Agend’art – Le déconfinement attendra

Tous les quinze jours, la rubrique Art de Maze vous propose une sélection d’événements culturels à ne pas manquer. Bien que l’heure soit au déconfinement, la culture, elle, devra attendre ! Alors qu’est ce qu’on fait en ce mois de mai ? Petit tour des initiatives inspirantes à découvrir depuis chez vous.

Capture d’écran Culture@home © Arte.tv

Événements – La #MuseumWeek 2020 : 7 jours, 7 thèmes, 7 hashtags

L’événement est cette année placée sous le signe de l’unité © MuseumWeek 2020

En ce dimanche 17 mai, retour sur une MuseumWeek un peu particulière pour son édition 2020, placée sous le signe de l’unité (en anglais : togertherness). La période de crise sanitaire qui pèse lourdement sur le secteur de la culture n’aura pas empêché l’événement de se tenir, en concentrant les efforts de chacune des institutions participantes sur l’utilisation des hashtags, afin de renforcer le sentiment de connexion citoyenne autour d’une réalité partagée aujourd’hui, par tous. Née en 2014, la Museum Week est une manifestation mondiale qui prend place pendant une semaine, invitant musées, associations et institutions culturelles à proposer des événements in situ et du contenu sur les réseaux sociaux. Tous les contenus partagés sur les réseaux sociaux sont à retrouver à partir des hashtags suivants : #MuseumWeek #MuseumWeek2020 #MuseumsForCulture #MuseumsFromHome #StayHome #ShareCulture

Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site museum-week.org

Théâtre – « Théâtre et canapé » par l’Odéon

© Théâtre de l’Odéon

« Pour spectatrices et spectateurs en manque en période de confinement.  » Aussi surprenant que cela puisse paraître, Théâtre et canapé nous invite à rester confiné pour profiter d’un contenu de qualité, depuis notre canapé. Au programme cette semaine, on redécouvre Je disparais et Rien de moi, deux pièces du dramaturge norvégien Arne Lygre, mises en scène par Stéphane Braunchweig et interprétés à La Colline – Théâtre National en 2011 et 2014 ; on s’intéresse au spectacle The Encounter de Simon McBurney accueilli à l’Odéon en 2018 qui raconte l’histoire du photographe-reporter Loren McIntyre à la recherche d’une tribu isolée aux confins du Brésil et du Pérou en pleine jungle, dont l’écrivain roumain Petru Popescu tirera le roman Amazon Beaming. De ce récit, Simon McBurney y a puisé la matière d’un spectacle solo étrange et envoûtant, pour nous faire partager ce voyage hors du temps par les voies du théâtre le plus inventif et le plus contemporain. À explorer sur complicite.org ou la chaîne Youtube associée. C’est enfin une série d’entretiens menés par le metteur en scène Giorgio Barberio Corsetti, directeur du théâtre de Rome avec des metteurs en scène internationaux à laquelle il nous est possible d’assister depuis notre canapé. Entre réflexions sur le théâtre et création en temps de confinement, l’heure est à la remise en question !

Théâtre sur canapé, depuis le site du théâtre de l’Odéon.

Podcast – La Fugue à écouter « Au coin culture » sur Rue des confinés

Podcast La Fugue © Rue des confinés

Le confinement s’assouplit mais les initiatives continuent à se multiplier. Par le site rue des confinés, les étudiants de l’ESJ Lille vous tiennent informés des événements citoyens, des décisions politiques et vous font aussi découvrir les créations artistiques et culturelles qui foisonnent en ce moment. Leur rubrique Au coin culture est toujours très active avec des chroniques comme Conficiné pour vous donner des idées de films à regarder ou Au DD qui expose les plus beaux dessins pour égayer vos dimanches. Coup de cœur personnel : le podcast La Fugue où chaque semaine de douces voix vous lisent des extraits de leurs lectures, des petites phrases prises au vol ça et là de Camus à Musset en passant par Brel ou Pessoa.

La rubrique « Au coin culture » est à retrouver sur le site ruedesconfines.com

Lisette Pouvreau

Web-série – «  Culture@home » par Arte

© culture@home

Dans l’idée d’ouvrir la culture au plus grand nombre en cette période de crise sanitaire, Arte.tv lançait à partir de mi-avril Culture@home. Une web-série touchante et pleine d’humour qui observe ce qui se fait ces dernières semaines sur les scènes culturelles européennes. Avec créativité et profondeur, Bianca Hauda à Cologne et Romy Strassenburg à Paris présentent ainsi les initiatives artistiques les plus marquantes dans de nombreuses disciplines. Entre photographie, sculpture, danse, théâtre et plus encore, ces épisodes de 18 minutes nous entraînent à la rencontre des artistes, leur processus de création et leur façon de penser à l’heure où l’accès à la culture est plus limité que jamais. Dans le dernier épisode Culture@home #5 sorti le 15 mai 2020, c’est à l’œuvre du sculpteur Gereon Krebber que l’on s’intéresse, alors qu’elle s’apprête à accueillir la colonie d’abeilles pacifiques de l’apicultrice Kathrin Bielfeld. Une démarche écologique selon l’artiste pour qui, « si les abeilles meurent à terme, tout mourra aussi. » Depuis Paris cette fois-ci, on se penche sur la bataille d’images à laquelle se livrent actuellement les maisons de haute couture à travers la création de masques comme « objet tendance » . On apprend un tour de magie, on suit un journal de danse ou encore un photographe qui documente les effets du Covid-19 sur les familles de migrants bloquées à Athènes. Pour en savoir plus, rendez-vous sur Arte.tv.

Culture@home, une web-série de 5 X 18 minutes à découvrir sur Arte.tv

Publication – Le n°26 de la revue Figure Figure à lire en ligne

Figure Figure, n°26 © Figure Figure

Spécialisée dans la jeune création contemporaine, Figure, Figure est une revue mensuelle exclusivement numérique. Fondée en 2017, elle place le dialogue au cœur de son approche : chaque numéro prend ainsi la forme d’un entretien-fleuve avec un artiste émergent. Son titre évoque le tête-à-tête, la forme esthétique, le symbole, les mouvements, mais également ce procédé linguistique qu’est la figure de style. Figurer, c’est se représenter et «  figure it out  » signifie comprendre. Disponible en libre téléchargement sous format PDF, la revue devient une sorte d’objet virtuel qui peut se multiplier à l’infini s’inscrivant dès lors dans une logique d’accessibilité et de partage. Le collectif cherche ainsi à valoriser la diffusion du savoir en documentant le contemporain au travers d’archives libres d’accès. Dans son dernier numéro, Figure Figure met à l’honneur l’artiste Mimosa Echard révélée au Salon de Montrouge en 2012. Son credo : jouer des produits genrés de l’industrie sur un ton à mi-chemin entre l’ironie et la fascination.

Figure Figure, n°26 avec Mimosa Echard. À lire en format PDF

Marie Crabié

Rédactrice en chef de la rubrique Art. Curieuse et intriguée par la création artistique sous toutes ses formes

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.