Ennio Morricone, adieux à un mythe

© Jordan Strauss / Invision / Associated Press

Ce lundi 6 Juillet, nous apprenions la mort d’Ennio Morricone, légende vivante du cinéma. Le compositeur mythique laisse derrière lui un héritage majeur, celui de mélodies qui ont marqué toutes les générations.

Né à Rome en 1928 dans une famille de musiciens, Morricone écrit son premier morceau à seulement six ans. Porté par cette passion qui ne le quittera plus, il fait d’abord carrière en Italie dans les années 50, où il écrit principalement des chansons pour des chanteurs populaires. Célébré pour son originalité, il est rapidement considéré par ses compatriotes comme un génie avant-gardiste.

Les années 60 sont l’occasion pour Morricone d’écrire ses premières musiques de films, qui le propulseront rapidement au sommet de la gloire. Ses compositions bouleversent les spectateurs du monde entier, et entrent aussitôt dans la légende : La Trilogie du dollar, Il Etait Une fois dans l’Ouest, mais aussi Il Etait une Fois en Amérique, Cinema Paradiso, Le Professionnel, Le Clan des Siciliens… Ses nombreuses collaborations avec son ami de longue date, Sergio Leone, ont donné naissance à certaines des scènes les plus mythiques du cinéma, et resteront parmi les succès les plus populaires de Morricone. Plus récemment, il avait collaboré avec Quentin Tarantino, notamment pour Django Unchained et Les Huit Salopards, pour lequel il avait remporté l’Oscar de la meilleur musique de film. En 2016, un Oscar d’honneur lui avait été remis pour célébrer l’ensemble de sa longue carrière.

Après avoir écrit et composé plus de 500 musiques de film, ce grand homme s’est donc éteint à l’âge de 91 ans. De très nombreux hommages, célébrant son travail acharné et l’héritage considérable qu’il laisse derrière lui, affluent depuis l’annonce de cette triste nouvelle. Ennio Morricone aura marqué l’histoire du cinéma d’une empreinte indélébile, réinventant la place de la musique sur le grand écran et dans le coeur du public. Ses morceaux étaient comme des personnages à part entière, illuminant avec une force unique les images qu’ils accompagnaient si bien. Ces mots de Sergio Leone suffisent à décrire ce que Morricone a été et continuera d’être pour les cinéphiles du monde entier : “C’est plus qu’un compositeur pour moi. Je n’aime pas du tout les mots dans les films, j’espère toujours faire un film muet, et la musique se substitue aux mots, alors on peut dire que Morricone est l’un de mes meilleurs scénaristes”.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.