CINÉMA

(Re)Voir – « Harry Potter » et ses antagonistes

Harry Potter et les reliques de la mort - partie 2
Copyright Warner Bros. France

Copyright Warner Bros. France

Ce mardi 21 avril, Harry Potter et la Chambre des secrets est diffusé sur TF1 à partir de 21h05. L’occasion de revenir sur la saga entière produite par Warner Bros et adaptée des romans fantastiques de J.K. Rowling, et plus précisément sur les méchants opposés à Harry et ses acolytes.

La série américano-britannique commence en 2001 avec Harry Potter à l’école des sorciers et s’achève en 2011 avec la sortie du dernier opus scindé en deux parties Harry Potter et les Reliques de la mort. Les rôles principaux, Harry Potter, Hermione Granger et Ron Weasley sont respectivement joués par Daniel Radcliffe, Emma Watson et Rupert Grint. Les trois amis tout au long des sept films vont fatalement devoir affronter les forces du mal et notamment Lord Voldemort, Seigneur des Ténèbres, interprété par Ralf Fiennes.

Voldemort cherche à assoir un pouvoir absolu sur le monde des sorciers ainsi que celui des moldus. J.K. Rowling s’intéresse plus précisément à la personnalité des antagonistes d’Harry Potter. Souvent abandonnés, sans famille et dépourvus d’amour, ils tentent de se venger de leurs conditions. D’autres, par terreur, n’osent tourner le dos à Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.

Les Serpentards

À Poudlard, école de Magie, il existe quatre maisons distinctes : « Gryffondor », « Poufsouffle », « Serdaigle » et « Serpentard ». Les élèves y sont répartis en fonction de leur personnalité. Les Serpentards sont connus pour être plus manipulateurs et ambitieux, comme l’était le fondateur de la maison : Salazar Serpentard.

Ce dernier avant son départ, causé par un conflit avec Godric Gryffondor, a construit la chambre des secrets dans les sous-sols de l’école. La créature qui y vit, emblème de la famille Serpentard, est chargée d’assassiner les élèves indignes d’étudier à Poudlard, les enfants de moldus (non-sorciers). L’antagonisme entre les Gryffondor et les Serpentard existe depuis leur origine. Ils avaient une vision de la magie aux antipodes : Godric était pacifiste alors que Salazar était suprémaciste. Cette opposition perdure et pousse les Serpentard à s’éloigner des autres sorciers.

Harry Potter et la chambre des secrets
Copyright D.R.

La figure maléfique de Voldemort

Voldemort, héritier de Salazar Serpentard, cherche à s’imposer dans le monde des sorciers selon ses idéaux. Il use de la violence, notamment par des sortilèges illégaux et assassine quiconque s’oppose à lui. Il effraie au point que nul n’ose prononcer son nom, il devient : Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom.

De son vrai nom Tom Elvis Jédusor, le mage noir dès sa jeunesse, s’inscrit comme une personne secrète, solitaire mais aussi séductrice et ambitieuse. Le jeune homme au fur et à mesure de sa scolarité fait des recherches sur sa famille. Sa mère, sorcière, a exercé un philtre d’amour sur son père, moldu. Lorsqu’elle s’est rendue compte que sans cette potion, il ne l’aimait pas, elle abandonne son fils et son mari. Plus tard, Tom Jédusor renie les origines moldues de son père, change de nom et crée son propre entourage de « sang-pur », les futurs Mangemorts. Il comprend qu’il est, par le sang de sa mère, l’héritier de Salazar Serpentard. Lui aussi parle fourchelangue, la langue des serpents, et a le pouvoir de s’introduire dans les esprits.

Tom Jédusor a l’obsession de devenir immortel. Pour ce faire, il partage son âme en sept parties et crée six horcruxes, des objets symboliques à ses yeux. Dans chacun de ces objets sera introduit une partie de son âme, chaque objet est égal à un meurtre. Lord Voldemort aux yeux de tous est un être exceptionnel, mais défait de toute humanité à cause de son désir d’immortalité qui le rend impitoyable.

Harry Potter et les reliques de la mort – partie 2
Copyright Warner Bros. France

Influence et domestication : les Mangemorts

Voldemort après dix ans de souffrance tente de revenir au pouvoir. Pour ce faire, il use de ses fidèles serviteurs : les Mangemorts. Il les convoque instantanément grâce au signe des Ténèbres qu’ils ont sur l’avant bras, en forme de tête de mort avec un serpent sortant de sa bouche. On peut faire référence à Peter Pettigrow, responsable de la mort de Lilly et James Potter. Alors qu’il était leur ami lors de sa jeunesse à Poudlard, il deviendra l’un des nombreux serviteurs de Voldemort. Il se donne entièrement à lui pour l’aider à reprendre possession de son corps dans Harry Potter et la Coupe de Feu.

Bellatrix Lestrange, quant à elle, apparait dans Harry Potter et l’Ordre du Phénix après avoir été libérée de la prison d’Azkaban. Voldemort lui a appris les Forces du Mal. C’est une femme arrogante et sadique. C’est elle-même qui a torturé par le sortilège Endoloris les parents Londubat.

Les Mangemorts se retrouvent en une idéologie qui relève de la suprématie raciale des sang-purs. Cette idéologie semble légitimer l’utilisation des sortilèges illégaux. Les Mangemorts exercent une grande influence auprès du Ministère de la Magie puisque certains y occupent des postes clés tels que Lucius Malefoy. Dans Harry Potter et l’Ordre du Phénix, il est le meneur des Mangemorts lors d’une bataille au Département de la Magie contre les sorciers de Poudlard. De plus, les détraqueurs, censés garder les prisonniers d’Azkaban, créatures dépourvues d’âme qui apparaissent pour la première fois dans Harry Potter et le prisonnier d’Azkaban, sont petit à petit sous les ordres de Voldemort.

La réunion des Mangemorts dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé et Harry Potter et les Reliques de la mort représente l’ascension au pouvoir de Lord Voldemort. Il avait pris le contrôle du Ministère de la Magie et prend indirectement possession de Poudlard. Mangemorts et sorciers de l’École de magie vont s’affronter.

Harry Potter et les reliques de la mort – partie 1
Copyright Warner Bros. France

La place de la jalousie

La jalousie dans la saga est omniprésente et crée une sorte d’ambivalence concernant le caractère des personnages, entre méchanceté, intelligence, peur et bienveillance. On peut faire référence à Severus Rogue au caractère ambigu. Dès le premier film il montre son animosité envers le héros en l’humiliant régulièrement. Pourtant, Rogue est brillant, et semble tout particulièrement s’intéresser à l’ingéniosité d’Harry Potter. Il laisse entrevoir sa curiosité et son instinct protecteur envers le jeune homme et le sauve à plusieurs reprises de situations complexes.

Mais Rogue déçoit Harry Potter et le spectateur par la même occasion. Il brise la confiance que lui accordait les yeux fermés Albus Dumbledore. Rogue dans Harry Potter et le prince de Sang-Mêlé choisit son camp auprès des Mangemorts. Concernant son enfance, Rogue est né sang-mêlé, et a bénéficié d’une jeunesse sans tendresse, son père était violent et sa mère indifférente à l’égard de son enfant. Dans son quartier, il fréquente la mère d’Harry Potter, Lily, née moldue. À Poudlard, en tant que Serpentard, il devient régulièrement la victime des moqueries de James Potter et Sirius Black, tous deux Gryffondor. Après avoir perdu définitivement l’amour de Lily, il rejoint peu à peu les forces obscures.

Harry Potter a le visage de son père et les yeux de sa mère : Rogue est partagé entre mépris et sagesse envers le garçon. Sa jalousie envers James Potter est viscérale, et les sentiments qu’il éprouve au contact d’Harry sont bien le signe de sa véritable allégeance.

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban
Copyright Warner Bros. France

La jalousie anime aussi Drago Malefoy. Il est jaloux dès le début de la saga de la popularité et des exploits d’Harry Potter. Il tente notamment par le biais de l’argent de son père, de s’imposer et devient le premier rival de l’Élu. La famille Malefoy est au service du Seigneur des Ténèbres qui exerce une grande influence sur eux. Ils sont apeurés par Voldemort. Cette peur se traduit notamment dans Harry Potter et le Prince de sang-mêlé, dans lequel Drago qui a pour mission celle de tuer Dumbledore au prix de sa propre vie, abaisse sa baguette devant le Directeur.

De l’amour à la haine : Harry Potter

Après la naissance d’Harry Potter, Lord Voldemort apprend de la prophétie de la voyante Sibylle Trelawney, qu’un enfant né en Juillet aura le pouvoir de vaincre le mage noir : Voldemort. C’est alors que Voldemort après avoir assassiné les parents d’Harry Potter tente de s’en prendre au nouveau né par un sortilège de mort : Avada Kedavra. Il est intéressant de se pencher plus précisément sur la prophétie car deux garçons répondaient à ses caractéristiques : Neville Londubat, issu d’une famille de sang-pur, et Harry Potter. L’exceptionnel Voldemort pense spontanément au sang-mêlé et le marque comme son égal.

Le sortilège ne laisse qu’une cicatrice en forme d’éclair sur le front d’Harry Potter mais détruit entièrement le corps du mage noir. Alors, c’est par ce sortilège qu’Harry Potter devient à lui seul un horcruxe. Une partie de l’âme de l’assassin de ses parents se trouve en lui. Voldemort et Harry Potter ont entre eux, un lien indéniable. Leurs baguettes magiques et leurs esprits sont connectés. Le premier signe est le don d’Harry pour parler fourchelangue. Toutes ces caractéristiques perturbent Harry Potter qui semble être l’alter ego du Seigneur des Ténèbres.

Harry Potter et l’Ordre du Phenix
Copyright D.R.

Cependant, seul un sentiment les oppose radicalement : l’Amour. Effectivement, c’est bien l’amour de sa mère qui l’a sauvé lors de la nuit du drame de ses un an ainsi que celui de ses amis qui l’entourent et l’accompagnent par choix, dans chacun de ses périples. Il reçoit l’aide de ses professeurs, de la famille Weasley ainsi que la tendresse de Ginny. Voldemort est jaloux de cet amour qu’il n’a pas et n’aura jamais ayant été abandonné enfant et étant obligé d’exercer une terreur sur les Mangemorts pour qu’ils lui soient fidèles. Il semblerait que ce soit cet amour qui réussisse à Harry Potter dans toutes les épreuves qu’il traverse. Voldemort attend Harry Potter dans la forêt interdite, lieu de vie des animaux fantastiques, pour un duel fatal.

La personnalité des antagonistes d’Harry Potter est fixée dès leur entrée dans la maison Serpentard. Le spectateur s’attache à quelques-uns de ces personnages ambivalents, partagés entre l’influence et la terreur qu’exerce sur eux le Maitre des Ténèbres et l’amour et l’attachement à leur vie passée à Poudlard. Leur serment auprès de Voldemort est inviolable. Ils choisissent la vie à la mort.

Auteur·rice

You may also like

More in CINÉMA