LES CLIPS DU MOIS – AOÛT #1

Deux fois par mois, la rédaction vous offre une sélection de dix clips qui ont fait l’actualité musicale. Pour cette première vague du mois d’août, une romance sous la lune avec Tim Dup, un trip acidulé avec Tame Impala et les prémices de l’amour fou avec Ezéchiel Pailhès.

Beabadoobee – Sorry par bedroom

C’est dans un univers brumeux et cinématographique que Bedroom (habitué à la direction des clips de Beabadoobee) met en images le nouveau single de cette dernière, Sorry. Nous voici dans un Londres confiné, vidé de son effervescence. Les gratte-ciels surplombent Bea Krisite qui débute son chemin vers la guérison après une rupture émotionnelle. D’abord en surface sur le béton, elle l’entame ensuite en profondeur via un tunnel, et ira jusqu’à la porte de sortie. Littéralement la lumière au bout du tunnel, catharsis du périple captif. La référence iconographique ici à Heart Shaped Box de Nirvana est à peine dissimulée. Ce clip fait suite à de nombreux autres réalisés durant la quarantaine et promet de nombreuses collaborations à venir. En attendant, armez-vous de patience pour l’album Fake it Flowers, sortie prévue le 16 octobre.

Mélody Aubert

Tim Dup – Une autre histoire d’amour par Hugo Pillard

Paris la nuit, Paris l’amour. Pour le clip de Une autre histoire d’amour, extrait de son dernier album Qu’en restera t-il ?, le poète espoir Tim Dup fait une nouvelle fois appel à son grand ami Hugo Pillard qui le suit à travers les rues noires de la capitale dansant élégamment. En plein émoi amoureux, attendant désespérément son rendez-vous, bouquet à la main, le garçon finit par se rendre à l’évidence : elle ne viendra pas. Dans un noir et blanc granulé, la vidéo nous emporte dans le tourbillon d’un amour manqué. Chorégraphié subtilement, filmé caméra à l’épaule, Une autre histoire d’amour invoque les fantômes du comédien à succès Fred Astaire et aborde avec poésie et délicatesse les fameux « lapins » qui se pointent sans prévenir alors qu’on attendait impatiemment l’amour.

Pauline Pitrou

Tame Impala – Is It True

Le musicien Australien Kevin Parker revient avec Tame Impala dans une vidéo pour son titre Is It True. L’image se réfère à l’esthétique des écrans à tubes cathodiques et rappelle certains effets de l’art-vidéo, du gaming des années 80 en passant par les boucles psychédélique du cinéma d’avant garde des années 70. Le musicien, face caméra, interprète la chanson sur fond de vibration colorées et acidulées, le tout appuyé par les lyrics sous-titrées dans la partie inférieur de l’écran aux bords arrondis. On retrouve également la signature musicale du groupe dans Is It True avec une pop-psychédélique dansante et soignée issu de l’album The Slow Rush.

Marin Esteban

Ezéchiel Pailhès – J’aimerais Tant par Marine Dricot

Qu’est ce qui se cache dans les yeux des amoureux-ses ? Le nouveau clip de Ezéchiel Pailhès pour J’aimerais Tant nous esquisse déjà une petite réponse. Extraite de son disque Oh ! paru en mai dernier, la chanson dépeint la fascination de l’être aimé et sa présence constante dans l’esprit qui nous pousse à la voir dans tout ce qu’on regarde. Pour illustrer son titre, l’artiste fait appel au travail surréaliste de Marine Dricot dont le talent avait déjà séduit pléthore d’artistes de la nouvelle scène comme Flavien Berger (Castelmaure) ou encore Odezenne (Cabriolet). Des objets baignés d’ombres et de lumières en gros plan, la silhouette de deux amoureuses, le paysage qui se déforme : la réalisatrice nous plonge dans un rêve passionné où l’amour fou aveugle et éclaire tout.

Pauline Pitrou

Jorja Smith – By Any Means par Otis Dominique

Regard caméra, profondeur esthétique, et la voix de Jorja Smith développée comme un souffle céleste sur des couleurs feutrées. Le clip de By Any Means laisse voir les visages des personnes racisées, la diversité et la beauté d’un entourage, le sens unique de la famille et du commun. Le clip fait état de ces portraits, souvent positionné.e.s devant leur domicile, fixant la caméra un bref instant. Un ensemble juste et émouvant qui sait user d’une simplicité touchante pour illustrer les mots de l’artiste britannique.

Caroline Fauvel

King Krule – Comet Face par Otis Dominique

Il aurait été difficile d’aussi bien faire coïncider musique et image, et pourtant Comet Face parvient sans mal à exécuter ce projet. Le saxophone se coordonne avec un cri sourd, les grincements avec des marches saccadées, les lumières avec des hurlements de guitares. Le clip de Comet Face est une course effrénée dans un parce la nuit tombée, laissant le chanteur Archy Marshall face à des démons d’un autre temps. Près de six mois après la sortie de son album Man Alive !, King Krule continue d’accaparer nos esprits avec son esthétique brillante et sombre.

Caroline Fauvel

IAMDDB – End Of The World par LauraELL

Embarquement immédiat dans le trip fluorescent de IAMDDB. Pour son nouveau single romantique End Of The World, la rappeuse britannique nous emmène dans son vaisseau peuplé d’objets invraisemblables. Décalé et toujours avec style, IAMDDB se transforme en présentatrice TV et annonce la fin à son hologramme qui ne s’en soucie guère. Réalisé par LauraELL, la vidéo déborde d’une énergie futuriste qu’on connaît bien à l’artiste.

Pauline Pitrou

Yellow Days – Getting Closer par Giles Cahalane

Pour son dernier single, Getting Closer sorti le 7 août dernier, Yellow Days donne à voir un clip haut en couleurs et en mouvements. Collages, immeubles, ciels bleus et jeux de lumières synthétiques s’invitent en arrière plan, laissant l’artiste explorateur de ce monde pop et vintage créé sur mesure. Une vidéo espiègle pleinement intégrée à son esthétique décalée faite de teintes analogiques et acides.

Caroline Fauvel

Oklou – unearth me par Kevin Elamrani-Lince

Périple en forêt dense. Pour son dernier clip unearth me extrait de l’EP galore paru le 30 juillet, la chanteuse Oklou se réfugie dans sous les arbres. En ermite, se confondant presque avec la nature qui l’entoure, la chanteuse se fond dans le décor et creuse la terre à mains nues pour retrouver son chemin. Réalisé par Kevin Elamrani-Lince, le clip nous transporte dans un univers mi-apaisant, mi-angoissant où tout semble minuscule face à la grandeur de la forêt. Un morceau et un clip en forme de quête initiatique pour se retrouver soi-même.

Pauline Pitrou

Deen Burbigo – Tout Dedans par Yagooz

Encore une réalisation magistrale pour le rappeur marseillais Deen Burbigo qui dévoilait il y a quelques jours le premier single de son prochain album Tout Dedans et en prime un clip sulfureux. Tourné par Yagooz, la vidéo nous embarque dans le quotidien de Deen et sa bande et joue avec les effets d’images jusqu’à donner le tournis. Classieux et lumineux, Tout Dedans enchaîne les plans spectaculaires, en particulier les moments où la caméra se place à l’intérieur des objets ou des parties du corps, clin d’oeil au titre du morceau, créant alors des contre-plongées mémorables.

Pauline Pitrou

Pauline Pitrou

Lyon / Paris

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés