AGENDART – Les expositions du moment

© Espace Lafayette Drouot

Tous les quinze jours, la rédaction Art de Maze sélectionne les évènements culturels à ne pas manquer.

Exposition – Banksy à l’Espace Lafayette

Après avoir ouvert ses portes à l’exposition « Les Fans contre attaquent » dédiée à l’univers Star Wars, l’Espace Lafayette-Drouot à Paris a inauguré le 13 juin une autre exposition consacrée, elle, à l’univers urbain du street artist Banksy. Jusqu’au 31 juillet 2019, l’Espace accueille The World of Banksy – The Immersive Experience , une exposition forte de 100 œuvres exposées sur 1200m² et, à travers une scénographie urbaine, plonge le visiteur au cœur du travail du graffeur britannique. Une exposition qui s’est faite sans la collaboration de l’artiste (très soucieux de préserver son anonymat) mais qui permet d’explorer le parcours qui l’a conduit à devenir un artiste de renommée mondiale.

Espace Lafayette Drouot, 44 rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris. Du 13 juin au 31 juillet 2019, du mardi au dimanche de 10h à 18h. Tarifs : Adultes : 14€ / Enfants : 12€  (Jusqu’à 12 ans)

Marc Chagall, Le paysage bleu (détail), 1949, Allemagne, Wuppertal, Von der Heydt Museum © VG Bild-Kunst, Bonn ; Photo © ARTOTHEK © Adagp, Paris 2019

Exposition – « La Lune, du voyage réel au voyage imaginaire »

A l’occasion du cinquantenaire du premier pas de l’homme sur la Lune, qui eut lieu dans la nuit du 20 au 21 juillet 1969, le Grand Palais propose un retour sur l’événement et son empreinte dans l’histoire de la science et des arts. Tout comme Armstrong, Aldrin et Collins, le visiteur réalise un voyage initiatique vers la Lune, tour à tour présentée comme objet d’étude scientifique, lieu de fantasmes littéraires ou divinité personnifiée de l’Antiquité. Dans la première salle de l’exposition, documents et images d’archives côtoient œuvres d’art contemporain. L’ultime salle donne à voir une sélection d’œuvres allant de la période romantique au début des années 2000. Aux cartels des tableaux sont parfois ajoutés des extraits de poèmes de Baudelaire, Hugo, Verhaeren, Apollinaire, Desnos ou encore Prévert. Ce dialogue entre peinture et poésie est d’autant plus appréciable qu’il est rarement présenté dans de telles expositions d’envergure. La qualité du contenu de l’exposition est toutefois desservie par un manque de cohérence dans la scénographie. Une organisation quelque peu « lunatique » peut être préméditée ?

 La Lune, du voyage réel au voyage imaginaire, au Grand Palais jusqu’au 22 juillet 2019, ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 20h (nocturne le mercredi). Tarif: 10-14€.

© Ville de Sotteville-les-Rouen

Festival – Viva Cité fête ses 30 ans

Pour la 30 ème année consécutive, les arts de la rue s’invitent de nouveau aux quatre coins de la petite ville de Sotteville-lès-Rouen en Normandie. Pour fêter ce bel anniversaire, le Festival Viva Cité, porté par la commune et l’Atelier 231 (Centre National des Arts de la Rue et de l’Espace Public), accueillera plus de 250 artistes les 28, 29 et 30 juin prochains. Au programme, 80 compagnies arpenteront le bitume tout en levant les yeux vers le ciel pour offrir plus de 300 représentations gratuites au public. 100 000 spectateurs sont attendus dans les rues et sur les places de la ville pour vivre ces trois jours de fête et d’effervescence artistique. Comme chaque année, de nombreux festivaliers pourront devenir acteurs de l’événement en participant aux spectacles. Depuis le cœur de l’hiver, des petites mains s’activent déjà en coulisses afin de créer la scénographie du festival imaginée par le collectif des Plastiqueurs. Une manifestation participative et qui se veut également écolo-friendly. Rendez-vous vendredi 28 juin au soir pour le coup d’envoi ! 

© Mémorial de Caen – The Problem We All Live With
(Le problème qui nous concerne tous), Norman Rockwell, 1963

Exposition – Norman Rockwell au Mémorial de Caen

A l’occasion des 75 ans du débarquement en Normandie, le Mémorial de Caen consacre une rétrospective à l’artiste américain figuratif Norman Rockwell (1894-1978). Jusqu’au 27 octobre 2019, l’exposition Rockwell, Roosevelt & Les Quatre Libertés organisée par le Norman Rockwell Muséum de Stockbrige (Massachusetts) fait son seul arrêt hors des Etats-Unis et permet au public français de (re)découvrir l’oeuvre de l’illustrateur américain, le caractère intemporel et historique de ses peintures et qui met en lumière des représentations sociétales et politiques d’envergure. Sur les cinquante oeuvres présentées à Caen, la majorité n’était jamais sortie des Etats-Unis dont les Quatre Libertés, une série de quatre peintures créée en référence au discours du même nom prononcée par Roosevelt en 1941. Toutes exécutées en 1943 en pleine Seconde Guerre mondiale, elles évoquent chacune une liberté fondamentale : la liberté d’expression, la liberté de conscience, la liberté de vivre à l’abri du besoin ainsi que la liberté d’être protégé. Une oeuvre forte qui illustre les convictions et l’engagement politique du peintre. A noter que le Musée d’Art et d’Histoire de la ville de Lisieux consacre également jusqu’en novembre une exposition aux illustrations que Rockwell a réalisé notamment pour la presse.

Plus d’informations ici.


Chloë Braz-Vieira

Rédactrice en chef de la rubrique art. Toujours quelque part entre un théâtre, un film, un ballet, un opéra et une expo.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.