Check In Party – Rencontre avec David Fourrier, directeur du festival

Alors que la Check In Party vient de lever le voile sur ses derniers noms et son dispositif d’accueil, nous avons pu échanger avec David Fourrier, directeur du festival et amoureux de la scène musicale indépendante.

Il y a quelques semaines, nous vous parlions d’un petit nouveau au pays des festivals, qui avait pourtant déjà l’étoffe d’un grand : le Check In Party. Suite logique de la soirée Check Inside Party), le festival n’a désormais plus de secret pour le grand public qui ne peut, depuis, qu’attendre fébrilement cet événement prometteur.

De grands artistes pour un cadre idyllique

Désormais, nous connaissons la totalité de l’affiche du festival , et autant dire que cela fait rêver. Aux noms déjà connus (Patti Smith, Foals, The Blaze, Gogol Bordello, Jeanne Added, Oh Sees, Balthazar, Clara Luciani, Deerhunter, Altin Gun, Flavien Berger, The Inspector Cluzo, La Colonie de Vacances, The Psychotic Monks, Bodega, Namdose, Lysistrata, Le Prince Miiaou, It It Anita, Black Midi, Crack Cloud, Oktober Lieber) s’ajoutent donc désormais une flopée de “petits derniers” qui viennent compléter et finaliser cette affiche exceptionnelle.

Parmi eux : Etienne de Crécy et son nouveau spectacle Space Echo Live, Jacco Gardner et la déclinaison scénique de son concept-album Somnium, YAK, Slaves, Paula Temple, Julia Jacklin, Puts Marie, Touts et Ouai Stephane. Au total, c’est bien une trentaine de noms, à la parité quasi parfaite, qui défileront sur l’aérodrome de Guéret – St Laurent du 22 au 24 août 2019.

Jacco Gardner et sa collaboratrice Maria Pandiello viendront présenter Somnium
sur la scène du Check In Party le 24 août prochain.

Accessible en train depuis les plus grandes villes de France, le festival mettra à disposition un grand camping proposant plusieurs formules, de l’emplacement simple (5€ les trois jours) à l’équipement “grand confort”, de quoi satisfaire toutes les envies et surtout tout les portefeuilles. Car une fois encore, l’attractivité des prix reste une des grandes qualités de cet événement (rappelons que le prix du pass 3 jours est fixé à 68 €).

David Fourrier, un passionné au service du festival

Aux commandes de ce nouveau né : David Fourrier, un expert du genre qui dirige déjà la salle de musiques actuelles de La Sirène, à La Rochelle, depuis plus de sept ans. Ceux qui connaissent les qualités éclectiques et audacieuses de sa programmation ne seront donc pas étonnés de le voir affilier à cet événement.

David Fourrier et Sébastien Chevrier, prêts à décoller.
© Check In Party

Lorsqu’on lui demande quelles sont les différences entre la gestion de la structure rochelaise et du festival creusois, sa réponse se veut métaphorique : “Gérer une salle de concert est un marathon. Un festival, c’est plus un 100m. Mais pour courir le 100m, cela nécessite d’avoir déjà couru le marathon“. Il précise également : “La configuration est différente. Sur cet événement nous sommes en duo avec Sébastien Chevrier [fondateur du festival Nouvelles Scènes à Niort, ndlr], une relation amicale très forte qui nous permet de bien avancer“. Un autre duo-clé du festival, c’est celui qu’il forme avec Frédéric Jean, directeur technique ayant déjà travaillé à ses côtés sur la Garden Nef Party, un festival ayant eu lieu entre 2006 et 2009 à Angoulême et qui a vu notamment défiler Arcade Fire, Muse, LCD Soundsystem, The Raconteurs, Iggy Pop ou encore Justice. Quand même.

En terme d’inspiration pour ce nouveau format, il cite volontiers La Route du Rock de St-Malo ou le Primavera Sound de Barcelone, mais semble tenir avant tout à “développer une patte, écrire notre propre partition“. Soutenu par la Communauté d’Agglomération du Grand Guéret, le festival se tiendra donc sur plus de 40 hectares, prêt à accueillir 20 000 personnes.

Parmi les coups de cœurs et les plus grandes fiertés du programmateur, il nous parle de Oh Sees (‘”un groupe que je suis depuis longtemps, formidable sur scène, à chaque fois la magie opère“), Deerhunter (“à mon avis l’un des groupes les plus excitants de ces dix dernières années“), Lysistrata (“des enfants du pays que l’on accompagne depuis le début avec La Sirène”), YAK (“dont je suis fan depuis le début également”) ou encore Jacco Gardner (“son nouveau concert qu’il a présenté à Eurosonic en janvier dernier était splendide”).

Lysistrata, groupe de math rock noisy saintogeais qui ne cesse de monter,
jouera au festival le 23 août.

Lorsqu’on lui demande s’il a des rêves ou des envies particulières pour les prochaines éditions, il s’avoue “beaucoup trop concentré sur cette première édition pour se projeter sur la suite“. L’essentiel, selon lui, est pour l’instant de “vivre l’instant présent, même s’il est évident qu’une liste pléthorique de groupes que l’on aimerait voir programmer dans le festival existe“.

Mystère pour l’instant sur la suite d’un événement dont on attend surtout la première édition, dont “les trois jours ont été conçus comme une suite logique, avec une vraie volonté de continuité“. En même temps, qui pourrait résister à cet appel ? Certainement pas nous. Rendez-vous est donc donné du 22 au 24 août prochain, pour un week-end en altitude comme seul le Sud-Ouest semble encore capable d’en proposer.

Festival Check In Party, du 22 au 24 août 2019 à Guéret – St Laurent (23). 
Informations, renseignements et billetterie : https://www.checkinparty.com/.

Camille Tardieux

ÉTUDIANT EN MASTER MUSICOLOGIE ET EN COMPOSITION ÉLECTROACOUSTIQUE A BORDEAUX. AMOUREUX DES SONS, DES MOTS ET DES IMAGES, DE TOUT CE QUI EST UNE QUESTION D'ÉMOTION, DE RYTHME ET D'HARMONIE.

1 commentaire

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.