CINE NEWS – Le retour de l’inépuisable Clint Eastwood

Chaque semaine, la rédaction vous résume l’actualité du cinéma. Festivals, cérémonies, tournages et autres événements, vous ne pourrez plus dire que vous n’étiez pas au courant.

Clint Eastwood de retour devant et derrière la caméra

À maintes reprises, Clint Eastwood a annoncé la fin de sa présence devant une caméra. Heureusement, sa parole a changé puisqu’il jouera dans son prochain film intitulé Cry Macho. Deadline parle d’une adaptation d’un roman de Richard Nash paru dans les années 1970 et qui traîne dans les placards des studios depuis les années 1990. L’histoire est simple et fait écho à Rambo  : Last blood  : une ancienne star du rodéo accepte de traverser la frontière mexicaine pour y enlever un enfant. Son patron lui a promis une belle somme d’argent s’il récupère son fils et le ramène aux Etats-Unis. 

Comme dans La Mule, la construction des personnages se fera sur la route, figure majeure de l’imaginaire américain, de la conquête de l’Ouest à l’irruption du road-movie. Dans le synopsis, il y a déjà du John Ford avec une potentielle réflexion sur l’accueil de l’autre. Reste à savoir si le cinéaste de 90 ans pourra tourner son film, l’industrie hollywoodienne étant en bien mauvaise posture depuis l’épidémie de Covid-19.  

©Warner Bros

Clément Simon

James McAvoy et Claire Foy dans le remake anglais de Mon Garçon

Comme Guillaume Canet il y a trois ans dans le film de Christian Carion, James McAvoy jouera le rôle d’un père à la recherche de son enfant disparu lors d’un voyage scolaire ; contrairement aux autres acteurs, il n’aura aucune connaissance du scénario et devra réagir en improvisant les répliques de son personnage.

Christian Carion sera également aux commandes de ce remake intitulé My Boy dans lequel l’actrice Claire Foy a été annoncée pour jouer le rôle de la mère de
l’enfant tenu par Mélanie Laurent dans le premier film. Le tournage commencera le mois prochain dans les Highlands d’Écosse.

©Joanne Davidson

Louise Taillandier

Borat 2 à la fin du mois sur Prime video

Après plusieurs films inégaux, Sacha Baron Cohen reprend le costume de Borat dans une suite tournée pendant le confinement. À la base, Borat est un personnage créé par Sacha Baron Cohen pour des sketches dans l’émission Da Ali G Show, aux États-Unis. On l’avait laissé il y a plus de dix ans sur une déception amoureuse. Larry Cohen, son fidèle comparse qui n’est pas crédité pour cette deuxième aventure, avait réalisé ce faux documentaire sur un reporter kazakh envoyé aux Etats-Unis. Le ton comique du film mettait en avant les grandes questions politiques et sociales qui traversaient et traversent encore l’Amérique. 

Pour ce deuxième opus, Borat est accompagnée par sa fille. Ils vont sillonner le pays à l’ère du confinement et de la présidence de Donald Trump. Le 23 octobre sur la plateforme vidéo d’Amazon, il sera donc possible de voir si Sacha Baron Cohen a conservé son génie burlesque.

Bande annonce de Borat 2

Clément Simon

Zendaya pourrait interpréter la chanteuse de The Ronettes

Zendaya, vedette d’Euphoria, serait pressentie pour incarner la chanteuse Ronnie Spector dans un futur biopic. Adapté de ses mémoires, le film reviendra sur sa vie ainsi que sur The Ronettes, célèbre groupe féminin des années 60 qu’elle avait formé avec sa soeur et sa cousine. L’interprète du titre « Be My Baby » aurait personnellement choisi Zendaya pour l’incarner à l’écran.

Le biopic sera produit par la société indépendante A24 qui produit également Euphoria. Plus jeune actrice (et deuxième femme noire) ayant reçu l’Emmy Award de la meilleure actrice dramatique, Zendaya ajouterait ce projet à sa liste de ses prochaines sorties comprenant la saison 2 d’Euphoria et le très attendu Dunes de Denis Villeneuve.

©Allocine

Isma Guerroumi

Sacrées Sorcières  : Robert Zemeckis dans la peau de Roal Dahl

Après d’autres œuvres du romancier, à l’instar de Charlie et la chocolaterie et Le bon gros géant, c’est au tour de Sacrées sorcières de passer sur grand écran. Robert Zemeckis, réalisateur de Forrest Gump, s’empare de l’œuvre et la remodèle à sa sauce. Avec un casting de pointe, comprenant notamment Anne Hathaway, Octavia Spencer et Stanley Tucci, l’histoire suit un petit garçon et sa grand-mère qui devront faire face à de terribles sorcières, d’autant plus dangereuses qu’elles sont quasiment impossibles à distinguer des autres femmes.

L’adaptation cinématographique s’éloigne quelque peu du roman original : ainsi, l’histoire est déplacée de l’Angleterre au Sud des États-Unis, et prend place dans les années 1960. L’histoire des sorcières sera également abordée d’un point de vue sociologique, le tout dans une mise en scène gothique. La bande-annonce, désormais disponible en ligne, nous projette dans un univers mi-fantastique mi-inquiétant, avec de fortes nuances de Tim Burton. De quoi faire patienter jusqu’à la sortie du long-métrage, le 18 novembre en salles.

Bande Annonce de Sacrées Sorcières

Giulia Lisi

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.