CINE NEWS – Jean Seberg de nouveau parmi nous

Chaque semaine, la rédaction vous résume l’actualité du cinéma. Festivals, cérémonies, tournages et autres événements, vous ne pourrez plus dire que vous n’étiez pas au courant.

Kristen Stewart à bout de souffle face au FBI

Dans la bande annonce officielle de Seberg, Kristen Stewart est tourmentée par le FBI, qui tente de mettre un terme à sa carrière en s’immisçant dans sa vie privée. Présenté au Festival du Film Américain de Deauville, le film fait renaître Jean Seberg, super star du cinéma des années 60, qui fût prise pour cible après avoir publiquement affiché son soutien aux Black Panthers, le célèbre groupe militant pour les droits civils aux États Unis.

Blessée et paranoïaque, la Jean Seberg de Kristen Stewart est bouleversante dans les premières images du film. Le portrait d’une grande actrice, sur fond de guerre froide et de glamour hollywoodien, semble offrir à Kristen Stewart le rôle le plus fascinant de sa carrière. Le film n’a pas encore de date de sortie en France.

Garance Nicpoń

Les trois femmes du festival Au delà de l’écran

Pour cette troisième édition du festival Au-delà de l’écran de la ville de Vincennes, trois femmes importantes du monde du cinéma sont mises à l’honneur. Les hommages seront rendus à Romy Schneider , dont le documentaire où elle apparait aux côtés de Alice Schwarzer, icône féministe allemande. Ce documentaire traite de l’avortement, une cause pour laquelle l’actrice s’est engagée et battue dans les années 70. L’oeuvre Conversation est signée Patrick Jeudy et réalisée en 1976. S’ensuivra une projection de la version restaurée de La Voleuse de Chapot dans lequel Romy Schneider joue aux côtés de Michel Piccoli.

Mais il y aussi deux autres femmes mises en avant par le festival, appartenant elles aussi au courant de la Nouvelle Vague : Nicole Berger , révélée dans Le blé en herbe de Claude Autant-Lara en 1954 et Simone Signoret qui avait gagné un Oscar de la meilleure actrice en 1959 pour le film Les Chemins de la Haute Ville de Jay Clayton.

Les festival , en partenariat avec l’Institut Lumière et la Cinémathèque Française se déroulera du 22 au 25 Novembre, découvrez la programmation ci-dessous.

https://www.vincennes.fr/agenda/3e-edition-du-festival-au-dela-de-lecran

©VilledeVincennes

Romane Segui

Une suite pour le « Joker » ? Pourquoi on n’y croit pas

Le Hollywood Reporter a annoncé que des négociations étaient en cours entre la Warner et le réalisateur Todd Philips pour faire naître plusieurs origin stories de personnages du DC Universe, mais aussi par ricochet de donner une suite au film Joker sorti cet automne. Une information vite relayée et à prendre au conditionnel, mais que l’on peut penser comme plausible compte tenu du succès international du film, qui vient tout juste de passer la barre symbolique du milliard de dollars de recettes au box-office. Vingt-quatre heures après l’annonce, Deadline, autre média reconnu outre-Atlantique, a démenti, affirmant que les sources du HR étaient «  fausses  » et que les discussions ne concernaient seulement que l’idée d’une accumulation d’origin stories de l’univers des comics DC. 

Il ne serait pas étonnant de voir Hollywood penser à une suite de ce véritable phénomène cinématographique. Cependant, nous n’y croyons pas. Première raison : le Joker est une origin story, certes, mais qui passe outre la dimension très fictive de son récit (qui raconte la naissance du Joker, le super-vilain affrontant Batman). C’est surtout le reflet de la société actuelle, qu’il soit réussi ou non, qui a fasciné le public et construit son succès international. Il serait donc triste et peu logique de voir la Warner résonner ainsi, car cela nuirait à la postérité du film, déjà très forte et hors de toute logique de « saga ».

Deuxième raison : la Warner mise actuellement sur la nouvelle trilogie Batman pour redorer le blason du DC Universe au cinéma, mais aussi renflouer les caisses. En cas de suite du Joker, le pari Matt Reeves, chargé de cette trilogie mais aussi considérés comme l’un des réalisateurs les plus talentueux du grand spectacle hollywoodien (la superbe trilogie La Planète des Singes et Cloverfield) ne vaudrait plus rien et sera complètement gangrené par la suite d’un film dont l’un des principaux problèmes, comme évoqué dans notre critique, était justement le manque de rigueur de la réalisation. La suite de Joker, même évoquée sans être confirmée, est en soi déjà un problème dans la confiance accordée aux œuvres de nos jours. 

Quentin Billet-Garin

Jean-Paul Rouve dans un nouveau drama-romance

Arnaud Viard réunit Jean-Paul Rouve et Alice Taglioni pour un film porté sur la famille : Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part. La mère Aurore, fête ses 70 ans entourée de ses 4 enfants dans une maison familiale. Chacun à ses particularités, écrivain, artiste, femme enceinte à 40 ans, mais les liens les unissant semblent d’une puissance bouleversante.

A s’attendre donc à un registre plutôt mélo-dramatique alors que s’approchent les traditionnelles fêtes de famille. Le film sortira le 22 janvier en salle. Il est adapté d’un recueil de nouvelles écrites par Anna Gavalda et il s’agira du troisième long-métrage de Arnaud Viard après Clara et moi (2003) et Arnaud fait son 2 ème film (2014)

Romane Segui

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.