MUSIQUEMusique en bref

MUSIQUE EN BREF – Juin tout feu tout flamme

© Flying Lotus

Tous les 15 jours, Maze vous offre un tour d’horizon des dernières sorties musicales. Petit retour sur sept disques sortis ces derniers jours qui ont retenu notre attention.

Flying Lotus – Flamagra

Prodige caché derrière le label indépendant Brainfeeder, Flying Lotus agrémente toujours plus son impeccable carrière avec un album fantasmagorique composé de pas moins de 27 compositions, Flamagra. Une partition millimétrée poussée dans ses retranchements qui emprunte ainsi aux codes qui ont fait le succès de son label, soit la musique électronique et le hip-hop. Au milieu d’interludes progressives, et de trips instrumentaux planants, comme le titre Remind U, Fly Lo introduit cette vague éperdument talentueuse d’artistes alternatifs tels que Tierra Whack, Toro y Moi, Solange, Denzel Curry, Thundercat (comment se passer de lui ?), Little Dragon, mais aussi le rappeur Anderson .Paak. Le producteur américain propose ainsi une véritable expérience immersive discontinue et jubilatoire. Flamagra est entre autre teinte d’une dimension onirique occulte matérialisée par une pochette explosive, qui n’est pas sans rappeler celle de Dangerous de Michael Jackson, et la présence d’une collaboration étonnante avec David Lynch sur le titre Fire is Coming. Une collaboration intrigante lorsque l’on sait que Flying Lotus avait lui même remixé le générique de la série Twin Peaks il y a quelques années.

Coups de cœur : 9 Carrots, Remind U

Sortie le 24 mai

Caroline Fauvel

Soundwalk Collective & Patti Smith – The Peyote Dance

Construit autour du récit et de l’expérience d’Antonin Artaud auprès du peuple Rarámuri en 1936, Les Tarahumaras, le Soundwalk Collective invite sur ce disque la plus grande prêtresse du rock encore en activité : Patti Smith, retrouvant ainsi la formation expérimentale New-Yorkaise trois ans après Killer Road. Guidant par sa voix l’auditeur dans ce trip halluciné, le disque est porté par des chants chamaniques et des percussions rituelles pour un résultat hybride, à écouter (très) fort pour une immersion totale, entre récitations, paysages sonores et influences électroacoustiques. Premier volet de la trilogie The Perfect Vision qui explorera également les univers poétiques d’Arthur Rimbaud et de René Daumal, The Peyote Dance n’en reste pas moins un disque qui peut paraître quelque peu hermétique de prime abord (le dépouillement et la barrière de la langue oblige) mais qui devrait peu à peu se révéler, tel un mantra, dans les coins les plus enfouis de notre conscience.

Coups de cœur : Una Nota Sobre El Peyote, Tutuguri : The Rite of The Black Sun,
The New Revelations of Being, Ivry.

Sortie le 31 mai

Camille Tardieux

She Past Away – Disko Anksiyete

Tout amateur, amatrice de dark-wave, cold-wave qui se respecte ne devrait pas être passé à côté du duo turque hypnotique She Past Away. Formé par Volkan Caner (chant, guitare) et Doruk Öztürkcan (synthétiseurs), la formation unique en son genre continue de réinventer la cold-wave dans son propre dialecte, chose rare sur cette scène musicale où l’anglais prédomine. Après Belirdi Gece (2012) et Narin Yalnizik (2015), le groupe obscur revient avec Disko Anksiyete, un troisième album macabre et synthétique qui hante les esprits. Un disque sombre qui fait tourner la tête de par sa capacité à hypnotiser et à nous faire plonger dans une atmosphère noire et entêtante. Synthétiseurs eighties, guitares froides qui résonnent, un chant dur et grave en langue ottomane : la recette She Past Away ne change pas et demeure tout aussi efficace. Un cocktail au charme obscur qui fera autant danser que pleurer.

Coups de cœur : Durdu Dunya, Girdap

Sortie le 31 mai

Pauline Pitrou

Steve Lacy – Apollo XXI

Membre et surtout guitariste émérite du collectif The Internet, Steve Lacy, dont on ne doute plus du génie depuis quelques années maintenant, sort aujourd’hui son premier album solo. 21 ans seulement, et dire qu’hier encore il se découvrait une passion pour la guitare sur Guitar Hero.. Aujourd’hui, sur Apollo XXI, il laisse entrevoir son plein potentiel avec une collection de titres hip hop, R&B et lo-fi. Un album qui sonne peut être un peu DIY – il est d’ailleurs réputé pour enregistrer ses voix sur son iphone – mais qui charme par ses nombreuses guitares réverbérées qui sont devenues la signature du jeune californien. Le kid de Compton passe la majorité sans grande ambition, mais avec beaucoup de sincérité et de charisme.

Coups de cœur : Guide, N Side, Outro Freestyle/4ever

Sortie le 24 mai

Guillaume Lacoste

David Chalmin – La Terre Invisible

Après s’être illustré aux côtés de Thom Yorke, Bryce Dessner et des sœurs Labèques lors de la tournée Européenne du Minimal Dream House, le français David Chalmin vient de livrer son premier album solo, La terre invisible. Derrière ce titre mystérieux, un monde tout aussi étrange et tellurique, au versant électronique assumé, loin de ses Sept Particules publiées l’année dernière on l’on découvrait sa maîtrise des formes et du langage minimaliste, en y introduisant toutefois déjà des éléments synthétiques. Il semble ici avoir abandonné les ambitions acoustiques et néo-classiques de ses premières compositions pour se concentrer sur une atmosphère homogène, aux limites de l’ambient, plus accessible mais non moins passionnante. Reste un léger goût d’inachevé, frustration perçue vis-à-vis du réel potentiel de son auteur ; mais ce n’est ici qu’un premier album et, convenons-en, il suffit à sidérer par sa précision et sa beauté.

Coups de cœur : À l’aube, Images nocturnes

Sortie le 24 mai

Camille Tardieux

Fiasco – Duel (EP)

Fraîchement débarqué sur la nouvelle scène française, le quatuor parisien au nom chaotique dévoile Duel, un premier EP éclectique et ambitieux qui flirte avec les diverses inspirations et sensibilités des membres du groupe. Entre morceaux entièrement instrumentaux (Mirage), d’autres plus pop-électronique (Soft End) ou encore des titres rock mélancolique (Hold on), Fiasco se heurte à la nostalgie sans s’y noyer, toujours dans la clarté de l’instant. Divaguant entre deux voix , l’une masculine, l’autre féminine, la formation nous invite à flotter quelque part entre les vapeurs d’un été et la mélancolie d’un amour. Un groupe à suivre de près qui jouera à l’Internationale (Paris) le 12 juin prochain.

Coups de cœur : Soft End, The Missing Part

Sortie le 24 mai

Pauline Pitrou

Sufjan Stevens – Love Myself / With My Whole Heart (Single)

Après une année passée chargée pour Sufjan Stevens avec la bande-originale de Call Me By Your Name qui l’a fait connaître à l’international – une nomination pour Mystery Of Love dans la catégorie « Original Song » de la grande messe des Oscars – il nous revient en ce mois des Fiertés avec un double single, Love Yourself / With my Whole Heart à thématique LGBT+ décliné en 4 pistes dont une version actualisée d’un premier jet en 1996, plus intimiste et décrite par l’auteur comme « une chanson d’amour optimiste et sincère, sans conflit, anxiété ou auto-dévalorisation ». Les deux titres sortiront en vinyle en exclusivité le 28 juin 2019 accompagné d’un t-shirt limité à 800 exemplaires reprenant les couleurs de la pochette du single, le fameux motif arc-en-ciel.

Coups de cœur : Love Yourself (1996 Demo)

Sortie le 29 mai

Mélody Aubert

AMOUREUX DES SONS, DES MOTS ET DES IMAGES, DE TOUT CE QUI EST UNE QUESTION D'ÉMOTION, DE RYTHME ET D'HARMONIE.

    Vous pourriez aussi aimer

    More in MUSIQUE