LES CLIPS DU MOIS – Octobre #2

Deux fois par mois, la rédaction vous offre une sélection de dix clips qui ont fait l’actualité musicale. Pour cette deuxième sélection du mois d’octobre, une course à l’amour avec MPL, un western nocturne avec Bandit Bandit et une errance nostalgique avec Niteroy.

MPL – Que des coeurs par Fanny Liatard & Jérémy Trouilh

Avec MPL, il n’y a jamais trop d’amour et jamais trop d’images. Toujours plus productif, le quintet dévoile le clip tendre et fou de Que Des Coeurs, onzième titre de leur premier disque L’étoile paru cette année. Pour illustrer cette course à l’amour, le groupe fait appel au tandem Fanny Liatard & Jérémy Trouilh, lauréat-es du meilleur court métrage aux Césars 2018 pour le poétique Chien Bleu. Des images douces et lumineuses qui retracent les deux romances d’un homme entre la ville et la plage. Entre réalisme poétique et fabulation fulgurante, Que Des Coeurs nous emporte dans un tourbillon de sentiments et de rayons et nous rappelle à quel point chaque grande histoire d’amour reste encrée dans la peau et dans le coeur.

Pauline Pitrou

HOORSEES – Overdry par Juliette Gamblin et Louis Bergogné

C’est un clip pour le moins vintage que propose Juliette Gamblin et Louis Bergogné pour le single Overdry d’HOORSEES. Le groupe connu pour son rock lo-fi imparable nous invite ici dans un diner dansant semblant figé dans le temps où les lumières pop accompagne les quelques pas de danse timides du groupe. Un titre et une composition visuelle coincée dans les années 90 qui ravie nos yeux et nos oreilles tant ceux-ci s’inscrivent à contre courant de ce que l’on retrouve actuellement au sein de notre paysage musical. Le quartet parisien en dit ainsi un peu plus sur son album à venir en 2021.

Caroline Fauvel

Bandit Bandit – Nyctalope par Théo SAUVAGE

Haut les mains ! Les deux voyous romantiques de Bandit Bandit sont de retour avec le clip de Nyctalope extrait de leur EP éponyme paru fin 2019. Pour mettre en images leur western noctambule, le duo fait une fois de plus appel au réalisateur Théo SAUVAGE déjà aux manettes de Maux et Pixel. Une romance électrique entre des Bonnie & Clyde 2.0 joué-s par le fascinant mannequin Luc Bruyère et Julie Simoneau. Blousons en cuir, vapeur grises de cigarettes et fleurs en feu : le clip se balade entre sexe, néons et rock’n roll pour le plus grand plaisir de nos yeux ébahis. Une vidéo brûlante, obscure et passionnelle à l’image du tandem le plus sauvage du moment.

Pauline Pitrou

Men I Trust – Lucky Sue par Men I Trust

Au Québec, le ciel pleure. Pour leur dernière vidéo, le groupe montréalais nous offre une averse de mélancolie avec le clip de Lucky Sue. Un bal de gouttes lumineux où l’on contemple Emma se languir derrière fenêtres et pare-brises. Comme à son habitude, le trio capture la douceur et la lumière avec brio et rendrait presque l’ennui agréable. Un clip tendre et solaire qui coulera sans doute sur les oreilles et fera déborder les coeurs.

Pauline Pitrou

Niteroy – Amores Nostalgia par Lucas Martin

Échappé de Born Idiot avec son projet Niteroy, Tiago Ribeiro convoque les clichés des voyages au Brésil de son enfance. Créé à partir de vidéos tournées par ses parents entre 1998 et 2000, le clip monté par Lucas Martin se fond merveilleusement dans la douceur inhérente aux paroles de ce morceau. Images argentiques du quotidien, éclats de rire, instants figés dans le temps et les esprits – ce clip fait appel à l’universel en éveillant nos nostalgies personnelles. Une invitation au voyage nécessaire qui valorise la simplicité des choses.

Caroline Fauvel

Jäde ft. Bakari – Groupie Love par Sandra Gomes et Alex GD

Besoin de rien, envie de Jäde ? Aussitôt dit, aussitôt fait, la reine de soundcloud dévoile Groupie Love, un nouveau single à l’eau de rose en featuring avec le rappeur Bakari. Au programme, sentimentalité et sensualité avec un soupçon d’amertume. Pour mettre en images le morceau, le duo choisit de se mettre en scène derrière un écran d’ordinateur romantique où codes informatiques, mots velours, maux d’amours et scènes de couples s’entremêlent pour finalement nous dépeindre une love story digitale et contemporaine qui ne nous laisse pas indemne.

Pauline Pitrou

Silly Boy Blue – Goodbye par Jeanne Lula Chauveau

« But now I can look at myself and be okay  » – C’est un beau remède à la morosité ambiante que suggère ici Silly Boy Blue. Dans le même esprit que Hi It’s Me Again, c’est un hymne à la résilience que nous retrouvons dans Goodbye, portée par une image analogique qui porte sans difficulté les éclats dream pop de cette musique. Les paysages, les corps qui s’enlacent, les piscines, et finalement les larmes sur le visage de la chanteuse demeurant au centre de cette vidéo. Silly Boy Blue s’ancre un peu plus dans une esthétique enivrante, rythmique, onirique et nous emporte avec elle le temps de quelques minutes.

Caroline Fauvel

Kalash Criminel ft. Damso – But en or par Felicity Ben Rejeb Price

À en voir les photos en studio, l’alchimie entre les deux rappeurs réputés ne pouvait être que parfaite. Et c’est le cas. Kalash Criminel éveille les consciences avec son dernier single annonçant les prémices de son prochain album Selection Naturelle prévu pour le 20 novembre prochain. En bonne compagnie, le rappeur zaïrois livre une performance délicate avec But en Or. Une connexion absolument cohérente qui réunit deux artistes paroliers sur un morceau émotionnel. Damso se joint à l’homme à la cagoule pour aborder des sujets déchirants qui saignent les coeurs. Si l’artiste belge livrait il y a peu un album plutôt surprenant par sa blancheur éclaircissante, c’est au tour de Kalash Criminel de nous surprendre avec un morceau bien plus tendre que ce que l’artiste nous a habitué à entendre. Un choix juste, quand il s’agit d’aborder et de capturer les flétrissures de la société dans un clip saisissant. Les teintes albinos se mêlent, miment la douleur et expriment leurs forces, entrecoupées par le pas d’une danseuse classique. Quelques notes de piano apparaissent dans l’obscurité et viennent adoucir les mots d’un morceau qui en pèse une tonne.

Isaac Daim

Nilüfer Yanya – Crash par Molly Daniel

Nilüfer Yanya nous embarque dans un huis clos haute altitude et détonnant  ! La Londonienne se désigne hôtesse de l’air, le temps d’une nouvelle échappée indie-pop-rock enflammée, à l’image des flammes sur sa courroie de guitare. Le tendre songe, offert à la vue des nuages et de la lumière rosée du soleil, vacille pour finalement basculer dans un brillant et synthétique chaos. Les images n’en restent pas moins colorées, et l’esthétique diy du clip est reconnaissable à l’univers de l’auteure-chanteuse-compositrice. Crash, c’est une chute, ici libre, à l’énergie folle et mélancolique. Un bel et premier aperçu de son prochain EP, Feeling Lucky ?, prévu pour décembre prochain  ! 

Leelou Jomain

Reijie Snow, Snoh Aalegra & Cam O’Bi – Mirrors par Machine Operated

Trois mois après la sortie de Cookie Chips, Rejjie Snow renouvelle sa collaboration avec Cam O’Bi pour le single Mirrors avec Snoh Aalegra. Un single qui s’accompagne ici d’un clip en travelling le long d’un train qui nous laisse voir l’artiste évoluer dans un environnement onirique. Chaque wagon offre ici une nouvelle atmosphère, de nouvelles esthétiques, et nouveaux personnages, plus intrigants les uns que les autres. L’ensemble laisse entendre une introspection personnelle toute en subtilité, confirmée par une accélération finale et ce plan sur Rejjie Snow.

Caroline Fauvel

Pauline Pitrou

Lyon / Paris

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.