CINE NEWS – L’axe série de la semaine

Chaque semaine, la rédaction vous résume l’actualité du cinéma. Festivals, cérémonies, tournages et autres événements, vous ne pourrez plus dire que vous n’étiez pas au courant.

The Handmaid’s Tale saison 3 – Tante Lydia, le colosse aux pieds d’argile

Alors qu’il ne reste que quelques épisodes de la très attendue troisième saison de The Handmaid’s Tale, le personnage de Tante Lydia n’a rien perdu de l’aura de fascination et de répulsion qu’ Ann Dowd lui a brillamment instillé depuis le début de la série.

Dans une saison présentée comme celle de la rébellion, où l’ordre immuable de Giléad semble se fissurer lentement de l’intérieur, Tante Lydia apparaissait jusqu’ici comme le pillier le plus imperturbablement solide de l’édifice. En effet les spectateurs.trices l’avaient laissé pour morte, supposément assassinée par Emilie dans sa fuite a la fin de la saison 2 , et quel ne fut pas l’étrange plaisir sado-masochiste de la voir revenir dés les premiers épisodes, blessées, affaiblies, mais toujours aussi menaçante. Les scènes de violences et d’intimidations, mêlées de tendresses envers les servantes ont alors recommencé , culminant jusque dans l’ épisode où Tante Lydia passait publiquement à tabac Janine après qu’elle ait cédé et tenté de réclamer sa fille biologique aux Putnam, encore une fois. Une scène de violence interrompue par Offred et par le regard désaprobateur elle était interrompue des couples en présence, dont les Waterford ( comble de l’ironie) qui semblent désapprouver ce débordement de violence. Une scène qui laissait place à une brève séquence de sidération où Tante Lydia, recluse dans une pièce de la maison, semblait prendre conscience d’avoir franchis les limites de l’acceptable dans sa propre violence et s’effondrait.

Une prise de conscience qui vient contraster avec l’obéissance stricte aux principes de Giléad dont elle s’était toujours fait la représentante. Comme si faire l’expérience de la violence, avec l’agression d’Emilie, lui avait fait prendre conscience de la souffrance qu’elle avait jusqu’ici engendrée. Tante Lydia est peut être à ce titre l’un des personnages les plus mystérieux de la série, elle n’existe que par et pour Giléad, aucun flash-back ne nous livre d’informations sur sa vie de femme libre, ni même sur le rôle qu’elle a pu jouer dans la création de Giléad. Pourtant le sixième épisode de la saison 3 vient contraster cette image de femme pieuse et stricte. Alors qu’Offred se rend à Washington avec les Waterford, elle découvre que les lois y sont encore plus barbares puisque les servantes sont rendues muettes par trois anneaux qui leurs ferment la bouche, une mutilation qui est cachée par un voile rouge qui recouvre la moitié de leur visage. Lorsque Tante Lydia lui apporte le nouveau costume, Offred la confronte et lui demande si elle désir réellement voir les servantes mutilées et rendues muettes.

On assiste alors à une étonnante scène d’affection où Tante Lydia confie à Offred refuser cette pratique et souhaiter les protéger, elle et ses consoeurs. A plusieurs reprises déjà le personnage avait exprimé son affection, pour Janine notamment, dont elle est d’ailleurs responsables des mutilations, pourtant c’est la toute première fois que Tante Lydia s’oppose explicitement dans son discours à un commandement de Giléad. Un geste qui laisse espérer aux spectateur.trices la possibilité d’une coalition féminine interne à Giléad, qui semble à l’heure actuelle, la seule force capable de renverser l’ordre et la domination patriarcale.

Laurine Labourier

Credits : Hulu

Midsommar, le nouveau Ari Aster, dévoile sa bande-annonce

Après Hérédité qui avait secoué le monde de l’horreur l’année dernière, le réalisateur Ari Aster revient avec un nouveau film de genre aux accents frémissants. Midsommar parle d’un groupe de jeunes invité à un festival en pleine campagne suédoise. Très vite, cette petite communauté qui les accueille fait preuve d’un comportement inquiétant. Avec le thème de la campagne solaire et bucolique en toile de fond, Midsommar semble prendre le contre-pied de son ténébreux aîné. Le mal insidieux est tapi derrière l’apparente pureté. Quoi de mieux que le blanc pour faire ressortir le sang ? Quoi de mieux que l’innocence pour cacher les plus sombres ténèbres ? Le film nous promet une ambiance unique aux accents de secte païenne sortis tout droit d’un The Wicker Man. Midsommar et son soleil radieux sont prévus pour le 31 juillet.

CRÉDITS : Copyright Csaba Aknay, Courtesy of A24

Anthony Yvart

Netflix commande une nouvelle série horrifique à Mike Flanagan

Après le succès de la première saison de la série d’anthologie The Haunting of Hill House, pilotée par Mike Flanagan, Netflix vient de commander une nouvelle série horrifique au réalisateur américain. Cette fois-ci, pas de manoirs hantés mais une île bien mystérieuse et d’étranges événements causés par l’arrivée d’un jeune prêtre. Si l’histoire de Midgnight Mass reste encore vague, cette nouvelle collaboration entre Mike Flanagan et la plateforme de streaming présage déjà de beaux moments d’horreur. Le réalisateur, habitué du genre, est déjà à l’origine de plusieurs films d’horreurs disponibles sur Netflix (Ouija : Origin Of EvilThe EtrangersOculus). Ce nouveau projet se présente comme une suite logique pour Mike Flanagan qui a signé, en février dernier, un contrat d’exclusivité avec Netflix. L’auteur travaille déjà à la réalisation de la seconde saison de The Haunting of Hill House. Intitulée The Haunting of Bly Manor, l’histoire s’inspirera de Tour d’écrou, un grand classique de la littérature gothique. À suivre donc !

https://www.youtube.com/watch?v=G9OzG53VwIk

Marie Da Silva

La Plage 2.0

En 2000, Danny Boyle mettait en scène Léonardo DiCaprio, Virginie Ledoyen et Guillaume Canet dans le film La Plage, adapté du roman éponyme d’Alex Garland. Ce film generationnel avait beaucoup divisé (aussi bien nommé pour l’Ours d’or de la Berlinnale que pour le pire acteur au Razzie Awards).

Récemment interviewé par le journal The Independent, Danny Boyle à confié qu’il se pourrait que l’histoire soit adaptée une nouvelle fois, sous forme de prequel et de série. C’est Amy Seimetz qui serait en charge du projet pour la chaine américaine FX. On a pu la remarquer en tant qu’actrice dans Simetierre mais elle est également la réalisatrice et la scénariste de la série The Girlfriend Experience. Boyle ajoute qu’il a déjà lu les deux premiers scénarios et qu’il ne sait pas si la chaine aura le courage de réaliser la série. Il explique : « [Seimetz] a repris La Plage et en a fait un prequel pour la télévision. Ce sont les mêmes personnages mais l’histoire se passe de nos jours, donc 20 ans plus tard – c’est un peu barré. ». Pour le moment rien est certain, les paris sont ouverts. Autre pari à faire puisqu’il à annoncé dans cette même interview un troisième volet de 28 Jours Plus Tard avec un certain Alex Garland au scénario.

https://www.youtube.com/watch?v=eSnWczmah3Y&feature=share

Guillaume Ménard

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés