Parler de théâtre sur Youtube ? Rencontre avec Weasel

© Drama Weasel – theatru-M-undi #6

Depuis la fermeture des salles de spectacle, il est devenu difficile de maintenir un rapport au théâtre, du fait notamment de la difficulté à s’adapter au format numérique. Nous en avons discuté avec la créatrice de la chaîne de vulgarisation théâtrale Drama Weasel.

Alors que sur Youtube, de nombreuses chaînes vulgarisent des disciplines très diverses, on remarque que les études théâtrales y sont un peu en retrait. C’est suite à ce constat que Weasel a décidé de lancer une petite chaîne de vulgarisation l’année dernière. Ses interrogations sur les liens entre internet et le spectacle vivant résonnent d’autant plus aujourd’hui, à l’heure du confinement.

Pourquoi est-ce que tu t’es lancée dans ce défi d’amener le théâtre sur youtube  ?

Le projet date d’il y a quatre ans, j’avais commencé à chercher des chaînes qui parlaient de théâtre car je suis une grande consommatrice de vulgarisation sur youtube. Je me disais qu’il devait forcément y en avoir, mais non, il n’y en avait pas, ça manquait.

Donc puisque je n’ai trouvé personne, autant se lancer. À partir de ce moment il m’a fallu réfléchir à ce que je voulais faire, à analyser la manière dont les vulgarisateurs faisaient, à quel public s’adresser… J’ai écrit le premier épisode il y a deux ans puis après j’ai dû investir dans des moyens techniques, une caméra, un micro… et trouver la légitimité de le faire, la confiance. Je me lançais dans une aventure et je ne savais pas du tout où j’allais. Et finalement, en avril 2019, je me suis dit «  bon, on y va  ».

Qu’est-ce qui explique cette absence du spectacle vivant de la plateforme selon toi  ?

En fait, des chaînes de critiques théâtrales, ça existe. Il y a celle de RONAN et aussi celle de Val Oche «  Le clou du spectacle  ». C’est plutôt sur le terrain de la vulgarisation historique de théâtre qu’il y avait un manque car c’est un format qui est de toute façon plus exigeant, qui demande plus de préparation, plus de réflexion. Ensuite, la différence entre une chaîne qui va parler de théâtre et une autre qui va parler de cinéma ou d’histoire, c’est le bagage précédent et donc l’intérêt des gens pour le sujet. Pour beaucoup, le théâtre ne rappelle que de vagues souvenirs de cours de français avec une approche uniquement littéraire des textes, jamais scénique. Et puis ensuite c’est très dur de se construire seul comme spectateur, le théâtre n’est pas accessible en dehors de l’entrée scolaire. Par exemple, lorsque j’ai écrit l’épisode sur le théâtre grec, je me disais qu’il fallait que j’explique le moindre terme, si on veut parler d’histoire du théâtre il faut vraiment partir du tout début pour la plupart des gens.

© Drama Weasel

Et après un an, c’est quoi ton bilan  ?

C’est très difficile et très lent de constituer une communauté qui ne soit pas issue à 95  % de personnes que tu connaîs. C’est un peu frustrant. Sinon je me rends compte que j’ai progressé sur le plan technique, sur le montage, l’écriture de scénario, parce que j’ai fait plein d’erreurs et qu’au début tu es dans un processus où tu ne peux que progresser. J’ai aussi rempli un objectif qui était de parvenir à faire visionner ces vidéos à des personnes qui ne connaissent rien au théâtre, même si je les connais par ailleurs. Et c’est la direction vers laquelle j’ai envie de me diriger : toucher un maximum de gens qui n’y connaissent rien. Donc pour l’instant, c’est une petite chaîne, il n’y a que du positif, j’attends le jour où le premier hater va poster un commentaire négatif ou misogyne [rire].

Tu as de nouveaux projets pour l’année à venir  ?

La première année c’était un test, j’ai traité des sujets que je connaissais bien, des sujets généraux pour lesquels j’ai juste vérifié par des livres et des sources que ce que j’avais dans la tête était correct. Mais pour la deuxième année, j’ai envie de traiter des aspects plus pointus, la performance par exemple mais c’est plus difficile car ça touche à des thèmes comme l’art contemporain qui font un peu peur au public.

J’aimerais aussi parler du théâtre non-occidental mais je n’y connais rien et ce sont des sujets sur lesquels je ne me sens pas très légitime. En revanche je prépare un format hors-série pour parler de comédie musicale  ! J’ai également un nouveau logo en préparation, je compte aussi créer enfin un vrai générique et continuer d’évoluer sur le plan technique.

Sur ta chaîne il y a des vidéos sur le théâtre à travers l’histoire mais il y a aussi des entretiens, qui se placent plutôt sur un mode d’analyse sociologique.

J’aime bien ces vidéos car ça me permet de ne pas être tout le temps seule mais ce sont des formats plus compliqués à mettre en place donc il faut que je sois sûre que le sujet s’y prête. J’essaie de ne pas être trop pédagogique dans mes vidéos mais pas non plus trop politique ou militante, même si parfois, j’en ai vraiment envie. Ces formats permettent d’aborder le politique et le théâtre à partir de sujets plus ou moins grave comme la place des femmes dans le théâtre et la considération des comédiennes. Ce sont des sujets délicats mais importants qui permettent aussi d’aborder davantage la dimension politique et sociale.

© Drama Weasel

Le confinement t’a forcée à innover un peu niveau contenu et tu as posté 3 vidéos qui donnent des astuces pour voir du théâtre en confinement.

J’ai oublié d’emporter mon matériel technique sur mon lieu de confinement mais tourner des vidéos me manquait donc j’ai réussi à récupérer une caméra et j’ai réinvesti dans un micro-cravate. Tout ça s’est passé au moment où les médias ont commencé à montrer du théâtre, où les salles de spectacles ont rendu accessible les captations donc j’ai décidé de faire une première vidéo pour partager ces sources.

Ensuite quelqu’un m’a fait la réflexion que tout le monde n’aimait pas les captations car le rapport au jeu est un peu différent, ça donne un rendu assez étrange, donc j’ai décidé de parler des films qui prennent pour base des pièces de théâtre. Ensuite j’ai tourné la troisième vidéo au moment où le doute persistait encore sur le maintien du festival d’Avignon et j’ai voulu interroger ça. Ces trois vidéos traitent beaucoup plus de l’actualité parce que comme j’ai du temps, le montage se fait beaucoup plus vite, je suis plus réactive.

© Drama Weasel – Belette confinée #1

C’est peut-être aussi une bonne opportunité pour penser un rapport différent au théâtre  ?

Oui car en vidéo, l’aspect «  évènement  », le fait que ce que je vois n’arrivera qu’une seule fois disparaît, ainsi que la présence physique des comédiens. Ça bouleverse donc beaucoup de choses. Le fait que les théâtres se bougent enfin pour proposer gratuitement des captations c’est d’ailleurs très positif si ça permet de rendre enfin le théâtre accessible pour tout le monde. Il y a des gens, qui de manière générale, ne peuvent pas se rendre dans un théâtre donc si ces personnes peuvent voir des spectacles du fond de leur canapé, tant mieux. C’est aussi le moment parfait pour s’interroger sur la manière de faire une captation, en arrêtant par exemple de faire des gros plans sur les visages des comédiens parce que ça n’a pas d’intérêt au théâtre.

De toute manière, la situation va modifier beaucoup de choses pour les lieux culturels dans les mois à venir.

Je pense qu’on ne se rend pas encore compte à quel point c’est catastrophique. Je ne sais pas comment certains théâtre vont s’en remettre, tout est très flou. Et puis il y a aussi la question des intermittents qui ont déjà un statut assez précaire. Je serais triste de me dire que les théâtres restent fermés cet été car il sera très compliqué de survivre à ça, en même temps, comment peut-on justifier l’ouverture de ces salles alors que les grands rassemblements vont être interdits jusqu’en septembre  ? Et puis pour l’après, on ne peut pas savoir, il y aura peut-être une baisse de fréquentation, peut-être pas. Ce qui est sûr c’est que la pratique artistique ne va pas s’arrêter et la situation laisse aussi la possibilité aux artiste de s’attaquer vraiment à la question du numérique.

Vous pouvez retrouver Weasel sur sa chaîne youtube Drama Weasel et sur son compte instagram @weasel_tm.

1 commentaire