Dans la playlist de… Feng Suave

Crédits : Woody Bos

#38 – Pour mieux connaître les horizons musicaux des artistes qu’on aime et que l’on supporte, quoi de mieux qu’une playlist   ? Au tour de Feng Suave, sensation originaire des Pays-Bas qui oscille merveilleusement entre soul-pop et psychédélisme coloré.

Bee Gees – Fanny (be tender with my love) (1975)

Traduction : «  Une musique pop absolument parfaite. Elle est douce, émotionnelle, épique, personnelle et tout ce que l’on pourrait souhaiter dans une chanson. Je ne souhaiterais rien y changer. Nous l’aimons tous les deux depuis des années et elle est toujours aussi cool. C’est comme un Disney, on aimerait être capable d’atteindre cette qualité un jour. »

«  Absolute perfect pop song. Itʼs smooth, emotional, epic, personal and anything else you could ever want in a song. Wouldnʼt change a single thing about it. We both have loved it for years and it always stays fresh. It has a ‘Disneyʼ like quality to it that we aspire to reproduce someday.  »

The Band – Tears of Rage (1967)

Traduction : «  Notre première rencontre avec The Band. Les musiques sur lesquelles Richard Manuel prends la main sont d’une certaine façon les plus touchantes. Il a eu a travailler si dur pour faire en sorte que les notes sortent de cette façon, ce qui rend son travail très convaincant et sincère. Ce qui est cool d’une façon général vis-à-vis de ce groupe, c’est qu’ils sont tous, et chacun, très talentueux, mais ils n’ont pas non plus l’air trop expérimentés et chaque prise qu’ils font est différente. La musique pop d’aujourd’hui peut devenir plus ou moins rigide et chaque fois que nous tombons là-dedans, nous essayons d’être plus comme The Band. »

«  Our introduction to the Band. The songs where Richard Manuel takes the lead somehow feel the most touching. He just has to work so hard for the notes to come out the way they do, itʼs very compelling and heartfelt. The cool thing about the band in general is that they are all individually very talented, but they donʼt sound too trained and every take they do is different. Pop music today can get kind of stiff and whenever we are stiff we try to be more like The Band. »

Glen Campbell – Wichita lineman (1968)

Traduction : «  Glen Campbell nous a introduit à la musique country. Et rien que pour cette raison il mérite d’être mis en avant dans cette liste, car la country était un style que nous avions tendance à détester plus jeunes. Il a vraiment libéré nos esprits, et maintenant nous écoutons beaucoup de vieux disques de country. Par ailleurs, c’est un véritable tombeur, il le sait, ce qui le rend très appréciable d’une certaine façon. »

«  Glen Campbell was our introduction to country music. For that reason alone he deserves a spot on this list, because country is something we both detested as teenagers. He really freed our minds, and we listen to a lot of old country records now. He also is a total stud and he knows it, which somehow makes him very likeable. »

Radiohead – Pyramid Song (2001)

Traduction : « Radiohead a été le premier groupe que j’ai écouté, qui était totalement à l’opposé de tout ce que j’écoutais jusque là. Je suis tombé amoureux d’eux immédiatement. La juste mesure entre l’expérimentation et une écriture intelligente dans leur musique les rends si bons. Cette musique en est un excellent exemple. Un chronométrage totalement farfelu sur une simple signature rythmique 4/4, des mélodies vocales obsédantes qui guident l’auditeur, sans être évidentes ni ennuyeuses, et d’énormes arrangements aliénants à mi-chemin entre les synthés et les cordes. Nous ne connaissons rien de tel. »

«  Radiohead was the first artist that I listened to that was totally different to anything Iʼd ever heard. Fell in love with them immediately. The balance between experimentation and clever songwriting in their music is what makes them so great. This song is a prime example. Totally wacky timing over a simple 4/4 time signature, haunting vocal melodies that provide the listener guidance without being obvious or boring, and huge alienating arrangements that sound somewhere in-between synths and actual strings. We know nothing like it. »

Nina Simone – Stars (Janis Ian cover) (1976)

Traduction : « Instant émotion. À chaque fois que j’écoute cet enregistrement live à Montreux, je pleure. Cela ne m’est jamais arrivé. Nina Simone est la meilleure personne pour raconter des histoires, et quand tu écoutes ce morceau c’est difficile de croire qu’elle ne l’a pas écrit elle-même – étant donné qu’elle a vécu chaque mot de celui-ci. Elle a écrit beaucoup de grands morceaux, mais on apprécie sincèrement ses interprétations de musiques qu’elle n’a pas écrit. Elle trouve toujours un moyen pour les élever. »

«  Crying time. Every single time I listen to this song live at Montreux, I cry. It has never not happened. Nina Simone is the greatest storyteller and when you listen to this song it is hard to believe she didnʼt write it herself, because sheʼs lived every word of it. She has written lots of great music, but we also really appreciate her interpretations of songs she didnʼt write. She always finds a way to elevate them. »

Fairport Convention – Who Knows Where the Time Goes (1967)

Traduction : «  Nina Simone nous a de fait introduit à ce morceau avec une belle interprétation live. Finallement on a aimé encore plus l’originale. Car elle est jouée avec un groupe entier, pourtant elle est tellement nue et dépouillée. Elle est à peine embellie et n’en a d’ailleurs pas vraiment besoin. Ça se tient tout seul. C’est également la meilleure performance vocale de Sandy Denny. Toutes les petites descentes qu’elle fait sont si propres et tellement subtiles. »

«  Nina Simone actually introduced us to this song with a beautiful live rendition. Ended up loving the original even more. Itʼs played with a full band, but it feels so bare and stripped back. It barely has any embellishments and really doesnʼt even need it. Stands all on its own. Sandy Dennyʼs best vocal performance as well. All the little runs she does are so clean and really subtle. »

Aretha Franklin – One Step Ahead (1965)

Traduction : «  Une de nos récentes découvertes. L’arrangement est très dense et toutes les parties individuelles s’alignent d’une façon si douce. Je pense que l’on peut appeler cela un “gesamtkunstwerk” (oeuvre d’art totale) de tous les instruments qui jouent. Parfois, en écrivant des chansons sur nos guitares, nous nous contentons de gratter ou de fixer les accords et de nous dire que c’est cool (parce que nous avons tendance à être des grands aspirants de Ray Davies et Paul Simon) mais ceci est un excellent exemple d’un arrangement qui élève la chanson à un niveau supérieur. Aretha Franklin chante sans effort, et c’est exactement le ressenti que nous avons sur tout ce morceau. Facile, magistral et incroyablement joli. »

«  A fairly recent discovery of ours. The arrangement is so dense and all the individual parts line up in a such a gentle way. Guess you could call it a ‘gesamtkunstwerkʼ of all the different instruments at play. Sometimes when writing songs on our guitars we just strum or lay down the chords and think itʼs cool (because we tend to be total Ray Davies and Paul Simon wannabes) but this is a prime example of an arrangement that elevates the song to a level beyond that. Young Aretha Franklin is the most effortless singer youʼll ever hear, and thatʼs exactly how this entire song feels. Effortless, masterful and incredibly pretty. »

Timber Timbre – Grand Canyon (2015)

Traduction : «  Un des groupes les plus sous-côtés et négligés de notre époque. La voix stoïque et les paroles psychotiques de Taylor Kirk sont terrifiants à souhait, et on adore la manière dont ils prennent leur temps pour perfectionner leur art. Chaque album s’améliore jusqu’à Hot Dreams, notre disque préféré d’eux. On aurait pu choisir globalement n’importe quel morceau du groupe, mais la partie où le saxophone et le synthé s’harmonisent nous frappe comme rien d’autre.  »

«  One of the underrated and too often overlooked bands of our times. Taylor Kirkʼs stoic vocal and psycho lyrics are creepy as hell and we love how they took their time to perfect their craft. Getting better each album up until ‘Hot Dreamsʼ, our personal favourite record of theirs. We could basically have picked any or their tracks, but the part where the saxophone and synthesizer harmonise just hits us like nothing else. »

Brian Jonestown Massacre – (David Bowie I love you) since I was six (1996)

Traduction : «  Un des morceaux qu’on aurait aimé écrire, car il est parfait dans sa simplicité. Brian Jonestown Massacre est d’ordinaire très cool, même peut-être plus que The Band par moment, ce qui fait que leurs albums sont très bruts et honnêtes. L’approche d’Anton Newcombe dans les paroles est très personnelle et montre un pan très doux et adorable de ce qu’il est. Nous avons tendance à être très doux, et nous adorons David Bowie, donc nos adorons cela. »

«  One of those songs we wish weʼd written, cause itʼs perfect in how simple it is. The Brian Jonestown massacre is usually very cool, and they might even be more loose than The Band, which makes their recordings very raw and honest. The angle Anton Newcombe approaches in the lyrics feels very personal and shows a lovely and soft side of him. We tend to be pretty soft, and we adore David bowie, so we love this.  »

Burning Spear – Black Wa-Da-Da (Invasion) (1975)

Traduction : «  Un des meilleurs morceaux reggae jamais enregistré, point final. Burning Spears est le premier artiste qui nous a rassemblé dans notre amitié. Il nous a tous deux introduits à la culture et à l’histoire jamaïcaine. En tant que musicien il est aussi bien un professeur qu’un prophète. Nous l’aimons sincèrement et on rêve de le rencontrer en personne un jour. »

«  Sickest reggae beat ever recorded, period. Burning Spear is the first artist we bonded over in our friendship. He introduced us both to Jamaican culture and history. He feels as much like a teacher and a prophet as a musician. We love him dearly and dream of seeing him in person one day. »



Caroline Fauvel

LILLE

Du cinéma et de la musique - Master Métiers de la Culture

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.