MUSIQUE EN BREF – Songes et vérités

Toutes les deux semaines, les journalistes de Maze vous proposent un tour d’horizon des albums et EP qui ont fait l’actualité musicale.

Ichon – Pour de vrai

Avec cet album – sorti symboliquement le jour de son anniversaire – Ichon conjugue avec une délicatesse inée, rap et variété française. Des morceaux d’une sincérité épurée, bien souvent dénués d’artifices. L’ensemble se veut très fluide à écouter, conservant une continuité poétique profonde transmise par une musique à la limite de l’ambient ; Miroir et Sabichon en featuring avec Sabrina Bellaouel sont des partitions smooth bien amenées, Noir ou blanc avec Loveni est le morceau le plus dance et pop de l’album, au milieu de tout cela 911 est assurément le single porteur de cet édifice de feu et de cendres qui ne cesse de nous éblouir. Trois ans après Il suffit de le faire, Ichon convoque le bleu, les fleurs, les opposés qui s’assemblent, la justesse des mots et une intériorité forte, en nous offrant une des plus belles propositions artistiques de ces derniers mois. – Retrouvez notre rencontre avec Ichon.

Coups de cœur : Sabichon, 911, Pourtant

Sortie le 11 septembre

Caroline Fauvel

SAULT – Untitled (Rise)

Même pas 2 ans qu’il existe, et pourtant le collectif SAULT a fait dans ce laps de temps ce que certains mettent une décennie voire une vie à faire. Ca semble con, mais sortir 4 albums en l’espace de 16 mois, c’est tout juste irréel, sans parler de la qualité qu’ils dégagent. Même Anderson Paak – et pourtant c’est un maitre en la matière – ne peut l’inscrire dans son cv. Et en dépit de toute stratégie de communication et promotion, le mystérieux collectif de soul-funk se fraye un chemin jusqu’à nos oreilles (on aime à croire que les plateformes de streaming font bien leur job). Contrairement au précédent Untitled (Black Is), où le collectif dénonçait les tragédies dont sont victimes les noirs, le groupe distille sur Untitled (Rise) un vent d’espoir, de renouveau, qu’on devine à travers le titre de ses chansons – comme sur le précédent – tels que Strong, Fearless, Son Shine, Free.. Mais aussi dans la tonalité musicale, plus légère et dansante, dont une nouveauté dans leur palette de genres sur l’afrobeat I Just Want to Dance, qui nous catapulte vers la fin dans les rues de Rio, baignées par la samba et la fougue qu’elle inspire à son peuple. Un peu d’espoir en 2020, ça fait pas mal mine de rien.

Coups de cœur : Son Shine, Little Boy, I Just Want to Dance, Scary Times

Sortie le 18 septembre

Guillaume Lacoste

Yellow Days – A Day in a Yellow Beat

Reconnaissable entre mille, la voix de Yellow Days s’élève pour porter A Day in a Yellow Beat, second album de l’artiste. Dans cette composition de pas moins de 23 titres (oui) George Van den Broek, de son vrai nom, convoque les genres musicaux pour proposer la meilleure version de ce qu’ils sont, entre rock indépendant, pop, soul et jazz, tout est juste impeccablement calibré, tout en conservant ses airs espiègles. Car Yellow Days joue avec la musique, avec sa voix si singulière, des interludes – comme Something Special – aux featuring – tels qu’Open Your Eyes avec Shirley Jones et Nick Walters – tout est justement à sa place – formant une totalité novatrice et excitante. Une prouesse prometteuse pour ce jeune artiste britannique qui ne semble plus rien avoir à prouver.

Coups de cœur : Something Special – Interlude, Whatever You Wanna Do

Sortie le 18 septembre

Caroline Fauvel

Clap Your Hands Say Yeah – The Tourist (Bonus Tracks)

Clap de fin pour la série Bonus Tracks. Initiée vers la fin du mois d’août dernier, la bande new-yorkaise, qui n’est maintenant plus que l’ombre du leader Alec Ounsworth, dévoilait depuis semaine après semaine des versions bonus de chacun des 5 albums studios. Par bonus, entendons un panel d’enregistrements plus ou moins roots tels que des versions live, radio, démo, cassette ou encore version alternative. Concernant l’album The Tourist (considéré comme leur meilleur d’après Pitchfork), sorti en 2017, on y retrouve 7 titres différemment arrangés à l’image de Visiting Hours. Originellement calée sur le rythme d’une ballade, la mélodie se pare ici d’une batterie entêtante, grâce à laquelle les envolées du leader se trouvent être plus contrastées et imposantes. Reste à voir si cette série, aussi spontanée qu’elle soit, se trouve être le marqueur d’un nouveau chapitre dans la carrière de ce groupe quasi dissous. Avec peut-être un nouvel album en perspective.

Coup de cœur : Visiting Hours

Sortie le 18 septembre

Guillaume Lacoste

Damso – QALF

Ce n’est peut être pas l’album que l’on attendait venant de Damso. Il le dit dans le morceau Deux toiles de mer : «  Évidemment que j’suis plus le même, j’ai changé  ». Bien que l’obscurité englobe la plupart de ses projets, le soleil semble avoir réussi a percer quelques nuages qui postent le ciel de l’artiste belge. Damso revient après nous avoir laissé avec son projet Lithopédion, il y a deux ans. Un retour qui respire la liberté, le bien être et l’amour. L’amour de ses proches, l’amour de son pays. Damso tente. Des sonorités africaines s’invitent sur quelques morceaux du projet. Pour la première fois, il chantera en lingala dans le morceau Pour l’argent, et pousse son clin d’oeil à son pays d’origine. Sur BXL ZOO, la connexion bruxelloise avec Hamza est toujours infaillible. Fally Ipupa et Lous and The Yakuza se joignent au voyage. On le ressent avec QALF, Damso a fait le plein de Vie. Les batteries sont rechargées.

Coups de cœur : BPM, BXL ZOO, D’JA ROULÉ

Sortie le 17 septembre

Isaac Daim

P.R2B – Des Rêves (EP)

Vivre ses rêves, rêver sa vie, se raconter des histoires et ne plus trop savoir où est le vrai, où est le faux : la grande musique de P.R2B c’est un peu tout cela à la fois. Découverte par nos yeux et nos oreilles aux auditions parisiennes des Inouïs du Printemps de Bourges, Pauline Rambeau de Baralon nous a séduit dès les premières notes. Invoquant les fantômes des chanteurs-euses à textes comme Léo Ferré ou Barbara par une voix et des mots troublants de lyrisme, la jeune artiste originaire de Bourges se plaît à mêler les genres, et développe une pop électronique poétique. Après quelques singles jetés à nos pieds dont le sublime Ocean Forever, elle dévoile enfin son tout premier EP Des Rêves. Entre révoltes et tendresses, rêves balnéaires et souvenirs VHS, P.R2B nous offre un six titres audacieux riche en sonorités et en images sonores. Celle qui nous racontait lors d’une entrevue en février dernier qu’elle aimait fixer les moments comme des estampes pour capturer les souvenirs se révèle dans un mini disque audacieux où les couleurs se confondent, où utopies et réalités s’entremêlent pour créer un bouquet musical singulier.

Coups de cœur : Dolce Vita, Ocean Forever, Le beau mois d’août

Sortie le 11 septembre

Pauline Pitrou

Le Motif – Première Partie (EP)

Le 1er août, Le Motif ouvrait les portes sur son univers en diffusant sur Youtube “Un son par jour” pendant 1 mois pour teaser son premier projet. Un défi audacieux, et réussi. Les 30 morceaux temoignent du talent et de la polyvalence du Motif. Une auto-promo révélatrice de la personnalité d’un artiste sensible qui apporte du sens à chacune de ses oeuvres. En plus du divertissement offert avec de nombreux invités comme Meryl ou encore Heezy Lee, Un son par jour a mis en lumière les valeurs qui illuminent Le Motif. L’artiste rayonnant sort de son ombre de topliner avec son EP Première partie composé de 8 morceaux avec un accent pop regnant au dessus du projet. De manière plus synthétique, Première partie réunit l’intégralité des couleurs présentes dans le nuancier de l’artiste/producteur/ chanteur/rappeur/topliner déjà livrées dans Un son par jour.

Coups de cœur : Hiver Turquoise, Contagieux, Next

Sortie le 18 septembre

Isaac Daim

Voyou – Des confettis en désordre (EP)

Après avoir publié un clip pour son nouveau morceau Les Humains, Thibault Vanhooland aKa Voyou a dévoilé sept nouveaux titres sur un EP Des confettis en désordre. Le roi de la poésie urbaine se penche avec une pointe de nostalgie sur les idylles de jeunesse (Teenage Fantasy), le déclin des relations amoureuses (Le Confort) ou encore La cour d’école. Ses sonorités jazzy et pop nous font voyager dans univers musicalement joyeux contrasté par des paroles poético-mélancoliques. Il y insère un parfait interlude comme une respiration et pour finir en beauté Voyou reprend le célèbre et superbe Jardin d’hiver chanté par Henri Salvador et composé par Keren Ann et Benjamin Biolay. Comme toujours, un nouvel opus du chanteur est un enchantement à écouter en boucle et dont il est impossible de se lasser tant la richesse de ses compositions nous entraîne dans un Carnaval d’émotions où il est possible de danser et de rêver, les deux simultanément. Ces sept nouveaux morceaux ont été rajoutés à une version Deluxe de son superbe album Les Bruits de la ville à écouter d’urgence.

Coups de cœur  : Le Confort, Teenage Fantasy

Sortie le 18 septembre

Diane Lestage

Pauline Pitrou

Lyon / Paris

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.