À Lyon, l’art urbain domine la colline de la Croix-Rousse

Au cœur du Bastion Saint-Laurent sur les hauteurs de Lyon, l’association Superposition donne carte blanche à sept artistes urbains émergents dans le cadre de son cycle d’exposition qui court jusqu’à l’automne.

Le Fort Superposition © Lionel Rault

On pourrait difficilement rêver meilleur point de vue sur l’est de la ville. Depuis la place Bellevue, à Lyon, que domine le Fort Superposition — à l’origine Bastion Saint-Laurent, l’association Superposition propose, pendant 5 mois durant, un cycle d’exposition d’artistes urbains aux univers fantasques et merveilleux.

L’art arrive en ville

Des artistes émergents locaux pour la plupart, « qui méritent de se faire connaître  », selon Maïlys Febvre en charge de la communication de l’association, qui nous guide dans l’antre des artistes, tout en nous éclairant sur les projets marquants menés avec son équipe depuis 2016. « Nous avons déjà travaillé avec plusieurs d’entre eux notamment à l’occasion de projets artistiques réalisés en ville », détaille-t-elle.

Des projets « d’embellissement urbain » qui apportent du relief à la ville et la font vivre à l’image de la fresque géante qui était réalisée en 2018 depuis la place Ampère jusqu’à la rue Saint-Hélène dans le 2e arrondissement de Lyon. Un projet titanesque, œuvre collective et éphémère de 11 artistes qui recouvrent pas moins de 2500 m² de surface, en amont du réaménagement urbain des lieux. « Le côté éphémère de l’œuvre fait partie de l’art urbain, avoue la jeune femme, mais certains restent aussi beaucoup plus longtemps. »

Escalier Mermet, par WENC © Lionel Rault, Superposition

C’est notamment le cas du projet de valorisation des escaliers Mermet qui était réalisé par l’artiste WENC sur les pentes de la Croix-Rousse et accompagné par Superposition au printemps 2019. Un lieu, qui en plus d’être devenu « plus qu’instagramable pour les touristes », profite surtout aux habitants du quartier et « permet d’améliorer véritablement le cadre de vie de la population », assure Maïlys.

Carte blanche

Résidence d’artiste depuis plus d’un an pour une quarantaine d’artistes issus du graffiti, du street-art et du néo-muralisme, le Fort Superposition rouvrait ses portes le 4 juin pour l’inauguration de la première des expositions de son cycle, intitulée Exutorium Endogénique et consacrée aux personnages atypiques et colorés de l’artiste Spirale. Exposés pour une durée d’un mois dans la galerie intérieur du Fort, ils l’étaient à une toute autre échelle sur les pans de murs de la cour du bâtiment, eux-aussi habillés par l’artiste et réaménagé en espace de restauration du jeudi au samedi.

À la vision du monde holistique de Spirale au mois de juin, ont ainsi succédé les aquarelles aux inspirations japonaises de Bambi pour son solo-show Balade Nocturne avant de laisser place à l’univers Beyond the cards de l’artiste Florina à découvrir du 30 juillet au 29 août. Pour l’occasion, l’artiste pose son regard sur les « arcanes majeurs, symboles premiers », que l’on trouve au principe du fonctionnement du jeu de tarot marseillais.

Femme, liberté, couleur des sentiments ou encore portrait de l’artiste mexicaine Frida Kahlo sont quelques-unes des références qui nourrissent l’œuvre de Florina que l’on retrouve dans l’exposition. Artiste française originaire de Roumanie, elle met un point d’honneur à renouer avec la peinture, sa véritable passion depuis l’adolescence.

Florina © Lional Rault

Art éphémère

Aux mois de septembre et octobre suivront deux expositions, l’une consacrée au duo Bouda x Miette avant de terminer par une exposition collective portée par l’ensemble des résidents du Fort. Les Journées Européennes du Patrimoine, les 19 et 20 septembre 2020, seront aussi l’occasion pour le lieu d’ouvrir ses portes au public, qui pourra exceptionnellement découvrir les ateliers des artistes en résidence, comme un autre monde où le réel laisse place à l’imagination.

La suite, elle se déroulera dans un nouveau décor pour l’association Superposition, qui devrait quitter les lieux pour de nouveaux horizons lyonnais à l’automne. Le Fort, lui, devrait se voir entièrement transformé en hôtel de luxe, avec en prime, la plus belle des vues sur l’est de la ville.

Cycle d’exposition au Fort Superposition, Place Bellevue 69001 Lyon. Du 4 juin au 10 octobre 2020. Ouvert du mercredi au vendredi de 18h à 22h et le samedi de 14h à 22h. Fermetures exceptionnelles les mercredis 01 juillet, 29 juillet, 02 septembre et 23 septembre. Entrée libre. Toutes les infos

Marie Crabié

Rédactrice en chef de la rubrique Art. Curieuse et intriguée par la création artistique sous toutes ses formes

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.