« SDX » – Les élévations de Saint DX

© Charlotte Krieger

De Regrets en décembre 2017 à SDX en novembre 2019, l’attente autour du premier EP de Saint DX aura été longue, mais définitivement méritée et justifiée.

« Il aura suffi d’un simple single au dernier venu du Label Cracki Records, Saint DX, pour nous convaincre. Le morceau Regrets est une poésie aérienne osant tout à la fois le français et l’anglais, qui forme un savant assemblage auréolant la musique et les synthés des années 80. Un style différent et plus affirmé pour Aurélien qui œuvrait auparavant au sein du groupe Apes & Horses. Une formation que l’on connaissait particulièrement pour leur single The Fields sorti en 2013. On en espère évidemment plus de ce nouveau projet qui devrait prendre son envol et conforter nos attentes en 2018. » – extrait de La scène francophone qui fera 2018

C’était fin 2017, nous parions déjà sur Saint DX croyant dur comme fer à son envol pour l’année à venir, suite à l’écoute de Regrets. Il aura finalement fallu patienter non pas quelques mois mais plus d’un an pour retrouver l’artiste, qui entre temps a été engagé sur la tournée de Charlotte Gainsbourg, assurant notamment ses premières parties.

À ce premier single se sont entre temps ajoutés d’autres morceaux : First Fantasy, I Still Care, Prime of Your Life et son clip exaltant des pas de danse naïfs et touchants, puis Xiphanie ou l’artiste ose sans retenue le français, là ou celui-ci enserrait encore ses mots sur la partition de Regrets. Aujourd’hui il en ressort un EP de neuf titres, SDX, brillant et étoffé. Le son est mesuré sur chaque morceau, exaltant un ouvrage de recomposition musicale qui alterne des pistes électroniques euphoniques, comme le suggère expressément Staccato.

L’écoute de SDX est une satisfaction grisante car il démontre toute la capacité de l’artiste à créer un ensemble harmonieux avec des interdépendances parlantes dans sa musique, et ce malgré les écarts temporels qui résident entre ses compositions. C’est le cas de la prompte transition entre la reprise (et quelle reprise !) de Take My Breath Away et La Même, qui donne la sensation d’une seule et même piste homogène, s’appropriant au mieux ce premier morceau interprété initialement par le groupe Berlin. Il en ressort une totalité toute à la fois énergisante et conciliante, céleste et organique, définitivement pop et savante.

Saint DX sera en concert au Point Ephémère le 12 décembre prochain.

SDX – Saint DX
Caroline Fauvel

LILLE

Du cinéma et de la musique - Master 1 Métiers de la Culture

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.