LES CLIPS DU MOIS – Juin #2

Deux fois par mois, la rédaction vous offre une sélection de dix clips qui ont fait l’actualité musicale. Pour cette deuxième vague du mois de juin, un amour floral fantasmé avec Regina Demina, une idylle d’été avec Toboggan ou encore une tragédie amoureuse 2.0 avec Born Idiot.

Ichon feat. Loveni – Noir ou blanc par Louis Lekien

Un morceau né d’un coup de tête, qui prend un sens grandissant en marge des tensions actuelles. La connexion entre les membres du collectif Bon Gamin, Ichon et Loveni, nous ballade au coeur du clip, Noir ou blanc. Peu importe la couleur, c’est une démonstration des corps qui nous est proposée, rythmée par un tempo rapide et festif. Des corps qui déambulent, s’entrelacent, se scrutent dans le reflet du miroir, plongés dans l’obscurité, attirés par la lueur de l’aube ou l’attirant. A moins que ce ne soit celle de l’espoir. Ichon choisit d’illuminer les différences et les moments sombres qui constituent une vie. Malgré une ambiance visuelle parfois un peu rembrunie, les rayons de lumière viennent effleurer les corps et porter un message plein d’optimisme.

Isaac Daim

TOBOGGAN- Samedi Soir par TOBOGGAN

En ces premiers jours d’été, brûlants et lourds où il fait bon rêver de plages et de vagues, le jeune duo TOBOGGAN glisse un nouveau titre dans nos oreilles et dans nos coeurs sous les traits de Samedi Soir. Fraîchement débarqué.es sur la nouvelle scène française au sein du jeune label stéphanois Pont Futur, Lola et Quentin déversent leur amour partout, à la ville comme à la scène. Déjà vivement remarqué avec leur premier single tropical Souvenirs Caraïbes, le groupe continue son périple romantique jusqu’à sous les toits de la ville et de la nuit avec Samedi Soir, une comptine électronique kitsch à souhait qui nous invite à suivre les souvenirs d’une idylle d’été le temps d’un soir. Entre les hauteurs de la ville et les palmiers tristes, TOBOGGAN chante les émois d’adolescence et la nostalgie des amours mortes dans un clip fabriqué par leurs soins. A l’aide de la technique du fond vert, ils se téléportent dans des endroits insolites qui rappellent l’esthétique des années 80. Au détour de la vidéo, aussi touchante qu’amusante, on retrouve aussi quelques dessins pastel signés par Lola (@jefaisdesseins sur Instagram). Un bonbon pop à déguster sans modération et un groupe qu’il faudra désormais suivre de près.

Pauline Pitrou

Mélodie Lauret – à quoi tu penses quand tu m’adores par Eloïse Coussy

“Dis-quand reviendras tu ?”, “Combien tu m’aimes ?” “A quoi ça sert d’aimer ?” : quand on est amoureux.se, il pleut des questions, Mélodie Lauret, elle, a choisit la sienne A quoi tu penses quand tu m’adores ? Quelques mois après la sortie de son EP 23h28, la chanteuse au coeur tendre dévoile un premier extrait de son futur EP à paraître à la rentrée accompagné d’un clip entre feu et larmes. Un titre personnel où l’artiste tente tant bien que mal de conjuguer amour et angoisses, passion et désespoir à coups de phrases tantôt lancées, tantôt chantées. Pour mettre en images son morceau, Mélodie Lauret fait appel à l’illustratrice bordelaise Eloïse Coussy qui offre au titre un écrin moderne et poétique. Des couleurs vives et des névroses animées, des souvenirs heureux sur pellicules et une île déserte où se réfugier, voilà à quoi aspire cette nouvelle ballade. Une chanson qui fait naître mille réponses et mille sentiments emmêlés et qui nous invite à découvrir encore un peu plus la sensibilité débordante de l’artiste.

Pauline Pitrou

Myd – Together We Stand par Alice Moitié

Nous l’avions déjà bien compris avec Muchas en featuring avec Cola Boyy, Myd aime se tourner en dérision dans ses différents vidéos. Cette fois-ci nous le retrouvons pour Together We Stand et sa chorégraphie calibrée et barrée – signée Caroline Bouquet – sous le soleil californien. Un morceau qui est assurément le tube de ce début d’été, dans une vidéo à l’esthétique très caractéristique signée Alice Moitié – celle-ci nous invite à la danse, et à une certaine admiration de l’absurdité consternante du quotidien : des danses TikTok, un vieux en fauteuil roulant dans la rue (avec sa casquette “Fireman are always on heat“), un présentateur de TV désabusé, des jeunes avec des drapeaux de l’Algérie dans un gros pick up, une piscine et des palmiers à perte de vue. Un plaisir.

Caroline Fauvel

Regina Demina – L’Homme jasmin par Kenza Meunier

Plongeon dans le pays des merveilles de Regina Demina. Plus d’une semaine après la sortie de son premier album Hystérie  ! paru le 12 juin dernier, l’artiste pluridisciplinaire dévoile le clip poétique d’un des titres les plus percutants du disque L’Homme jasmin. Co-réalisée avec Kenza Meunier, la vidéo nous invite dans le jardin secret de la jeune femme où fleurs et feu poussent côte à côte. Entre jeux d’ombres et illustrations gothiques florales signées Mathias Garcia, Regina fantasme une créature parfaite, un homme mystérieux à qui elle voue une admiration sans failles. Un clip où féérie creepy et romantisme morbide se côtoient de près pour un résultat débordant de créativité.

Pauline Pitrou

Metronomy – The Light par Joseph Mount

Metronomy n’en a visiblement pas fini avec son album Metronomy Forever sorti l’année passée. Pour la musique aérienne de The Light – un de nos singles favoris de l’album c’est Joseph Mount qui s’adonne une nouvelle fois à la réalisation – après Salted Caramel Ice Cream, qu’il avait également dirigé – il s’accompagne ici de Jade Roche (plus connue sous le nom de Ramen Polanski), pour appuyer les effets visuels psychés de son clip, la graphiste prête ici ses désormais célèbres filtres Instagram. Le résultat est une pérégrination très pop qui voit défiler les membres du groupe dans un ciel aux couleurs bleu azur, et nous donne la sensation d’un écran de tv très “old skool” totalement détraqué.

Caroline Fauvel

Shaka Ponk – Funky Junky Monkey par Shaka Ponk et Fabrice Magne

Ils sont de retour ! Et ils fêtent leurs 15 ans ! Avant de sortir une anthologie intitulée APELOGIES en novembre prochain, le groupe Shaka Ponk a dévoilé un titre inédit écrit à leurs débuts et considéré comme fondateur : Funky Junky Monkey. Dans le clip, ils se munissent d’un filtre « Monkeyme » à l’effigie du singe punk virtuel qui les accompagne depuis toujours. Ce dernier envahit notre monde, nous rappelant d’où l’on vient et s’appropriant notre histoire internationale, nos médias, nos films et tout ce qui constitue l’univers de la pop culture, de Mickael Jackson à Banksy, d’Il était une fois dans l’ouest à Yann Barthes mais également Van Gogh ou les youtubeurs McFly et Carlito. Goz, le septième membre du groupe de rock alternatif n’a pas encore dit son dernier mot avec cette compilation et la déclaration qui suit : « Excusez-nous pour les multiples blessures en concert. Excusez-nous pour les oreilles qui siffleront vie. Excusez-nous d’avoir joué du rock à la TV française. Excusez-nous de préférer les singes aux gens. Excusez-nous pour cet Apelogies. »

Diane Lestage

BORN IDIOT – I’d Rather Lie par Léo Demeslay (Studio Megaptera)

Les Rennais de Born Idiot sont de retour avec le clip de I’d Rather Lie, deuxième extrait de l’album Full Time Bored, prévu en octobre 2020. Dans cette vidéo d’animation, le groupe poursuit son exploration du monde post-moderne, et notamment la tragédie amoureuse au temps des réseaux sociaux. On y suit les émotions du personnage principal, entre tristesse, colère, expérience de la solitude et espoir. Une épopée nocturne mélancolique et follement poétique.

Manon Michel

CHEVALREX – Providence par Rémy Poncet

2 minutes 49 d’évasion. Telle pourrait être la promesse du nouveau clip de Chevalrex, Providence, premier titre de son album à venir en janvier 2021. On découvre en filigrane l’ADN de ce nouvel opus éponyme .« Le disque que j’imaginais était un disque synthèse et enécho à mes précédents mais dont la vocation serait d’ouvrir une fenêtre et de voir un peu plus loin. Ce nom, « Providence », désigne un peu tout cela », explique d’ailleurs l’artiste, également réalisateur de la vidéo. Les images, simples, se succèdent et nous dévoilent la légèreté des bateaux sur l’eau, des oiseaux, des couchers de soleil ou encore des vagues. Nous rappelant finalement la beauté du quotidien.

Manon Michel

Darkstar – ‘Text’ par Alex Shilt

Darkstar sortait le 19 juin leur nouvel album, Civic Jams. Deux jours avant, les Britanniques dévoilaient le clip de l’un des titres, Text. La vidéo, réalisée par Alex Shilt, traite « de l’expérience de la perte d’un être cher et de la grâce inébranlable qui l’accompagne ». Et rappelle que « nos souvenirs sont façonnés par ceux avec qui nous les partageons » grâce à des séquences de home movie en noir et blanc capturant des moments familiaux, entrecoupées d’images de moments emblématiques de football ou encore de raves. Une porte d’entrée touchante et gracieuse dans l’intimité du groupe.

Manon Michel

Pauline Pitrou

Lyon / Paris

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.