MUSIQUE EN BREF – Bouchées royales, mini-tornade et trésors perdus

© The Flaming Lips

Tous les 15 jours, Maze vous offre un tour d’horizon des dernières sorties musicales. Voici quatre disques à explorer sous le soleil.

The Flaming Lips – King’s Mouth

Construit comme une sorte de pont entre les vieux disque prog des années 70 et les mixtape d’aujourd’hui, le nouveau Flaming Lips a de quoi interloquer. Narré par l’étonnant Mick Jones (The Clash) et en majeure partie composé par Wayne Coyne, le nouvel album des dandy psychédélique est, une nouvelle fois, un étrange assemblage sonore oscillant entre audaces expérimentales et choix plus discutables, commerciaux ou hasardeux, toujours en multipliant les artifices sonores. Retraçant l’épopée imaginaire d’un roi mystique en un peu plus de 40 minutes, le voyage passe par moult détours narratifs, itinéraires musicaux secrets et cul-de-sac créatifs pour se trouver un semblant d’équilibre en concept-album détonnant comme on n’en fait plus (à tort ou à raison). Car on aurait presque tendance à l’oublier : avant Grandaddy, Panda Bear ou MGMT, il y avait, déjà, les Flaming Lips. Un giant baby un poil épuisant mais toujours ludique et surprenant.

Coups de cœur : Giant Baby, Electric Fire, All For The Life Of The City

Sortie le 19 juillet

Camille Tardieux

Leisure – Twister

Le groupe originaire d’Auckland en Nouvelle-Zélande propose avec Twister son second album. Trois ans après le remarqué et appréciable Leisure, cette formation du même nom nous met au pied d’une composition nouvelle longuement teasé. Et pour cause : sur pas moins de quatorze morceaux, huit sont déjà sortis en single auparavant et ce entre 2017 et 2019. Un choix tout à la fois audacieux et frustrant, satisfaisant et agaçant, lorsque l’on s’est adonné à l’écoute échelonnée des dits singles ; cette récollection ne valorise pas assez les six autres compositions pourtant bien qualitatives, telles que Man ou Ultra Violet Light, nous laissant la sensation que ceux-ci sont fondus dans cette masse auditive trop longuement communiquée. Un souci qui n’est donc pas de l’ordre musical mais bel et bien du choix artistique engagé ici.

Coups de cœur : Alone Together, Ultra Violet Light

Sortie le 26 juillet

Caroline Fauvel

Nas – The Lost Tapes 2

Pas de répit pour Nasir Jones. Un an après son dernier album Nasir, produit par môsieur Kanye West, le rappeur américain remet le couvert cette année avec un nouveau disque. Nouveau ? Pas tout à fait, il s’agit là d’une compilation, de morceaux des albums Hip Hop is dead, Untitled, Life is good, Nasir, ou plutôt voire plus précisément de séquences coupées à la production, un peu comme des chutes d’albums. Et rappelons le, il s’agit là de titres qui sont en partie passés par les mains de quelques uns des plus brillants noms du genre : Kanye West, Pete Rock, Pharell, The Alchemist, pour ne citer qu’eux… 17 ans après la première partie de The Lost Tapes, l’oeuvre de Nas reste toujours aussi intemporelle, facile à écouter, que ce soit par son phrasé ou sa rythmique, toujours exceptionnels. 

Coups de cœur : Vernon Family, Lost Freestyle

Sortie le 19 juillet

Guillaume Lacoste

World Series – Try it Out / Head Over heels

Shakatak, The Cool-Notes, Gonzalez, Heatwave… Autant de noms à inscrire au panthéon de la brit funk. Il arrive cependant que certaines pépites, jalousement gardées ou oubliées ne sortent jamais du studio, n’arrivant jamais jusqu’à nos délicats lobes ou juste de quelques chanceux écumant les petites salles et clubs de jazz. C’est le cas du collectif londonien World Series. Presque oublié des amateurs, le jeune label parisien Chuwanaga, défricheur de grooves s’est attaché à faire renaître 2 titres du groupe ; un mélange sucré de jazz/funk, au goût assurément estival et à provoquer quelques danses du cou, que ce soit sur Try It Out ou Head Over Heels. Initialement enregistré en 1983, le projet a récemment vu le jour, jouissant par ailleurs d’un pressage 45T, de quoi largement abuser du gentil voisinage cet été et foutre le son à fond. Mais honnêtement, avec une ligne de basse et un synthé pareils, vos voisins seraient fou d’appeler les flics. “Why don’t you try it out ?”.

Coup de coeur : Try It Out

Sortie le 5 juillet 2019

Guillaume Lacoste

Le podcast

Camille Tardieux

ÉTUDIANT EN MASTER MUSICOLOGIE ET EN COMPOSITION ÉLECTROACOUSTIQUE A BORDEAUX. AMOUREUX DES SONS, DES MOTS ET DES IMAGES, DE TOUT CE QUI EST UNE QUESTION D'ÉMOTION, DE RYTHME ET D'HARMONIE.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.