appeler Air Max III à ses débuts et fait naître réellement la famille Air Max. Le modèle sera ensuite renommé Air Max 90 en 2000. Il sera souvent introduit comme celui qui a précédé la Air Max One, or il précédera bien la Air Max Light (II) qui ne s’offrira pas le même succès que ses pairs avec pourtant une esthétique à la croisée des versions I et III. À l’époque, la Air Max III est imaginée pour la course à pied, ce qui lui vaut un shape agressif tirant vers l’avant et une bulle imposante placé au talon pour encaisser l’amortie. La basket séduit rapidement par tant de prouesse technique et une esthétique léchée. Si cette paire est aujourd’hui historique, elle le doit aussi à son coloris Radiant Red surnommé aussi Infrared.

Pour retrouver cette réédition de la Air Max III Radiant Red et avoir l’occasion d’assister à l’exposition d’une collection généreuse d’Air Max, le rendez-vous est donné au 10 rue d’Algérie, ce samedi 28 novembre. Uniquement.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in STYLE