Agend’art – Le poids des mots

Tous les quinze jours, la rédaction “Art” de Maze vous propose une sélection d’événements culturels à ne pas manquer. Au programme cette semaine  : musique et théâtre à l’honneur, Foucault “donne” la leçon, un rendez-vous à l’hôtel et une nuit toute en poésie.

Affiche du festival de théâtre Mesure pour mesure © change is good, Sandra Rocha

Théâtre – Le festival Mesure pour mesure au Nouveau Théâtre de Montreuil

NARCISSE ET ÉCHO DAVID MARTON / ROAD OPERA / CRÉATION © Nouveau Théâtre de Montreuil

Du 14 novembre au 19 décembre, le Nouveau Théâtre de Montreuil propose la 7ème édition de son festival théâtre et musique, Mesure pour mesure. Pendant un mois, spectacles, conférences, danses et concerts se succèdent. Cette année, le théâtre, véritable lieu d’art centrifuge, accueille aussi l’installation Hannah du collectif norvégien Verdenstreatet. Le week-end du 28 et 29 est consacré aux journées Agora sur la création radiophonique en partenariat avec le festival Longueur d’ondes. Le spectacle Narcisse et Echo de David Martin met brillamment en tension théâtre et musique. De nombreux événements sont à retrouver sur Montreuil, notamment au Théâtre Berthelot et à la Marbrerie durant tout le mois.

Mesure pour mesure, du 14 novembre au 19 décembre 2019, Nouveau Théâtre de Montreuil, 10 place Jean Jaurès, 93100 Montreuil, Métro Mairie de Montreuil (Ligne 9). Toutes les informations

Mathilde Cassan

Poésie – Nuit de la poésie à l’Institut du monde arabe, Paris

Affiche de la nuit de la poésie, 16 novembre 2019 © Institut du monde arabe

Samedi 16 novembre, la capitale frémira au sons des poèmes et des Arts pour la traditionnelle Nuit de la poésie à l’Institut du monde arabe (IMA). Crée en 2016 par Jack Lang en écho aux attentats de Paris commis à la même date pour « Répondre à la violence par la culture. Répondre au fanatisme par la poésie », la Maison de la poésie et l’IMA s’associent et propose une veillée pour se souvenir et célébrer la vie par les mots. Au programme poètes.ses, écrivain.es, comédien.nes et musicien.es ensemble réunis pour dialoguer et répandre l’art du verbe du crépuscule au petit matin. Cette année, c’est l’actrice franco-algérienne Hafsia Herzi et la chanteuse franco-tunisienne Nawel Ben Kraïem qui ouvriront le bal. Une échappée nocturne à ne manquer pour rien au monde.

Nuit de la poésie le samedi 16 novembre 2019, à l’Institut du monde arabe, 1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris – Accès libre dans la limite des places disponibles

Pauline Pitrou

Théâtre – Désordre du discours à l’École des Arts de la Sorbonne, Paris

Guillaume Bailliart dans Désordre du discours de Fanny de Chailly © Marc Dommage 

Le 2 décembre 1970, Michel Foucault pénètre dans le grand amphithéâtre du Collège de France pour prononcer sa leçon inaugurale en tant que nouveau titulaire de la chaire d’Histoire des systèmes de pensées. Selon certains témoignages, il est pétri de trac. Selon d’autres, il est au contraire très à l’aise et plutôt ravi de l’opportunité qui s’offre à lui. Satisfait peut-être mais pas au point de complètement respecter les règles qui s’appliquent d’ordinaire à ce genre d’exercice. A la leçon introductive et solennelle, Foucault préfère un exposé – brillant – en forme de digression – géniale- sur ce qu’est le discours. Le résultat est si marquant qu’il sera édité par Gallimard sous le titre L’ordre du discours. 2019, l’artiste Fanny de Chailly (metteuse en scène mais aussi chorégraphe et plasticienne), s’empare du petit opuscule pour en propose une lecture  personnelle qui mêle exigence et fantaisie. Dans Désordre du discours, elle met en scène Guillaume Bailliart dans une performance de jeu, de mime voire de danse qui se situe bien au-delà de la simple imitation de l’illustre philosophe (mais ces moments d’imitation sont absolument délicieux). Avec sa voix, avec son corps et quelques accessoires, Bailliart fait vivre et surtout comprendre le propos de Foucault, profondément exigent, sur les conditions de la production des discours dans les sociétés (pourquoi, comment, par qui). À la fois intellectuel et burlesque, ce one man show interroge aussi très intelligemment le statut du spectateur (en quoi est-il plus qu’un élève ?) et la théâtralité de l’enseignement. 

Dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. Désordre du discours de Fanny de Chailly d’après Michel Foucault. Avec Guillaume Bailliart. Durée : 1h. Prochaines dates : 9-11 décembre 2019 à l’Ecole des Arts de la Sorbonne. Informations et réservations

Chloë Braz-Vieira

Exposition – Hôtel Métropole au Pavillon de l’Arsenal, Paris

Pan de mur de l’exposition Hôtel Métropole, au Pavillon de l’Arsenal © Marie Crabié

Que savons-nous d’un hôtel ? Ce lieu si familier, ses couloirs reconnaissables entre mille, les services qu’ils proposent ou encore ses décors types. À quelles normes répondent-ils ? Comment vivent-ils l’arrivée de Airbnb sur le marché, et comment s’adaptent-ils aux nouveaux défis climatiques ? Ce sont autant de questions abordées dans le cadre de l’exposition immersive Hôtel Métropoledepuis 1818, proposée au Pavillon de l’Arsenal. À travers un zoom sur le parc hôtelier parisien, l’événement déploie un ensemble de questionnements, historiques, économiques, écologiques, architecturaux et sociaux mis en lumière par de nombreux graphiques (faciles à comprendre), des modules grandeurs natures et des photographies. Un véritable tour d’horizon de cette figure familière de nos villes, à découvrir avant le 12 janvier 2020.

Hôtel Métropole – depuis 1818, au Pavillon de l’Arsenal, 21 boulevard Morland 75004 Paris – du 16 octobre au 12 janvier 2020. Entrée libre

Marie Crabié

Marie Crabié

Rédactrice en chef de la rubrique Art. Curieuse et intriguée par la création artistique sous toutes ses formes

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.