MUSIQUE

Quels sont les 50 meilleurs albums de la décennie 2010 ?

50. Weyes Blood – Titanic Rising (2019)

Après trois ans d’absence, Natalie Mering alias Weyes Blood faisait démarrer l’année musicale 2019 de belle manière, avec un quatrième opus acclamé par la critique. L’Américaine réalise elle-même les deux clips des deux singles de Titanic Rising, Movies, et Everyday.

49. Ibeyi – Ibeyi (2015)

Filles d’Anga Diaz, le percussionniste du mythique Buena Vista Social Club, les jumelles Lisa-Kaindé et et Naomi Diaz ont (presque) toutes les musiques du monde dans le sang. De la France au Venezuela, de Cuba à la Tunisie, elles livrent en 2015 leur premier album éponyme, Ibeyi, en forme de syncrétisme musical.

48. MGMT – MGMT (2013)

Plus sombre et peut-être moins abordable que les deux premiers opus, l’album éponyme de MGMT est pourtant un véritable succès critique.

47. Leonard Cohen – You Want It Darker (2016)

2016 fut une rude année pour les amoureux de la musique : en janvier, David Bowie disparait deux jours après la sortie de son album, Blackstar ; le 7 novembre, c’est Leonard Cohen qui s’éteint, deux semaines à peine après la sortie de You Want It Darker. Dès sa sortie, le disque sonne comme son ultime enregistrement. Le vieil homme semble prêt à mourir, nous dit adieu, et se livre à Dieu. Sublime.

46. Beach House – Thank You Lucky Stars (2015)

2015 c’est clairement l’année de Beach House. Trois ans après le déjà très bon Bloom, le duo de Baltimore passe la seconde, et a la bonne idée de ne pas sortir un seul, mais deux albums. Thank You Lucky Stars se classe donc 46e de ce top. Mais qui sait, on verra peut-être Depression Cherry un peu (ou beaucoup) plus haut ?

45. The Black Keys – Brothers (2010)

Pour beaucoup, c’est le dernier album avant que l’on perde un peu nos deux amis de l’Ohio, Dan Auerbach et Patrick Carney. Classé deuxième meilleur album de l’année 2010 par le magazine Rolling Stone, Brothers est un succès commercial, avec un million de copies vendues, notamment grâce aux singles Tighten Up, et Next Girl.

44. Jorja Smith – Lost & Found (2018)

Le monde entier l’a vraiment découvert avec le splendide Blue Lights, mais Jorja Smith a plus d’une corde à son arc. Après les premières parties de Bruno Mars, la Britannique collabore avec Kendrick Lamar et Drake, avant de sortir son premier LP, le tout à 21 ans seulement. Pas mal.

43. James Blake – Overgrown (2013)

Ce n’est pas la peine de chercher à définir James Blake, c’est impossible. Souvent déroutant, au point d’être difficile à suivre désormais selon beaucoup, le jeune homme est, dans un autre genre, un surdoué, à l’image de sa compatriote ci-dessus. Peut-être plus musicien que chanteur, James Blake est adoubé par Brian Eno. Pas mal non plus.

42. Nick Cave & The Bad Seeds – Push The Sky Away (2013)

Le problème des génies, encore plus quand ils sont aussi productifs que Nick Cave, c’est qu’on ne sait plus vraiment quoi raconter sur eux. Quand bien même il n’avait déjà plus rien à prouver, l’Australien a continué, tout au long de la décennie (jusqu’à son dernier opus sorti il y a quelques semaines) a marqué l’histoire du rock et de la musique en général.

41. DIIV – Oshin (2012)

Signés d’entrée chez Captured Tracks, le label de Mac DeMarco et Thee Oh Sees entre autres, les New-Yorkais ont remis dans la lumière le shoegaze avec leur premier album, un style que l’on croyait disparu depuis bien longtemps.

Auteur·rice

You may also like

More in MUSIQUE