« Night Sketches », les desseins noctambules de Papooz

Pour son second album, le duo Papooz propose une composition construite dans la maturité, fruit d’un travail sonore approfondi. Night Sketches confirme les premières réussites du groupe le plus cool de la scène française.

Ça faisait un bout de temps qu’on les attendait, les Papooz, Ulysse et Armand, qui constituent lors des lives une formation géniale avec leur groupe, refont leur apparition sur le devant de la scène. Leur premier album Green Juice avait déjà rencontré un vif succès, porté notamment par le charmant single Ann Wants to Dance, dont le clip avait été réalisé par l’artiste Soko. Après avoir teasé quelques morceaux, dont Danger To Myself, You and I et le sensationnel Theatrical State of Mind, le groupe sort ce 08 mars Night Sketches.

Green Juice était l’album de vacances idéal, rythmé par une mélancolie acidulée et subtile, et des ballades plus pop marquées par des accents jazz évidents. Night Sketches tend à reproduire cette légèreté astucieuse, véritable marque de fabrique de Papooz, dans un ton bien plus sérieux et élaboré. Ce second album est définitivement celui d’une maturité, d’un travail de fond, l’accomplissement d’une réalisation bien plus étoffée, et reste tout aussi délectable que les premiers pas du groupe entamées en 2015, avec l’EP Papooz. La réalisation de ce second album publié chez Half Awake Records est ici assurée par Adrien Durand de Bon Voyage Organisation qui mène à merveille cet ensemble.

Night Sketches se dessine comme une composition éclairée de douze morceaux, douze tribulations nocturnes naturellement réussies. L’album, bien que polymorphe se dotant d’influences multiples, empruntant tour à tour à l’exotica, au jazz, ou au rock, à l’image du morceau Bubbles qui se veut être une explosion mosaïque de sonorités psychés. Papooz rend un hommage à la musique dans sa totalité en proposant un son et des mélodies toutes à la fois simples et singulières.

La musique se veut ici médiatrice d’histoires, comme dans le morceau About Felix, se détachant du personnel pour transcrire une altérité marquée. Chaque partie indépendamment s’attache à retranscrire une atmosphère, aucun morceau ne se ressemble, mais ils s’articulent définitivement dans une harmonie limpide et évidente.

Les Papooz auront l’occasion de présenter très prochainement Night Sketches sur scène et seront en tournée dans toute la France en avril et mai dont le 15 mai à la Cigale, avec quatre dates à l’étranger, le 12 mars et le 9 avril à Londres, le 23 avril à Berlin, le 01 mai à Bruxelles. En attendant on écoute cette composition en boucle, et, on espère l’entendre dans toutes les soirées à venir jusqu’à la sortie d’un prochain album.

Caroline Fauvel

LILLE

Du cinéma et de la musique - Master 1 Métiers de la Culture

Pas encore de commentaires

Les commentaires sont fermés