Petite maison, grandes idées #1 – Makaka Éditions

Une fois par mois, la rubrique littérature de Maze vous présente une maison d’édition peu connue mais dont les richesses méritent le détour. Ce mois-ci, nous nous intéressons aux Éditions Makaka, spécialisées dans la bande-dessinée.

Pour mieux connaître cette maison, leurs deux fondateurs Karine et Shuky ont répondu à nos questions.

Pouvez-vous vous présenter et nous parler de votre parcours professionnel, du chemin que vous avez emprunté pour devenir éditeurs ?

Nous travaillions tous les deux dans le milieu de la culture et de la communication, à Paris. Après quelques années à faire nos armes, nous avons quitté nos emplois respectifs pour créer le travail de nos rêves, où nous pourrions nous laisser guider par nos passions, nos envies, nos exigences, nos valeurs. Nous avons toujours été des entrepreneurs dans l’âme. C’est par amour de la BD, de l’écriture et des beaux objets en commun que nous nous sommes lancés. Aussi, nous avons un solide bagage en communication et marketing, de la créativité, un brin d’audace, un peu de folie, et … c’est tout  !

Quelle est la genèse des éditions Makaka  ?

La bande-dessinée a toujours été notre passion. En 2006, nous avons créé un site internet (www.30joursdebd.com) qui proposait aux lecteurs une planche de BD inédite et gratuite, dessinée par un auteur différent, chaque jour. Pour les lecteurs, l’intérêt était de vivre une expérience de lecture quotidienne riche et de découvrir des auteurs de talent. Pour les auteurs – amateurs – l’objectif était d’avoir une belle visibilité et de se faire connaître auprès du grand public. Rapidement, il est devenu nécessaire de publier, sous format papier, les talentueux auteurs que nous rencontrions.

Makaka Éditions a été fondé en 2007. Et depuis toujours, notre vocation est de publier de jeunes auteurs, encore inconnus et pourtant talentueux. Nous en avons ainsi fait connaître une quarantaine au grand public et travaillons toujours avec la plupart d’entre eux. Nous sommes les premiers fans de nos auteurs et avons toujours été animés par la passion. C’est pourquoi nous ne leur faisons pas de commandes  : ils nous parlent de ce qu’ils aimeraient créer et de ce qui les animent, puis nous voyons ensemble comment réaliser l’ouvrage.

En 2019, notre catalogue compte plus de 80 titres, dont 33 ont été distingués à travers 56 labels, nominations et prix (dont le Festival d’Angoulême). À l’international, nous sommes présents dans 8 pays, avec 31 titres traduits, dont la majorité est issue de notre collection phare “La BD dont vous êtes le héros©”, à la croisée du livre et du jeu.

À qui s’adressent les collections des éditions Makaka ?

Les collections s’adressent à tout public : les enfants, les adolescents, les jeunes adultes. Pour les livres qui appartiennent à la collection générale, nous veillons à proposer plusieurs niveaux de lecture, ce qui permet à chacun d’y trouver son plaisir. Pour « les BD dont vous êtes le héros », nous spécifions des niveaux de difficulté pour que les lecteurs puissent choisir en conséquence.

Parlez-nous, plus précisément, de votre concept de « BD dont vous êtes le héros » ?

C’est un mélange entre la BD et le jeu de rôle. les lecteurs peuvent créer leur propre aventure en choisissant les actions et les chemins qui leur semblent opportuns afin mener à bien leur mission. La lecture commence donc au début du livre, mais rapidement, elle creuse son propre chemin, souvent de façon non-linéaire, et permet de visiter la multitude de possibilité que permet l’ouvrage. L’originalité de ce format réside dans le fait que la « rejouabilité  » est grande !

Il est, parfois, possible de choisir le personnage que l’on souhaite incarner, chacun possédant des compétences spécifiques, utiles pour réussir le jeu. Pour pimenter les aventures, un ensemble d’énigmes, de jeux, de pièges, de défis et d’ennemis constituent le corps de la BD. C’est, d’ailleurs, la reconstitution littéraire du hasard des jeux de rôle qui plaît aux lecteurs et lectrices de ce format. Nous avons réellement fait en sorte de constituer des univers riches et variés qui puissent rassembler un maximum de gens autour de nos ouvrages. Nos BD vont du thriller jusqu’à la magie, en passant par la stratégie.

C’est quoi le Makaka Spirit ?

La confiance, la fidélité, la liberté de création et un état d’esprit professionnel mais amical, voilà, je pense, ce qui fait notre originalité. Nous sommes loin des formats diffusés par les maisons d’éditions plus généralistes et c’est, sans doute, en cela que nous parvenons à fidéliser davantage de lecteurs et de lectrices.

Quelles relations entretenez-vous avec les librairies et autres acteurs de diffusions des livres ?

Nous avons un engagement fort en faveur d’une dynamique solidaire et pérenne entre les acteurs du monde du livre, ce qui se traduit par différentes actions. Par exemple, nous mettons un point d’honneur mieux rémunérer les différents acteurs lors des séances de dédicace. Aussi, nous refusons de vendre sur Amazon. Et, bien entendu, nous imprimons nos BD en France, à Lyon.

Qu’est-ce qui, selon vous, fait une bonne bande-dessinée ?

En dehors d’un scénario bien conçu et de beaux dessins, certainement le plaisir que prend l’auteur à la créer et celui que prend l’éditeur à accompagner ses auteurs sur l’ensemble du processus de création.

Une maison d’édition qui sort des sentiers battus avec la véritable volonté de mettre en lumière les auteurs et leur travail, tout en valorisant les acteurs du livre locaux. Sans aucun doute, Makaka Edition vaut le coup d’œil !

Voici une petite bibliographie des immanquables de leur catalogue  :

Charlotte et moi, triptyque d’Olivier Clert, Makaka Editions – 23 euros

Hôtel Pennington, Ced et Iléana Surducan, Makaka Editions – 17 euros

Quatre enquêtes de Sherlock Holmes – La BD dont vous êtes le héros, Ced, Makaka Editions – 19 euros

Sophie Moulin

Amoureuse des lettres, des mots, des phrases. Sur papier, dans des bulles, sur les murs, dans mes oreilles...

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.