FestivalsMUSIQUE

Ce qu’il ne faut pas louper au Fnac Live 2019

Pour son édition 2019 du 3 au 5 juillet, le festival parisien gratuit propose une fois encore une grosse programmation, qui fait la part belle à la scène française.

Huit ans que le Fnac Live enflamme chaque année le parvis de l’Hôtel de Ville de Paris. Et tout ça gratuitement, pour près de 100.000 spectateurs. Pour ne rien changer à ses bonnes habitudes, le festival a mis les petits plats dans les grands pour une programmation où chacun.e peut y trouver son compte. Florilège, non exhaustif, de ce qui vous attend du 3 au 5 juillet.

Parcels, funky potes

C’est la sensation pop de l’année écoulée. Avec son style seventies et son groove, le quintet australien Parcels fait parler de lui un peu partout, notamment en France où ils ne se produit que cinq fois cette année. Ah, et tant qu’à faire, c’est un sacré pied sur scène.

Parcels, jeudi 4 juillet à 21h30 sur la scène du Parvis

La nuit de Flavien Berger

Après avoir étrenné son dernier album Contre-Temps en tournée partout en France, Flavien Berger se fait un doux été en flânant dans les festivals. Poète avec ses mots et ses machines, il vous emmènera tout doucement vers la nuit.

Flavien Berger, jeudi 4 juillet à 20h15 sur la scène du Parvis

Oh, Aya !

Adoptée par le milieu musical autorisé, des Inrocks à France Inter, Aya Nakamura assume tout, bat des records, et enflamme les foules partout où elle passe. Feu d’artifice assuré.

Aya Nakamura, mercredi 3 juillet à 21h30 sur la scène du Parvis

Le temps est bon avec Bon Entendeur

Après avoir passé une bonne partie de la décennie à jouer les chercheurs d’or musical sur Internet, et à en faire de beaux lingots en forme de mixtapes, le trio de DJs Bon Entendeur a enfin sorti son premier album cette année. Parfait pour l’apéro sur le parvis.

Bon Entendeur, mercredi 3 juillet à 20h10 sur la scène du Parvis

Hervé, au coin de la rue

Biberonné par le label Initial (celui de Clara Luciani et Eddy De Pretto, qui seront aussi au Fnac Live), Hervé lance sa voix toujours essoufflée sur des rythmes que l’on entend aussi bien en club à 4h du mat’, que seul dans son lit le dimanche matin qui suit. Sensible et juste.

Hervé, vendredi 5 juillet à 21h05 sur la scène du Parvis

Kiddy Smile, présidentiel

« Fils d’immigrés, noir et pédé », était-il écrit sur son t-shirt lorsqu’il fut invité à se produire lors de la fête de la musique à l’Élysée en 2018. Depuis, Kiddy Smile continue d’emmerder les cons, et s’affirme comme icône pop.

Kiddy Smile, vendredi 5 juillet à 19h sur la scène du Parvis

Pépite, slalom mélancolique

C’est beau, travaillé, et ça ne parle que d’amour. Qu’est-ce qu’il vous faut de plus ? Le duo Pépite est un enchantement, leur album Virages une vraie… non, on ne la fera pas.

Pépite, jeudi 4 juillet à 18h sur la scène du Parvis

Etienne de Crécy, vaisseau amiral

On ne présente pas Étienne de Crécy, on l’écoute. En plus de sa musique emblématique de la French Touch, le capitaine électro embarque tout le monde cette année dans son Space Echo Live, show musical, visuel et sensoriel.

Etienne de Crécy Space Echo Live, mercredi 3 juillet à 23h sur la scène du Parvis

Le jardin secret de Canine

Énigmatiques, la musique et l’esthétique de Canine et de son collectif ne sont pas là pour vous laisser dans votre zone de confort. Vous vous en rendrez encore mieux compte en petit comité.

Canine, vendredi 5 juillet à 18h sur la scène du Salon

Bertrand Belin, persona grata

Poète intense, Bertand Belin a écrit des chansons pour son dernier album, Persona. Il raconte des histoires, ni plus, ni moins. Et nous, on l’écoute.

Bertand Belin, jeudi 4 juillet à 19h45 sur la scène du Salon

Et aussi : Clara Luciani, Eddy De Pretto, Radio Elvis, Suzane, Roni Alter, Silly Boy Blue, Johan Papaconstantino, Columbine, Anna Calvi…


Infos pratiques : du 3 au 5 juillet. Accès libre et gratuit dans la limite des places disponibles. Accès à partir de 17h. Pour la scène du Salon, accès gratuit sur invitations à récupérer dans les billetteries des Fnac de Paris et d’Ile-de-France, à partir du 2 juillet à 12h. Métros 1, 4, 11 et 14.

Auteur·rice

Vous pourriez aussi aimer

More in Festivals