L’édition 2019 du Festival International du Film d’Animation d’Annecy se dessine

Après 58 ans d’existence, le Festival d’Animation d’Annecy reviendra en juin prochain pour rendre hommage au prolifique cinéma japonais. Entre tradition et tentative de nouveauté, le festival tente cette année d’imposer un peu plus son emprunte dans le milieu de l’animation.

Bien que le festival existe depuis plus d’un demi-siècle, ce n’est que depuis une dizaine d’année qu’Annecy s’est imposé dans le cercle fermé des événements cinématographiques de portée internationale.

Toy Story 4 –
Copyright The Walt Disney Company France

Habitudes

Au fil des ans, des passages obligés et des récurrences se sont dégagées. Cette année encore, il est proposé au public de découvrir la prochaine production commerciale (Playmobil : Le Film) et l’avant-première du nouveau Disney Pixar (Toy Story 4). Comme à chaque édition, un studio hollywoodien viendra également présenter un prochain film en préparation. Ce sera le cas du studio DreamWorks qui montrera les premières images d’Abominable.

Le festival retrouve également ses habitués, notamment en la personne de Jean- François Laguionie. Le réalisateur de Le Tableau et de Louise en Hiver, viendra présenter son dernier film Le Voyage du Prince, coréalisé avec Xavier Picard.

A noter également que la projection de l’épisode anniversaire des 20 ans de Bob L’Eponge (SpongeBob’s Big Birthday Blowout) sera l’occasion d’évoquer son créateur, Stephen Hillenburg, décédé en novembre dernier.

Renouvellement

L’année 2019 marquera surtout la volonté du festival de se renouveler. A ce titre, un développement des films en réalité virtuelle a récemment été annoncé. Une section en compétition leur sera notamment dédiée, et l’augmentation de ces projets sera valorisée.

Mais la principale nouveauté de cette édition est la mise en place d’une section alternative, appelée « Section contre-champ ». Il s’agira de films jugés plus risqués, moins grand public. On y retrouvera des œuvres expérimentales et radicales, tant en terme esthétique que politique.

Avant toute chose, avec le Japon mis en avant, ce sera Yôichi Kotabe qui sera l’invité d’honneur. Cette figure de l’animation japonaise a été notamment l’animateur de Nausicaä de la Vallée du vent de Hayao Miyazaki et du Tombeau des lucioles d’Isao Takahata. Il est également le superviseur de l’animation de l’univers Pokémon.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.