Dans la playlist de… Cannelle

© kendricklamour

#40 – Pour mieux connaître les horizons musicaux des artistes qu’on aime et qu’on supporte, quoi de mieux qu’une playlist ? Au tour de Cannelle, qui nous livre sa sélection entre rap old school et soul lancinante.

Bob Marley – Redemption Song (1980)

«  Pour ses prods et ses magnifiques textes qui donnent une sensation de liberté. Sa musique avait un message, un but précis pour rassembler les gens et pour ramener la paix dans son monde. Il nous reste encore beaucoup à apprendre de sa musique. »


The Notorious B.I.G – Juicy (1994)

«  Pour son côté gangsta à 100 % qui ne l’a jamais vraiment quitté. Juicy n’est pas le meilleur son de BIG, mais il montre sa réussite le point de départ et la fin de sa carrière. Il a commencé en rappant la violence de son quotidien, mais dans Juicy on voit qu’il voulait commencer à donner plus d’amour dans sa musique. »


2Pac – Dear Mama (1995)

«   Il s’agit du rappeur préféré de ma mère, ses musiques ont donc été très présente très tôt. Dans ce son il met sa mère à nu, les erreurs, les défauts, mais aussi le courage, le respect et l’amour qu’elle a eu. Il s’agit de l’hymne des mamans à mon sens, dès qu’on l’écoute on pense à notre mère. »


Lauryn Hill – To Zion (1998)

« Cette fois, c’est la mère qui parle à son enfant et des sacrifices qu’elle est prête à faire. Elle a toujours été une référence pour son style, son flow, son attitude et sa carrière. Entre le Rap et le Rnb, elle montre qu’on peut remplacer ses rêves les plus fous par de plus grand. »


Nina Simone – Baltimore (1978)

«  Pour sa voix, sa douleur, ses textes. Grâce à elle j’ai compris que la musique est le reflet de nos émotions, si on ne vit rien, si on ne ressent rien, le son qui en sort ne fait rien. Dans ce son la douleur de Baltimore nous envahit sur une prod partager entre la soul et le reggae. »


Amy Winehouse – Love Is A Losing Game (2006)

«  La tristesse qu’elle dégageait m’a toujours marqué. Elle m’a appris à vraiment aimer le jazz et m’a montré le pouvoir de l’amour, celui qui peut détruire quelqu’un mais qui peut créer les plus belles chansons. Elle a su l’utiliser à son avantage, c’est ce qui définit
toute sa carrière, dans le bon comme dans le mauvais, mais l’amour est un
jeu perdu d’avance. »


Michael Jackson – You Rock My World (2001)

«  Pour l’artiste, sa voix, ses visuels, il a fait partie de mon éducation et il restera toujours l’un des plus grands artistes de tous les temps à mes yeux. »


Fanny – Ancré à ton port (2007)

«  C’est un classique du Zouk love, c’est mes origines, ce qui me représente. C’est un son qui me fait voyager dans mon bled, direct aux Antilles. »


070 Shake – Nice to Have (2020)

«  Pour ses prods, son flow lunaire situé entre le chant et le rap, dans des délires à la fois pop, hip-hop et même rock. Sans évoluer totalement dans le même style, je retrouve parfois une vibe commune entre ma musique et la sienne. »


Ama Lou – DDD (2018)

«  Pour le visuel, ses prods et son timbre de voix, artiste plus récente, elle m’inspire pour développer ce genre de sonorité partagé entre la soul et le hip hop. »

En bonus, son tout dernier clip en or et néons Pour Elle

La playlist Spotify :

Pauline Pitrou

Lyon / Paris

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.