LES CLIPS DU MOIS – Mars #2

Désormais chez Maze, on vous parlera clips deux fois par mois pour plus de beauté dans les yeux et dans les oreilles. Pour cette deuxième sélection du mois de mars, on danse avec les morts dans le clip de L’Epée, on arpente les routes du temps avec TERRIER et on s’échappe en Normandie avec Feng Suave.

Ascendant Vierge – Faire et Refaire par Kevin Elamrani-Lince

Avis aux nostalgiques des clubs obscurs en cette triste période de fêtes disparues, le duo électrique Ascendant Vierge dévoile son tout premier clip Faire Et Refaire. Après Influenceur un premier single qui annonçait déjà la couleur morbide et psyché du projet de Mathilde Fernandez et Paul Seul, les deux corbeaux révèlent un second extrait accompagné d’une vidéo. Un clip signé Kevin Elamrani-Lince où le duo habite un espace industriel et dense peuplé de machines électroniques et d’écrans à profusions. Entre lumière puissante et obscurité, les artistes tel des robots déambulent dans la pièce entrainés par les sonorités gabber et la voix lyrique étrange de Mathilde Fernandez. Un clip futuriste et apocalyptique qui dessine l’univers de Vierge premier EP du groupe à paraître courant juin sur le label berlinois Live From Earth. En espérant que le dark-clubbing aura repris d’ici là.

Pauline Pitrou

Prudence – Never With U par Léo Chadoutaud

Si ce nom ne vous dit rien au premier abord, Prudence, il s’agit pourtant du nouveau projet solo d’Olivia Merilhati, échappée de le formation The Dø. Elle s’élance ici dans un tout autre registre exploitant des vibes résolument pop. Prudence s’impose dans ce clip sous les traits d’une warrior hors-normes, entre le jeu vidéo et l’animé, faisant usage d’un noir profond et de variations de roses éclatantes, un tout vif aux airs de révoltes.

Caroline Fauvel

L’Epée – On dansait avec elle (feat. Bertrand Belin) par Marlène Ciampossin et Elric Dufau

Dernier clip de l’album DiaboliqueOn dansait avec elle chanté en duo avec Bertrand Belin clôt le premier chapitre du groupe, au travers d’animations en noir et blanc, réalisées par Marlène Ciampossin et Eric Dufau (déjà crédités sur les clips Pink Flamingos et Russian Roulette des Limiñanas). Une idée qu’Eric a directement puisé dans le travail du dessinateur de BD Edmond Baudoin, que Marlène suivait sur un film. “On était à la plage, Lionel, Marie, Clive, des amis et moi, et on discutait. L’idée de faire le clip est venue comme ça, pendant la baignade” raconte Eric Dufau : une idée qui a pris vie aussi vite qu’elle s’est réalisée, un après-midi. En attendant de nouvelles dates pour leur tournée (qui a du être annulée), dansez, dansons… de quoi rendre les retrouvailles plus mémorables.

Guillaume Lacoste

S+C+A+R+R – The Rest Of My Days par Jack Antoine Charlot

Si vous avez vu J’ai perdu mon corps de Jérémy Clapin, cet artiste vous sera sans doute familier. S+C+A+R+R signait en effet l’année passée You’re The One sur la bande originale du film, orchestrée par Dan Levy ; il revient ici avec une nouvelle composition électronique – également enregistrée, mixée et produite par Dan Levy – The Rest Of My Days. Le clip du morceau nous propose un spectacle à l’animation dansante et entraînante, en proposant une identité travaillée autour de ce personnage aux traits lissés par des reflets violets et des nuances impeccables de blancs. Un premier clip original engageant pour cet artiste à la carrière prometteuse.

Caroline Fauvel

TERRIER – Traversée Punk par Julien Peultier

Un poème aux airs de road-trip en noir et blanc qui défile à tout allure : voilà ce que nous offre le jeune Terrier, espoir flamboyant de la scène française émergente avec son nouveau clip Traversée Punk. Après Tourniquet, un premier essai musical et vidéo renversant, l’artiste nous invite à voyager dans un périple nostalgique et solitaire. Filmée par Julien Peultier (guitariste du groupe Last Train), la vidéo suit le chanteur dans la campagne anglaise en route vers sa liberté. Peuplé de paysages sublimes et d’espoir, le clip nous emmène dans le monde de Terrier où chaque mot scandé ou chanté résonne haut et fort et transperce le coeur. Une belle échappée comme une catharsis qui nous ramènerait presque aux années Fauve.

Pauline Pitrou

FELOWER – Fugue par Felower

« Sens-tu s’arrêter la vie et tous les combats commencés », des phrases percutantes déformées par un auto-tune lancinant comme un dernier cri de détresse à la planète terre. Pour ouvrir son projet électronique, FELOWER, jeune artiste de la scène stéphanoise dévoile Fugue, ovni étrange et poignant d’une modernité folle. Pour accompagner son titre, il fabrique lui même un clip en 3D bercé de signaux lumineux aveuglants et de pierres qui s’écroulent. Une prouesse technologique sonore et visuelle signée par un féru d’animations qui nous laisse bouche bée. Un premier clip fantomatique sorti tout droit d’un rêve de SF où le jeune artiste nous présente son alter-ego et nous invite dans son monde envoûtant.

Pauline Pitrou

Feng Suave – Maybe Another Time par Bob Sizoo et Najim Jansen

Une échappée solitaire cela vous tente ? Le duo Feng Suave nous cueille à point nommé avec les clichés délicats de Maybe Another Time, sa dernière partition solaire et mielleuse. Les falaises d’Etretat, les champs de colza, le Mont Saint Michel, des champs endormis sous le ciel nocturne, une mer calme aux tons verts-bleus – c’est dans ces paysages si caractéristiques de la Normandie que le duo a fait le choix de développer tout en douceur sa musique en promenant cette caméra espiègle sur ces images de cartes postales, qui nous laissent rêveur.euse.s.

Caroline Fauvel

Lebanon Hanover – The Last Thing par Larissa Iceglass

En ces temps d’apocalypse, un joyau d’outre-tombe nous survient du groupe de dark- wave adulé Lebanon Hanover. Extrait de leur nouveau single deux titres The Last Thing à paraître le 30 mai prochain, le duo suisse-britannique macabre dévoile le morceau éponyme accompagné d’un clip industriel réalisé par la chanteuse du groupe Larissa Iceglass. Dans cette vidéo, les deux artistes s’installent dans un décor urbain armé.es de leur guitare et synthé fétiche pour jouer leur titre. Ciel bleu gris hanté par la pollution et grillages, Lebanon Hanover recrée une froideur visuelle proche de celle qu’ils composent. Un clip sombre à souhait, comme on les aime, qui s’achève dans un champs de courges sinistre.

Pauline Pitrou

Pauline Pitrou

Lyon / Paris

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés