LES CLIPS DU MOIS – Octobre 2019

Nouvelle sélection de clips en ce mois d’octobre, la rédaction musique de Maze vous offre les productions visuelles et musicales qui lui ont tapé dans l’oeil. Ce mois-ci, entre autres, les déambulations mélancoliques de Tim Dup, la noirceur posthume de Léonard Cohen ou encore le western passionnel d’Abel Chéret.

Isaac Delusion – pas l’habitude par Léo Chadoutaud

Introduit par un hommage évocateur au Thriller de Michael Jackson le clip de pas l’habitude d’Isaac Delusion contraste avec la légèreté saisissante de sa musique. En choisissant de chanter en français le groupe dévoile une facette réjouissante de sa musique, plus naïve et touchante. Une naïveté omniprésente dans ce clip qui fait la part belle aux divagations presque poétiques d’un «  monstre  » en Technicolor, profitant sous nos yeux du soleil de la West Coast américaine. 

Caroline Fauvel

Tim Dup – Je Te Laisse / Avec Eux par Hugo Pillard et Tim Dup

Après avoir dévoilé Le Visage de La Nuit à la rentrée, le jeune parisien continue d’annoncer son deuxième album Qu’en restera-t-il ? à paraître le 10 janvier prochain et revient avec un diptyque sublime sous les traits de Après Eux et Je Te Laisse. Deux nouveaux titres accompagnés, pour chacun, d’une vidéo réalisé par son fidèle acolyte Hugo Pillard et lui même. Dans Je Te Laisse, Tim Dup s’adresse à sa future progéniture pour lui conter la dureté et la beauté de la vie, “Je te laisse un demain en pluie et en orages”, à la manière du Ton Héritage de Biolay. Une lettre touchante et vivante illustrée par des archives de la jeunesse de l’artiste qui défilent sous nos yeux comme des souvenirs insouciants et heureux. Pour Après Eux, Tim Dup choisit la modernité et offre un titre robotique et poétique, hymne à l’adolescence turbulente et libre illustrée par des morceaux de paysages et de vies qui brûlent l’écran. Deux versions de cette douce mélancolie heureuse que l’artiste cultive depuis ses débuts.

Pauline Pitrou

Leonard Cohen – Happens To The Heart par Daniel Askill

Une silhouette, une voix, quelques arpèges : l’un des songwriter les plus emblématiques du siècle dernier revient à titre posthume, trois ans après sa disparition, à travers une vidéo hautement symbolique. Le format cinémascope colle ici à merveille aux mots et à la musique de Leonard Cohen, tout comme la direction et la photo léchée de Daniel Askill. Mettant en scène un double juvénile de l’artiste, incarnation de sa recherche d’élévation spirituelle qu’il mena à travers son parcours de maître zen, Happens To The Heart est le premier aperçu de ce nouveau disque construit à partir de poèmes inédits et de sessions d’enregistrements réalisés pour son dernier opus, You Want It Darker. Réalisé par son fils Adam à sa demande, Thanks for the Dance débarquera le 22 novembre dans les bacs, et c’est peu dire que l’on a hâte.

Camille Tardieux

Men I Trust – Alright par Men I Trust

Notre trio québécois préféré revient avec une vidéo faite maison pour leur morceau jazzy Alright extrait de leur dernier album Oncle Jazz sorti en septembre dernier. Un clip léger et épuré où l’on suit le doux quotidien d’un couple d’amoureux, entre balades chez le disquaire et flâneries au parc entrecoupé de déambulations dansantes et lascives. Comme d’habitude chez Men I Trust, tout est dans la douceur et dans la couleur. Une romance automnale simple et tendre qui nous ramène à la langueur des beaux jours.

Pauline Pitrou

YBN Cordae – RNP (feat Anderson Paak) par Fredo Tovar, Scott Fleishman et Edwin Tovar

Le 14 octobre, YBN Cordae sortait son clip RNP, avec en featuring Anderson Paak. Avec une trame humoristique, reprenant les clichés des séries américaines situés à New York dans les années 70, YBN aka “Big Play” et Anderson aka “Sweet shot” mènent une double vie de gangsters, et de joueurs de basket émérites pour le “YBN Summer Classique Team”. Le tout filmé avec le matériel et le style de l’époque, cette patte graphique rétro se marie parfaitement au côté parodique du titre. En revanche le morceau, ce n’est pas de la blague. Avec un flow en question réponse endiablé des deux rappeurs, le tout sur une instru produite par J. Cole lui même : RNP fait partie de ce genre de morceau dont le groove est intemporel.

Tristan Pilloix

Joanna – Vénus par Joanna, Léo & Les Mauvaises Filles

“Je suis Vénus, je ne suis pas Eve, j’ai rien croqué à part tes lèvres” peut-on entendre dans le nouveau titre de la jeune chanteuse rennaise. Joanna et la musique c’est avant tout une affaire de femmes, de corps et de sensations. Après une poignée de morceaux dont le subtile et langoureux Séduction qui l’a fait connaître, Joanna dévoile Vénus, un nouveau titre à mi-chemin entre mysticisme et mythologie qui nous plonge dans un monde étrange et sensuelle. Accompagné d’une vidéo co-réalisée avec Léo & Les Mauvaises Filles, la femme fatale de la pop urbaine se métamorphose en déesse des temps modernes dans un monde angoissant et luxurieux. Un petit bijou esthétique où l’artiste se livre à un combat sans merci avec elle même. On déguste cette Vénus onirique sans s’arrêter, en attendant la sortie de son premier EP prévue pour la fin d’année.

Pauline Pitrou

Beck – Uneventful Days par Devonté Hynes

Avec Uneventful Days, single issu d’Hyperspace, prochain album de Beck qui sortira le 22 novembre, l’artiste propose une première illustration parlante et tamisée à sa musique. Et pour cause ici c’est Devonté Hynes (Blood Orange) qui prend les commandes du clip, lui accordant tout à la fois une dimension onirique et très réaliste ; usant de ralentis, d’images scindées en deux ou encore de gros plans évocateurs. Le clip d’Uneventful Days est une succession impeccable de photographies colorées, des reflets bruts du thème porté par sa musique ; la monotonie du temps qui défile.

Caroline Fauvel

Tamino – Indigo Nights

Comme souvent, Tamino arrête le temps. Avec sa voix envoûtante, bien sûr, mais aussi avec les histoires qu’il raconte. Pour son dernier clip, l’artiste belge s’est rendu en Égypte, pays dont est originaire son père, afin de mettre en images son dernier single Indigo Night. Si le titre hypnotisait déjà grâce aux accents orientaux de sa mélodie, la succession des images données à voir prend la forme d’une véritable lettre d’amour à la capitale égyptienne. Les pyramides se mêlent aux immeubles lors de plans ralentis délicats et sublimes qui mettent en lumière les nombreux contrastes du Caire. Une fois de plus, Tamino nous invite à prendre part à un voyage hors du temps empli de sensibilité et de poésie.

Marie Da Silva

Abel Chéret – Western Eros par Merick & Gohu

Un western entre vagues et sable tourné à l’île de Ré, oui, c’est possible, la preuve avec le nouveau clip d’Abel Chéret. Après avoir illustré un amour anthropophage alléchant dans L’Amour Saignant, l’artiste continue de dessiner son EP Amour Ultra Chelou (2019) avec la vidéo de Western Eros. Comme échoués sur une plage déserte, deux amoureux menottés se regardent brûlants de passion. Un duel romantique s’en suit, entre amour et haine, naufrage et sensualité. Un court métrage épique et implicitement érotique signé Merick & Gohu qui vise droit au coeur. De quoi aduler une fois de plus le talent d’écriture et la puissance visuelle des clips de Abel Chéret qui nous ont charmé depuis bien longtemps déjà.

Pauline Pitrou

FORM – Trigger par Yanis and Mehdi Hamnane

Deux plans séquences constituent Trigger, le dernier clip de FORM : l’un sur les violences faites aux femmes, l’autre sur les violences policières. Deux plans séquences en accord sur leur dimension libératrice exprimée ici par la danse. La musique proposée par FORM n’est ici par sans rappeler celle de Her ou de James Blake, jouant sur une voix tout à la fois puissante et mesurée, et des mélodies électroniques, cet ensemble accorde une constance au clip et donne le rythme d’une danse saccadée et intense pour indiquer le traumatisme de la violence. Une entrée en matière remarquable pour ce groupe qui sortira son premier EP, C.W.T, le 29 novembre prochain.

Caroline Fauvel

El Ayacha – Either par Renaud Jaillette et Pierre Dennebouy

El Ayacha nous jette en plein visage des élans rock habiles dans le clip d’Either, morceau choisi du deux titres Either/So Slow sorti le vendredi 25 octobre. Un clip au premier abord sobre : un fond gris, un acteur stoïque ; puis des éclats pop de peintures colorés qui interfèrent dans cette lyrics video pour le moins singulière, nous imposant une situation inconfortable et pourtant géniale. Un tout premier clip prometteur et créatif pour le projet garage du caennais Pierre Dennebouy.

Caroline Fauvel

Arche – Back To The Sun par Arthur Moget

Un retour de l’été à l’orée de l’automne, vous en rêviez ? Aussitôt dit, aussitôt fait avec la nouvelle vidéo de Arche. Découvert sous les traits de My Only en juillet dernier, le quatuor lyonnais revient avec Back To The Sun, une deuxième vidéo qui confirme le talent débordant de ce jeune groupe d’indie-pop. Si dans leur premier clip, les beaux garçons de Arche s’adonnaient à des taches ménagères en se dandinant sobrement, cette fois-ci, ils enfilent leur maillots de bain colorés et prennent la route de la plage. Sans rien perdre à leur déhanché déjà presque mythique à leurs moues attachantes, ils nous offrent un été vidéo décalé et lumineux signé Arthur Moget (membre du groupe). On en oublierait presque qu’il pleut dehors.

Pauline Pitrou

Buvette – True Stories par Charles Negre

L’été vous manque ? Buvette a la solution, et vous invite dans un clip au kitsch charmeur. L’artiste de chez Pan European Recording nous invite au bord d’une piscine bleue turquoise incrustant son visage radieux dans des fruits, fleurs, serviettes étendues ou encore portes de garage. Un procédé d’apparence simple et pourtant efficace, qui coincide avec légèreté avec les mélodies grisantes et sympathiques de True Stories. Un single inspirant qui arrive quelques mois après son EP, Life, nous laissant rêveurs. 

Caroline Fauvel

Crystal Murray – Princess par The Bardo’s

Sous le soleil exactement. Chaleur et sensualité rythment le nouveau clip de Crystal Murray, Princess. Baisers mouillés et danses endiablées accompagnent la voix nonchalante de la chanteuse dans une vidéo signée le duo The Bardos (qui collaboraient déjà sur son premier clip After Ten). Pour celle qui fut à la fois mannequin et star d’Instagram, le visuel n’est jamais laissé au hasard. Dans Princess, l’image est léchée jusqu’au moindre centimètre. Les yeux remplis de paillettes, le spectateur suit les aventures romantiques et charnelles de la jeune femme avec une ribambelle de personnages plus chics les uns que les autres. Une belle illustration pour un titre résolument solaire.

Lolita Mang

Jaffna – Playground par Alexandre Degardin

Un an après la sortie de leur EP Rétrograde (2018), le duo tout feu tout flammes Jaffna signé sur le label de Thylacine revient avec Playground, un nouveau morceau aux sonorités électroniques léchées et pop. Pour accompagner le titre, le groupe fait appel au talent visuel de Alexandre Degardin qui met en scène un jeune garçon sri-lankais en pleine quête identitaire dans les rues de Londres. Tournée dans les lieux où l’un des membre du tandem, Bravin, a grandit, la vidéo suit le quotidien de Mihiran et sa passion secrète pour le Bharathanatyam, danse traditionnelle sri-lankaise réservée aux femmes. Un clip comme un parcours initiatique,une déconstruction de la notion de masculinité mais aussi un bel hommage à la communauté tamoule qui peuple une bonne partie de la capitale anglaise.

Pauline Pitrou

Blu Samu – GFM par Maky Margaridis et Louis Lekien

Près de deux ans après la sortie de l’EP Moka, la jeune prodige du rap belge dévoile le clip sublime de GFM (God Forsaked Me/ Dieu m’a abandonné ) annonciateur d’un futur opus à venir en fin d’année. Pour illustre son single, Blu Samu engage les yeux affutés de Maky Margaridis et Louis Lekien qui réalisent pour elle un clip esthétique et bouillonnant où la chanteuse se met en scène en pleine crise de folie dans des tenues toutes plus magnifiques les unes que les autres. Une vidéo épurée comme un cri de liberté où l’on voit défiler les multiples facettes de l’artiste.

Pauline Pitrou

Pauline Pitrou

Lyon / Paris

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.