Autrement ditSOCIÉTÉ

AUTREMENT DIT – Coronavirus, Afghanistan, 49.3 et Slovaquie

© Edouard Philippe annonce l’utilisation du 49.3 pour la réforme des retraites à l’Assemblée nationale le 29 février

Chaque lundi matin, les infos que vous avez loupées, celles que vous n’avez pas comprises, et celles dont vous vous foutez  : autrement dit, l’actu de la semaine résumée.

Faut-il avoir peur du coronavirus ?

C’est quasiment le seul sujet de conversation de ces dernières semaines : le coronavirus covid-19, parti de Chine, gagne plusieurs pays européens dont la France, où près de 150 cas ont déjà été détectés, et où deux personnes y ont succombé. Partout dans le monde des mesures de protection sont mises en place. En France, les personnes revenant des zones à risque sont confinées durant deux semaines ; certains événements sont annulés, et les rassemblements de plus de 5.000 personnes dans un endroit confiné ne sont plus autorisés ; dans l’Oise, des communes ferment leurs écoles pour éviter tout risque de propagation… Bref, la vigilance est de mise, et la panique n’est pas loin. Mais cette pneumonie virale est-elle si dangereuse ?

Selon les premiers résultats d’une étude menée par des experts chinois, la maladie est bénigne dans 80 % des cas. Comme la grippe, le virus est surtout dangereux pour les personnes les plus fragiles : les jeunes enfants, les personnes âgées, les femmes enceintes… Le taux de mortalité est pour l’instant de 3 %, c’est vrai que c’est dix fois plus que celui de la grippe, mais le virus semble se répandre bien moins vite. En résumé, la vigilance est absolument nécessaire pour limiter le nombre de contaminations, mais rien ne justifie pour le moment la psychose.

Réforme des retraites : passage en force avec le 49.3

Ce samedi 29 février, le premier ministre Edouard Philippe annonce devant l’Assemblée nationale le recours au 49.3 pour faire adopter la réforme des retraites. Depuis deux semaines ladite réforme est discutée à l’Assemblée sans issue à l’horizon. Le texte qui entrera en vigueur ne sera pas le texte initial mais une version révisée avec plusieurs amendements en lien avec les partenaires sociaux. Pourtant, ce qui est présenté comme un compromis n’est pas perçu comme tel par les députés. Plusieurs motions de censure ont été déposées par les partis de droite et de gauche contre le gouvernement, les oppositions au Parlement ne sont pas prêtes de se calmer.

A lire aussi : César 2020 – De la honte à l’étouffement

Accord historique entre l’Afghanistan et les Etats-Unis

Samedi, Washington et les talibans signent un accord en vue d’un retrait des troupes américaines et de l’ouverture de négociation entre Afghans. Cet accord conclu 18 mois de discussions mais surtout 18 ans de guerre dans la région. En échange du retrait total des forces étrangères d’ici 14 mois, les révoltés s’engagent à ne pas accueillir, ni soutenir des groupes djihadistes. Ils s’engagent aussi à participer aux pourparlers avec le pouvoir à Kaboul. Cet accord à comme grand principe «  d’aboutir à la paix en Afghanistan entre l’Etat islamique d’Afghanistan qui n’est pas reconnu par les Etats-Unis comme un Etat et qui est connu sous le nom des talibans, et les Etats-Unis d’Amérique  ». 13 000 soldats américains sont déployés aujourd’hui sur le territoire, ils ne seront plus que 8 600 d’ici un mois.

L’accord reste précaire, même s’il est encourageant pour la suite, les moyens de contrôle pour que chaque partie respecte ses engagements sont flous. D’autant plus que la mise en œuvre de l’accord bute dès le départ sur la libération des prisonniers à cause du refus du président afghan Ashraf Ghani. Le respect des droits de l’homme dans les négociations qui suivront entre les Afghans semble lui aussi difficile à accomplir.

Elections législatives en Slovaquie : le parti anti-corruption victorieux

Les Slovaques ont voté ce samedi pour les élections législatives. Le parti centre droit OLaNO a remporté les élections face aux populistes du gouvernement sortant. C’est une victoire pour les Slovaques contre la corruption au sommet de l’Etat qui a notamment conduit à l’assassinat de Jan Kuciak, journaliste d’investigation et sa financée Martina Kusnirova. Ce meurtre avait déclenché en 2018 les plus grandes manifestations que le pays a connu depuis l’époque communiste. Ces nouvelles élections auront pour effet de renouveler le Parlement et la concrétisation d’un problème national pour les Slovaques depuis 2018.

Le dernier hommage à Kobe Bryant

Un mois après l’accident d’hélicoptère qui leur a couté la vie, un ultime hommage public a été rendu lundi 24 février à la légende du basket Kobe Bryant, et à sa fille Gianna, âgée de 13 ans. Plus de 20.000 personnes, stars et anonymes, se sont réunies au Staples Center, la salle des Lakers de Los Angeles, l’équipe où Kobe Bryant a joué toute sa carrière. Une cérémonie pleine d’émotion, marquée entre autres par les discours de sa femme Vanessa, et de l’autre légende du basket américain, Michael Jordan. La veuve de Kobe Bryant qui a le même jour déposer plainte contre la compagnie d’hélicoptères, et les ayant-droits du pilote, lui aussi mort dans l’accident.

https://twitter.com/NBATV/status/1232022463313170432?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1232022463313170432&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.france24.com%2Ffr%2F20200224-un-dernier-hommage-rendu-%25C3%25A0-kobe-bryant-par-sa-famille-et-les-stars-de-la-nba

Auteur·rice

You may also like