Ciné NewsCINÉMA

CINE NEWS – Le festival d’Angoulême n’est pas annulé !

©Festivaldufilmfrancophoned'Angouleme

Chaque semaine, la rédaction vous résume l’actualité du cinéma. Festivals, cérémonies, tournages et autres événements, vous ne pourrez plus dire que vous n’étiez pas au courant.

Le Festival du film francophone d’Angoulême (FFA) aura bien lieu

Avec la crise sanitaire actuelle, les deux présidents du festival Dominique Besnehard et Marie-France Brière n’étaient pas rassurés. Mais la bonne nouvelle est tombée : le festival aura bien lieu. La date à seulement été décalée du 28 août au 2 septembre. Cependant, des changements sont à prévoir. Le nombre de places dans les lieux de visionnage sera limité, les habituels ciné-concerts ne pourront pas avoir lieu et les équipes étrangères seront réduites.

L’avantage de cette année : le FFA présentera cinq films qui étaient programmés lors de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes. Pour le moment, aucun programme définitif n’a encore été dévoilé. On peut tout de même se réjouir de connaître le nom des deux présidents du jury. Il s’agit de Benoît Delepine et Gustave Kerven. Le réalisateur charentais et son ami Grolandait prennent la suite de l’actrice Jaqueline Bisset, présidente lors de l’édition 2019.

Manon Brethonnet

Léa Seydoux dans le prochain Arnaud des Pallières

Après avoir réalisé l’été dernier à l’Opéra Garnier le très beau court-métrage Degas et moi dans le cadre de la « 3ème scène » , Arnaud des Pallières aurait terminé l’écriture du scénario sur lequel il travaille depuis plus de deux ans (de nouveau en collaboration avec la scénariste Christelle Berthevas).

Le drame historique intitulé Le Bal des Folles aura Léa Seydoux pour vedette, dans le rôle de Fanni, une jeune femme internée en psychiatrie à la Pitié Salpétrière. Située en 1893, l’intrigue s’articule autour de cette dernière, bien décidée à s’échapper de l’hôpital pendant le grand Bal du Carnaval de Paris organisé dans l’établissement. A la recherche de sa mère pour s’évader, le scénario est inspiré de faits réels. Le tournage devrait débuter fin 2020, voire début 2021, selon l’avancée sanitaire.

©Sebastien Nogier/Epa/REX/Shutterstock

Léïna Jung

Balle Perdue : course poursuite à la française

Premier long métrage du réalisateur Guillaume Pierret, Balle Perdue, promet d’être riche en action, en adrénaline et en course poursuite. La bande annonce, dévoilée sur Netflix, est à la croisée du film Taxi et de Fast and Furious.

Le film met en scène le personnage de Lino, interprété par Alban Lenoir, qui prête main forte à la police après son arrestation pour le braquage d’une bijouterie. Son aisance en mécanique lui permet de devenir un atout pour la police (où le casting est quatre étoiles : Ramzy Bedia, Stéfi Celma, Nicolas Duvauchelle…). Tout tourne mal lorsque Lino est faussement accusé de meurtre. Il va devoir retrouvé la balle du crime, encastrée dans une voiture disparue. La sortie aura lieu sur Netflix le 19 juin et on a déjà hâte !

Manon Brethonnet

Ari Aster prépare un nouveau long-métrage

Le réalisateur et scénariste New-Yorkais a annoncé lors d’une interview être en train de travailler sur un nouveau projet de film. Après Midsommar, ayant fait un carton l’année dernière, le nouveau “maître du cinéma d’horreur” a cependant donné très peu de détail. Lors d’une interview avec des étudiants de l’université de Santa Barbara, il a précisé travailler sur « une comédie » . Assez surprenant ! Il a finit par préciser que ce sera une « comédie cauchemardesque de quatre heures, interdit aux moins de 17 ans ».

©Willy Sanjuan/Invision/AP/REX/Shutterstock

Manon Brethonnet

Peninsula voit sa sortie repoussée

Quatre ans après la sortie de Dernier train pour Busan qui s’est imposé comme une référence parmi les films de zombies, Yeon Sang-Ho revient avec sa suite indirecte Peninsula. Projet très attendu, sa sortie initiale en France était prévue pour le 12 août mais s’est vue repoussée au 28 octobre par précaution dans le contexte sanitaire actuel : un léger report qui n’empêche pas le film de se dévoiler un peu plus dans ses bandes annonces et ses affiches. Comme en 2016, Yeon Sang-Ho présente son film dans la sélection officielle du Festival de Cannes. Dernier train pour Busan (actuellement sur Netflix) avait alors décollé au box-office avec plus de 92 millions de dollars récoltés pour un budget d’environ 8 millions de dollars.

L’action devrait se dérouler quatre ans après les évènements du premier film, dans une atmosphère post-apocalyptique, mais avec des personnages différents qui luttent pour leur survie au milieu d’un monde dévasté et infesté de zombies. Le réalisateur, cette fois-ci doté d’un budget bien plus important, cite notamment Mad Max et La Route comme influences, de quoi ravir les fans de films post-apocalyptiques.

©ARP Selection

Nathan Esquié

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in Ciné News