CINÉMA

« Moloch » – Surnaturel et urbain

Episode 6 de la série Moloch d'Arnaud Malherbe

© CALT Studio

Arnaud Malherbe et Marion Festraëts signent une série fascinante et obsédante, entre thriller policier et récit fantastique, incarnée avec brio par Marine Vacth et Olivier Gourmet. À voir sur Arte Tv jusqu’au 27 novembre.

Des hommes et des femmes qui prennent feu. Un vengeur qui semble frapper au hasard dans cette ville industrielle de bord de mer, mais punit en réalité des hommes qui abusent des autres.

Celui qui se fait appeler Moloch, en référence à cette divinité que l’on retrouve dans le Léviathan et qui sacrifie des enfants par le feu, disperse lentement l’hystérie dans la population tout en restant insaisissable. Les uns approuvent ce dieu vengeur, les autres dépérissent dans cette atmosphère de fin du monde.

La série nous plonge lentement dans la noirceur du passé de personnages partagés entre leur pragmatisme et une violence absurde qui grandit et envahit peu à peu leur monde. Ils veulent arrêter Moloch mais il les fascine par sa puissance. Ils abhorrent le crime mais semblent séduit par l’idée de vengeance dans une société où il ne semble plus y avoir de justice. Une société qui oppresse des individualités et se retrouve balayée par la sentence de Moloch, qui rétablit l’équilibre par le feu et la mort.

Un duo en lutte

Louise (Marine Vacth), elle, mène l’enquête. Apprentie journaliste peu considérée par sa supérieure, elle voit en Moloch le scoop qui lui donnera sa légitimité au sein de la salle de rédaction. Mais bientôt, elle se retrouve happée par ce mystère, à la quête d’une explication scientifique qui semble de moins en moins probable. Son chemin croise celui de Gabriel (Olivier Gourmet), psychologue bien trop proche des évènements puisque son propre fils a lui-même péri dans un feu et que l’un de ses patients est la première victime de Moloch.

© CALT Studio

Sublimés par une photographie qui joue sur les contrastes et capte la lumière de la ville côtière, Gabriel et Louise se débattent entre leurs démons et la violence de ceux décidés à se faire justice eux-mêmes. Marine Vacth est survoltée, sanguine, entière, et invite le surnaturel dans ses yeux torturés. Olivier Gourmet, mystérieux, ambigu, a le regard impénétrable.

Une série française qui invite le surnaturel

Entre trame policière et envolée vers le surnaturel, la série joue sur la corde raide entre les deux mondes.

Enfin une série française qui embrasse le surnaturel et parvient à l’insérer subtilement au fur et à mesure du récit pour le rendre crédible et terriblement réaliste. On se rappelle les séries nordiques comme Jordskott ou Trapped, ou encore la série australienne Top of the Lake. La touche spécifique de cette série par rapport à ces dernières, c’est l’environnement urbain dans lequel le surnaturel s’immisce. L’insertion d’une violence quasi divine dans un décor minéral, métallique et froid donne à la série toute sa portée philosophique et décuple son potentiel esthétique.

Cette invitation du mystique dans un monde où la froideur des relations et du tissu social a pris le dessus interroge notre rapport à l’impunité et la violence dans une société fracturée, où certains se servent et d’autres paient. Moloch incarne ainsi l’effondrement d’un monde gangrené par l’injustice sociale.

À voir sur Arte Tv jusqu’au 27 novembre 2020.

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA