FestivalsMUSIQUE

Printemps de Bourges 2019 : En avant la pop

Samedi dernier, l’heure était à la pop au Printemps de Bourges. Une soirée haute en couleurs où les jeunes artistes de la nouvelle scène francophone ont fait briller les yeux et les oreilles du public. Retour sur nos concerts coups de coeur.

Tout amateur.ice de pop qui se respecte le sait bien : chaque année, la soirée du samedi au Printemps de Bourges réunie la crème des artistes de la french pop dans les deux salles du 22 d’Auron. L’année dernière, on avait pu découvrir Vendredi sur Mer, Clara Luciani ou encore le groupe Minuit. Cette fois encore, la programmation ne déçoit pas. Au menu de cette soirée 100 % française : Voyou, Hubert Lenoir, Muddy Monk, Requin Chagrin, Cléa Vincent et Bleu Toucan. Si l’on connaissait déjà la plupart des artistes qui se produisaient ce soir là sur scène, c’est pour le plaisir de les voir défiler les uns après les autres la même nuit que nous nous sommes dirigé.es le coeur battant entre les murs de la salle intime du 22.

Hubert Lenoir

21h00. Déjà devant la scène pour attendre le petit prodige québécois Hubert Lenoir. On nous l’a soufflé avant le concert “Hubert sur scène, c’est quelque chose ! “. Pas loupé. Si certains peinent à monter un “vrai show” en très peu de temps, il ne faudra pas plus de quarante minutes au jeune homme de 24 ans pour nous livrer un spectacle comme on en voit rarement. Jouant avec les codes du genres et usant la provocation pure et dure, le baron maudit comme il aime se prénommer, nous crache sa bière à la figure, nous méprise, nous saute dessus et bizarrement, on adore ça. A sept sur scène, Hubert et sa bande livrent un show rock’n roll à la frontière de la pop et du jazz. De ce spectacle sauvage, on pourra retenir l’escalade des enceintes et les pluies de bières à répétitions sur la scène et dans le public, mais surtout un baiser long et langoureux avec l’un de ses musiciens. Sous les yeux ébahis des gardiens de sécurité, Hubert Lenoir, arrogant et désinvolte, nous prouve qu’il s’en moque de ce que l’on pense de lui, il lancera même au détour du concert “Peut être que vous, d’en bas, vous êtes en train de me juger”.

Muddy Monk

23h00. La nuit est déjà bien entamée. On a dansé jusqu’à n’en plus pouvoir sur les set de Voyou et Bleu Toucan. Le répit et la douceur s’imposent. Seul en scène, plongé dans un océan de bleu, Muddy Monk calme la foule et livre un spectacle doux et intime. Tout en pudeur, perché sur une scène surélevée, il nous embarque dans son Longue ride fait d’histoires d’amour passées et de plages d’or immenses où l’on se perd en un instant. Il est tard, on pourrait s’endormir sur ces chansons douces et vaporeuses, mais on préfère divaguer et se laisser porter par les vagues nostalgiques envoyées par l’artiste. Baigné.es dans les lumière tamisées, on oublie un peu le monde autour, on réclame une dernière chanson, notre préférée, le boy timide demande la permission, c’est bon, on lui l’accorde : “Je ne connais pas de pays plus tendre/ que ces rivages / ce val immense / où je me plante” .

Cléa Vincent

Minuit. Belle heure pour prolonger cette nuit sans sommeil avec Cléa Vincent. Une veste dorée, quelques synthétiseurs et de l’amour plein la voix : c’est un peu ça la recette Cléa Vincent. Il ne faut pas longtemps à la parisienne pour faire mouvoir la foule, tantôt disco, tantôt électro-pop, l’artiste enchaîne les tubes qu’on entonne tous en coeur. La nuit prend vie, la nuit s’anime, le jour n’est plus notre affaire. Cette habituée du Printemps de Bourges se réjouit de revenir une fois de plus entre les murs du 22 pour présenter son nouvel album Nuits sans sommeil sorti en mars dernier. Entre amours et errances nocturnes, les morceaux de l’artiste sont à son image : légers et romantiques. Quelques pas de danse entre deux machines, un sourire imprimé sur les lèvres, ce soir, Cléa Vincent est sans doute la femme de notre nuit.

La soirée se clôturera avec le groupe d’indie-pop Requin Chagrin. La fête est finie, mais dans les coeurs, elle bat encore à toute vitesse. La magie de la pop a encore une fois opéré.

Auteur·rice

Fervente prêtresse de la pop française et de tout ce qui s'écoute avec le coeur.

    Vous pourriez aussi aimer

    More in Festivals