ART

L’impitoyable illustrateur Joan Cornellà repasse par Paris cet été

Fuck off off acrylique sur toile, 120×100 cm – 2020 © Joan Cornellà courtesy Galerie Arts Factory

Du 1er juillet au 29 août, la Galerie Arts Factory dans le XIe arrondissement de Paris accueille une nouvelle exposition de l’illustrateur barcelonais Joan Cornellà. On retrouve avec plaisir son humour noir aux innocentes couleurs acidulées, pour un été inspiré !

Trois ans après sa dernière exposition qui avait attiré 25 000 visiteurs en deux mois, l’impitoyable Joan Cornellà est de retour à Paris pour une nouvelle exposition en solo. Du 1er juillet au 29 août, il investira les quatre niveaux de la Galerie Arts Factory, située dans le XIe arrondissement de Paris.

Portrait de Joan Cornellà © Archives de l’artiste

Aujourd’hui perçu comme un phénomène viral suivi par plus de 7 millions de personnes des quatre coins du monde sur les réseaux sociaux, le barcelonais a commencé en contribuant aux publications de nombreux journaux dont la revue El Jueves avant de se lancer en 2009 dans une première série d’illustrations aussi surréalistes que critiques de la société et (presque) sans texte, pour lesquelles il est connu aujourd’hui.

L’art de marier traits naïfs et trash

Lauréat du prix Joseph Coll, suite à la publication de son premier album “Abulio“, il revient en 2012 avec une compilation de strips intitulée “Fracasar Mejor“, qui annonce l’année suivante la sortie de “Mox Nox” chez Bang Ediciones. Passé maître dans l’art de marier traits naïfs et trash sans filtre, c’est avec ce recueil de gags muets en une planche — à la chute souvent douloureuse — que Joan Cornellà trouve définitivement son style.

Auto-édités en 2015 et 2016, “Zonzo” et “Sot” lui permettent de s’affranchir du circuit traditionnel en diffusant lui-même son travail via Fail Better Press, une structure indépendante créée dans la foulée de sa tentaculaire invasion des réseaux sociaux. Publié en 2019, “Everyone Dies Alone” rassemble pour sa part de nombreuses illustrations inédites réalisées pour ses expositions.

Everyone dies alone © Joan Cornellà courtesy Galerie Arts Factory 

L’exposition à Paris

À travers une sélection d’œuvres récentes — peintures, lithographies, sérigraphies — et une scénographie spécialement conçue pour l’occasion, la galerie Arts Factory propose une véritable immersion dans son univers absurde où les limites du politiquement correct sont piétinées avec jubilation.

Suicide, infanticide, racisme, pauvreté, handicap, maladies et mutilations en tout genre … Joan Cornellà prouve avec brio que l’on peut rire de tout, pour mieux pointer du doigt les inégalités et la violence de l’époque. Paradoxale mise en abîme au vu de sa notoriété sur internet, ses critiques les plus acerbes sont le plus souvent dirigées vers le narcissisme de notre vie numérique, qui entraîne une bonne partie de la société dans une quête sans fin vers le selfie ultime.

Du 1er juillet au 29 août, Joan Cornellà Paris Solo Show à la Galerie Arts Factory 27, rue de Charonne 75011 Paris. Ouvert du lundi au samedi de 12h30 à 19h30. Plus d’infos

*Une partie de cet article est issue d’un communiqué de presse

Auteur·rice

Rédactrice en chef de la rubrique Art. Curieuse et intriguée par la création artistique sous toutes ses formes

Vous pourriez aussi aimer

More in ART