À Roubaix, La Condition Publique reprend du service

Le vendredi 18 septembre signait la réouverture de nombreux espaces de La Condition Publique à Roubaix. La programmation, entièrement repensée à l’aune des enjeux sociaux et sanitaires actuels, annonce un nouveau tournant pris par l’institution culturelle qui se veut plus que jamais en accord avec son temps.

18 septembre 2020, date de réouverture de La Condition Publique – Rue couverte © Nicolas Lee

Rêver et agir ou non, plutôt « rêver en actes ». La voilà la devise choisie par La Condition Publique, lieu patrimonial emblématique du quartier du Pile de Roubaix, pour sa réouverture qui était prévue à l’aune des Journées Européennes du Patrimoine 2020, avant qu’elles ne soient finalement annulées dans la région du fait de la crise sanitaire.

L’ouverture d’une saison expérimentale

Un événement de plus qui vient contrarier une renaissance de l’institution, déjà bel et bien entamée par l’actualité. En travaux depuis janvier 2019, La Condition Publique voit rapidement son projet de réouverture retardé, avant que la crise sanitaire ne vienne complètement perturber sa programmation, entre autres la saison Africa 2020 qu’elle devait accueillir, désormais décalée au printemps 2021.

18 septembre 2020, date de réouverture de La Condition Publique – Exposition Ibant Obscuri © Nicolas Lee

Il a alors fallu repenser les thématiques abordées, les formes artistiques que celles-ci pourraient prendre, et les artistes invités dans ces vastes espaces en complète restructuration. En résulte une saison « expérimentale » qui s’intéresse à la résilience du territoire, la représentation de nos environnements, la nature sacrifiée. Des thématiques qui doivent, selon le directeur des lieux Jean-Christophe Levassor, faire écho à notre quotidien bouleversé de ces derniers mois, un quotidien qu’on ne peut nier :

« Nos certitudes ont certes vacillé, mais nous restons convaincus que l’art et la culture n’ont pas vocation à apporter de réponses démagogiques, plutôt aiguiser notre regard et notre envie d’agir. »

Jean-Christophe Levassor, directeur de La Condition Publique

Agir ensemble

Cette envie d’agir, elle doit plus que jamais se faire avec les habitants du quartier dans lequel La Condition Publique s’inscrit, un quartier populaire qui a d’autant plus souffert de la crise sanitaire.

Colorama – Yinka Ilori X Vincent Milou © Adrien Battez

Elle passe notamment par la rencontre avec l’ouverture de nouveaux lieux de convivialité au sein de La Condition Publique, la réouverture de la FAB, un espace de fabrication en tous genres, la reprise du Labo 148, l’agence de production de contenus portée par La Condition Publique avec des étudiants en journalisme ou encore l’inauguration du skatepark indoor Colorama signé par le designer Yinka Ilori, une première pour la ville. « Il y a des skateurs à Roubaix mais il n’y a pas de skatepark, explique Jean-Christophe Levassor, et j’espère qu’avec ce nouvel espace, nous donnerons envie à de nouveaux jeunes de skater ».

Des expositions aux couleurs de l’actualité

« La Condition Publique c’est à la fois un espace de fabrique qui nous permet de travailler avec les communautés d’usagers, mais aussi un lieu ouvert au public et un espace de convivialité qui accueille de nombreux événements culturels », poursuit le directeur. Des événements culturels, là encore, aux couleurs de l’actualité avec la proposition de deux expositions inédites : Ibant Obscuri à l’initiative du Groupe A qui questionne, avec une dizaine d’artistes, notre rapport « à la crise des crises » et Nouvelles Cartographies, une correspondance artistique et journalistique qui s’intéresse à nos représentations du monde, actuelles et à venir depuis le début de la pandémie.

19 septembre 2020, week-end porte ouverte de réouverture de La Condition Publique – Exposition Nouvelles Cartographies © Jérémy Paoloni

Cette programmation se veut là aussi évolutive, à l’image d’une actualité incertaine, qui fait planer le doute sur demain : « Réfléchir à ce qui nous arrive maintenant doit nous permettre de penser l’après, et c’est dans cette idée que nous avons souhaité, plus tard dans l’année, convier des artistes en résidence qui viendront questionner les œuvres déjà présentées et ainsi faire évoluer ces réflexions. » Comme l’annonçait l’institution pour cet automne donc : après la sidération, place à l’action.

La Condition Publique, 14, place Faidherbe 59100 Roubaix. Informations : billetterie@laconditionpublique.com

Marie Crabié

Rédactrice en chef de la rubrique Art. Curieuse et intriguée par la création artistique sous toutes ses formes

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.